Conflits et guerres actuelles

L’OTAN ne va pas arrêter l’opération en Libye


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 17 Novembre 2018 - 03:10 TERRE BRÛLÉE ! Mohawk Nation News



http://french.ruvr.ru
Jeudi 14 Juillet 2011

L’OTAN ne va pas arrêter l’opération en Libye

L’opération de la coalition internationale en Libye contre les forces du régime de Mouammar Kadhafi sera poursuivie, a annoncé le Secrétaire Général  de l’OTAN Anders Fogh Rasmussen après la rencontre avec le chef de la Commission exécutive du Conseil national libyen de transition Mahmoud Jibril.

Actuellement une autre chose intéresse  l’OTAN et l’UE : à quel point le régime de Kadhafi est  capable d’agir. La guerre de la coalition traîne en longueur en augmentant en Europe et aux Etats-Unis  le nombre d’adversaires de l’opération en Libye.  Le service de renseignement  assure que Kadhafi n’a pas de ressources  pour continuer à résister. Cependant, cette information a été démentie indirectement par le représentant spécial du président russe chargé des pays africaines Mikhaïl Marguélov. Il a annoncé, en  citant  le Premier ministre libyen que le régime de Kadhafi  peut utiliser les missiles si les insurgés arrivent à occuper Tripoli.  Mikhaïl Marguelov a  rappelé que le colonel n’a pas encore lancé aucun missile « sol - sol » alors qu’il en a beaucoup.

Les données du service américain des renseignements sur le déficit de l’essence en Libye semblent être plus certaines. Voici l’opinion de Goumer Issaev, directeur du Centre de l’étude du Proche-Orient de Saint-Pétersbourg :

Dans le pays il n’y a pas d’essence parce que les raffineries sont mises partiellement hors de service.  Et on n’importe pas l’essence dans le pays. C’est un vrai paradoxe parce que la Libye est un pays pétrolier. Donc, vraiment de grands problèmes y existent. Non seulement avec de l’eau potable et les produits alimentaires.

Le programme alimentaire mondial de l’ONU avait prévenu en avril tout de suite après le début de l’opération militaire de l’OTAN, qu’il y avait une menace de la crise humanitaire en Libye, a déclaré  Andreï Volodine, expert de l’Institut de l’Economie Mondiale et des Relations Internationales  de l’Académie des sciences de Russie, chef du centre des études orientales de l’Académie diplomatique du ministère des Affaires Etrangères de Russie.

On peut éviter la crise humanitaire par une seule voie. Il faut arrêter les actions militaires et commencer les négociations.  Il faut montrer que les actions militaires ne seront pas recommencées et se mettre à fournir une aide humanitaire à deux parties du conflit.

Aujourd’hui la poursuite des actions militaires en Libye ne fait qu’aggraver la situation avec les produits alimentaires parce que leurs réserves ne se complètent pas. Dans ces conditions l’aide humanitaire récente de la Russie à la Libye était très actuelle.



Jeudi 14 Juillet 2011


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires