ALTER INFO

L'Occident peut-il détruire maintenant l'armée russe ?



Anton Kulikov
Lundi 22 Mai 2017

L'Occident peut-il détruire maintenant l'armée russe ?
 

    Des experts US pensent que la Russie ne peut s'opposer à aucune armée occidentale. Les forces armées russes sont certes dotées de quelques réalisations modernes, mais cela ne fait guère de différence.
 

    Le mythe du Kremlin est propagé par la station radio « Svoboda », qui fait ordinairement cela pour gagner sa vie. Le rapport concernant la faiblesse de l'armée russe a été réalisé à la suite du Défilé de la Victoire du 9 mai. La radio a invité Stephen Blank, expert de l’American Foreign Policy Council, et Michael Kofman, un ancien collaborateur du Pentagone devenu aujourd’hui chercheur à CNA Corporation.
 

    M. Blank, par exemple, s’oppose toujours à toute coopération entre la Russie et les USA en Syrie. Il croit en outre que les Russes planchent sur une invasion de l'Ukraine. Selon lui, ce que l’on a pu voir lors du défilé du Jour de la Victoire à Moscou, était un exemple classique des mensonges soviétiques et russes. Il pense aussi que le déploiement des systèmes de missiles Iskander dans la région de Kaliningrad, est un acte d'intimidation caractéristique d’autorités mafieuses.
 

    Adoptant ensuite le style grandiloquent de John McCain, M. Blank a affirmé que les USA devraient soutenir leurs alliés et apporter la réponse adéquate en relançant la production de missiles à moyenne portée, parce que, entre autre, la Russie aurait violé un important traité. Pour couronner le tout, Stephen Blank a prédit l'effondrement imminent du régime d'Assad en Syrie, car personne, à part la Russie, n’est prêt à se battre pour lui.
 

    Les commentaires de Michael Kofman étaient beaucoup plus acceptables. Voici ce que nous relevons dans ce qu’il a dit :

    1) Le système antiaérien russe S-400 est valable, mais il est bon contre les avions de quatrième génération, et les USA ont beaucoup d’avions de cinquième génération. Métaphoriquement parlant, opposer les systèmes S-400 à ces avions, revient à envoyer la cavalerie au devant des chars ;

    2) les chars russes Armata sont convainquants, mais faire la comparaison avec l'US Army est inadéquat car, contrairement aux USA, du fait de ses immenses frontières terrestres, la Russie a besoin de ce genre d’armes. Les USA ont de puissantes marine de guerre et armée de l'air, avec lesquelles la Russie ne peut rivaliser. Quoi qu’il en soit, le principal problème réside dans le fait que la Russie n'a tout simplement pas d'argent pour produire des chars modernes comme l'Armata ;

    3) la technologie des armes de haute précision reste à un niveau assez primitif en Russie. Cela est mis en évidence par les attaques russes en Syrie, qui provoquent souvent des dommages dans la population civile ;

    4) d'une manière générale, en matière de réalisation technique, la Russie est en retard de 15 à 20 ans sur l'Occident. Cela signifie que les réalisations russes actuelles sont comparables à celles de l'OTAN dans les années 90.

 

    Assurément, pareille publicité sur la « propagande russe » n'est rien d’autre que de la désinformation. Surmonter les problèmes dans l'armée russe prendra sans aucun doute du temps ; après tout, la plupart des ressources du pays ne sont pas consacrées en ce moment aux forces armées. Le budget de la défense russe est dix fois inférieur à celui des USA, sans parler des budgets similaires de leurs alliés otaniens.
 

    Il est intéressant de noter que les commentaires mentionnés ci-dessus comparent les armements russes et étasuniens. Cela soulève la question de savoir si la Russie est vraiment si mauvaise dans ce domaine. Les deux experts ne parlent pas des alliés des USA, mais plutôt de la puissance militaire US.
 

    Il vaut la peine de noter ce que le Président Poutine a fait remarquer sur la question de la sécurité en Europe de l'Est, lors de son entretien avec Bloomberg, l'année dernière. Voici ce qu’a dit Poutine :

    Voyez-vous, je pense que toute personne sensée engagée dans la vraie politique comprend que les allusions aux menaces posées par la Russie, disons aux États baltes, sont absolument insensées. Pensez-vous que nous allons lancer une guerre contre l'OTAN ? Combien y a-t-il de gens dans les pays de l'OTAN ? Environ 600 millions, pas vrai ? La Russie compte 146 millions d’habitants. Nous sommes certes la plus grande puissance nucléaire. Mais pensez-vous vraiment que nous allons utiliser des armes nucléaires pour envahir les pays baltes ? N’importe quoi !

 

    À propos des problèmes des armes de haute précision, les constants bombardements de civils syriens et irakiens par la coalition US, laissent penser que les USA ont fort à faire dans ce domaine. Quant aux défilés militaires, la Russie n'est pas le seul pays à en organiser. Le but principal est, si possible, de montrer la force militaire de l’État et de mettre en valeur ses réalisations nec plus ultra. Quant à la cavalerie contre les chars, cette métaphore n'a rien à voir avec la réalité. De plus, il y a longtemps que le mythe concernant la Seconde Guerre mondiale a été dissipé.
 

Pravda.Ru, Anton Kulikov, 17 mai 2017

Original : www.pravdareport.com/russia/politics/17-05-2017/137756-russian_army-0/
Traduction Petrus Lombard



Lundi 22 Mai 2017


Commentaires

1.Posté par Koburn le 22/05/2017 17:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Napoléon , Hitler se sont casse les dents et ont subit la pire des défaites . Il ne faut jamais oublier l'hiver Russe.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires