Coup de gueule

L’OBSOLESCENCE PROGRAMMÉE DE LA PENSÉE PERSONNELLE


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 29 Juillet 2016 - 14:18 Le Père Hamel était musulman!


« Un lycéen écossais de 17 ans, qui avait filmé en caméra caché son professeur qui le réprimandait pour avoir affirmé qu'il n'y avait que deux genres – masculin et féminin – a été définitivement exclu par son établissement. »
https://francais.rt.com/international/63645-deux-genres-adolescent-exclu-son-lycee-filme-debat-professeur


saidab
Dimanche 7 Juillet 2019

Interdite, l’intelligence naturelle

Les programmateurs de libertés ont oublié de préciser dans leurs programmes qu’on était aussi libre d’exprimer des pensées perso contre les programmes exclusifs. Le renvoie pour avoir filmé l’échange est un prétexte commode. Car il n’est pas précisé dans l’article qu’il est formellement interdit de filmer dans ces conditions. Mais là est un autre sujet.


Mon sujet ici est le sens de l'inclusivité, associée à l’intelligence des organisateurs de la pensée collective.
Cet adolescent a raison sur un point que personne de sensé ne peut remettre en cause : il n’existe dans la nature que deux genres : masculin et féminin, destinés à la reproduction. Pour les humains comme pour les pommiers, les souris, ou les éléphants, le vivant se reproduit par une activité sexuelle entre mâles et femelles.

L’enseignant dans sa réplique parle d’inclusivité. Ce terme concerne une attitude sociale, sociétale, morale, philosophique, politique, tout ce que l’on veut, sauf le scientifique. Une réalité physiologique irréversible qui se traduit en termes sémantique en genrer féminin et masculin. En termes grammaticaux, il existe un genre neutre.

En français , « on », singulier, désigne un sujet humain indéfini : on dit ... Notons que les objets inertes, les plantes, les animaux, les concepts, sont genrés dans cette langue, comme dans d’autre : un bureau, une chaise ; un rocher, une roche ; un abricot, une pêche ; le soleil, la terre ; l’art, la science … Allez savoir pourquoi. Avec ça, on (neutre indéfini) s’étonne que les jeunes Français aient du mal avec l’apprentissage de leur langue maternelle.

En anglais, « it » désigne tout objet inerte ou non humain, du ver luisant à l'orage au soleil, et au concept (amour, paix .…). Notons qu’ils attribuent tout de même un genre à leurs animaux de compagnie : he et she pour leur pets. On est affectueux ou on ne l’est pas ...

En arabe, il n’existe pas de genre neutre. C’est hiya ou houwa (h d’un soupir) pour tout. Par contre, dans certaines circonstances, le masculine pluriel portent un genre féminin (qui parle d'égalité sans la pratiquer ?). Je laisse aux lecteurs attitrés le soin de préciser.

Pour conclure les champions de la libéralisation des mœurs font un amalgame peu reluisant pour des esprits supérieurs (puisqu’ils créent des concepts !) entre le genre et les pratiques : l’homosexualité n’efface pas le genre des personnes. Elles restent physiologiquement mâles ou femelles. Leurs pratiques sexuelles ne modifient pas leur genre d’origine. Sauf après interventions chirurgicales compliquées. Mais même avec une modification assistée, ils ne constituent pas un troisième genre. Seulement un usage différent de leurs organes.
Mais je n’ai pas d’expertise en la matière. Je m’exprime ici sur le plan strictement physio-linguistique de seconde main. Toute précision, correction ou enrichissement de l'échange est le bienvenu.

Sanctionner cet adolescent pour avoir dit une vérité universelle que l’on veut enfouir n’est pas juste. De quoi a-t-on peur …. Il est facile de faire taire la raison au nom d’un concept, l’inclusivité, auquel ce jeune homme ne touchait pas dans l’article tel qu’il nous est servi. Il est moins facile d’escamoter la réalité. Il me semble, mais je peux me tromper, que les autorités auraient été plus crédibles de publier un correctif : oui, il n’y a que deux (2) genres dans la nature. Nous tenons cependant à préciser que dans notre société inclusive sont considérés et respectés tous usages particuliers de leur genre par chacun.


Cette exclusion fait un croche pied malheureux au concept d’inclusivité. A moins que ce terme soit exclusivement réservé aux pratiques homosexuelles ... Pense-t-on qu’une telle exclusivité soit plus inclusive ? Il faut que les Grands Concepteurs de Concepts se décident : exclure au nom d’une inclusion spécifique manque de tenue ...


Dimanche 7 Juillet 2019


Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires