MONDE

L'ONU met en garde les responsables bahreïnis


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 19 Avril 2018 - 13:06 Le trio de l’apocalypse



IRNA
Dimanche 5 Juin 2011

L'ONU met en garde les responsables bahreïnis
Le secrétaire général de l'ONU a demandé au prince héritier de Bahreïn de respecter les critères internationaux des droits de l'Homme, face aux contestations anti-gouvernementales.
Deux jours après la levée de l'état d'urgence, à Bahreïn, le secrétaire général des Nations-unies, Ban Ki-moon, a rencontré, vendredi, le prince héritier de Bahreïn, Salman Ben Hamad Al-e Khalifa, ainsi que le ministre des Affaires étrangères, Cheikh Khaled Ben Ahmad Al-e Khalifa, dans les locaux de l'ONU, à New York.

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, avait salué mercredi l'annonce de la levée de la loi martiale à Bahreïn, ainsi que l'appel du Roi Hamad Bin Isa al-Khalifa à ouvrir un dialogue national le 1er juillet.

« Le secrétaire général espère qu'un tel dialogue sera authentique et significatif et mènera à un processus de réforme ouvert à tous et destiné à répondre aux aspirations politiques, économiques et sociales de toute la population de Bahreïn », a dit son porte-parole dans une déclaration.

«A cet égard, il appelle toutes les parties prenantes nationales à travailler de manière constructive pour créer un environnement qui permette la tenue d'un tel dialogue. »

« Le secrétaire général réitère son appel aux autorités de Bahreïn et aux forces de sécurité à Bahreïn à agir conformément aux normes et standards internationaux en matière de droits de l'homme et de libertés fondamentales », a-t-il ajouté.

Le prince héritier de Bahreïn, qui assume, également, le commandement de l'armée, a entamé des visites, dans divers pays du monde, avec l'objectif d'atténuer les pressions mondiales contre Bahreïn, vu la répression violente des protestataires. Il doit se rendre, cette semaine, à Washington.

Malgré l’assouplissement du dispositif militaire et la levée de l’état d’urgence décrété la veille, le calme restait précaire encore à Bahreïn.

De petits groupes d’opposants qui avaient tenté de manifester mercredi dans des villages chiites autour de Manama ont été systématiquement dispersés par la police.

Et les autorités ont averti qu'elles agiraient avec « fermeté » en cas de nouveaux troubles, en référence à la vague de protestations et à sa répression qui ont fait 24 morts entre la mi-février et la mi-mars.

Des dizaines de femmes bahreïnies ont manifesté, samedi, dans le village de Samaheej, sur l'île de Muharraq.

Dans un communiqué, l'organisation de défense des droits de l'homme Amnesty International a mis en garde contre un recours « excessif » à la force contre les protestataires qui ont prévu de manifester. Avec la levée de l'état d'urgence, les autorités doivent permettre aux gens d'exercer pacifiquement leurs droits".


Dimanche 5 Juin 2011


Commentaires

1.Posté par djamel le 05/06/2011 15:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tiens, ce n´est pas trop tard et si en chemin, l´ONU touche un petit mot sur la présence des1000 soldats Saoudiens venus prêter main forte aux forces répressives du Bahreïn ?

2.Posté par ali le 06/06/2011 11:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les mêmes normes appliquées en Irak, Afghanistan, Palestine, Tchétchenie,..
et qui ont été appliquées en Bosnie, Kosovo, Rwanda, Cambodge.
La liste des lâchetés de l'ONU est très grande.
toujours sanglante ainsi qu'une collusion avec les régimes dictatoriaux

3.Posté par cheyenne le 07/06/2011 12:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'ONU EST AU SERVICE DES COALISES TUEURS

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires