International

L'Iran pose ses conditions pour la reprise des pourparlers avec le groupe 5+1



Mardi 29 Juin 2010

L'Iran pose ses conditions pour la reprise des pourparlers avec le groupe 5+1
L'Iran est prêt à reprendre les pourparlers internationaux sur son programme nucléaire mais souhaite retarder les discussions de plusieurs semaines pour "punir" les Occidentaux d'avoir décidé de nouvelles sanctions, c’est ce qu’a déclaré lundi le président Mahmoud Ahmadinejad.
Il a indiqué que son pays ne serait disposé à renouer le fil du dialogue qu'à la seconde moitié du mois sacré du ramadan, soit fin août.

« Il n'y aura pas de nouvelles négociations avant le 22 août», a-t-il annoncé hier lors d'une conférence de presse. Le gel est « l'amende que les grandes puissances doivent payer » après les sanctions infligées au pays, a poursuivi le président iranien.

L'Iran ne reprendra pas avant fin août les discussions avec les grandes puissances sur le nucléaire pour "leur apprendre la politesse", a déclaré lundi le président Mahmoud Ahmadinejad.

Il a poursuivi que la deuxième condition c’est que l'Occident indique clairement si il se conforme au Traité de Non Prolifération au titre de traité international.

La troisième condition, a t-il ajouté enfin , c’est que le groupe 5+1 exprime son point de vue sur les pourparlers et qu’il avoue enfin s'il souhaite développer des amitié ou d'inimitié avec l'Iran.

Il a souligné que les négociations sur le programme nucléaire de l’Iran peuvent ne pas se limiter aux membres du groupe 5+1.


Il réclame par ailleurs que les discussions entre l'Iran et le groupe des Six composé des cinq membres permanents du Conseil de sécurité plus l'Allemagne soient élargies au Brésil et à la Turquie.

Pour que les discussions reprennent, il faudra aussi que les grandes puissances « donnent clairement leur position sur les armes nucléaires que possède le régime israélien et qu'elles « disent clairement quel est le but des négociations », a ajouté Mahmoud Ahmadinejad.

Le président iranien a par ailleurs rejeté les accusations du chef de la CIA, Leon Panetta, qui a déclaré dimanche que l'Iran pourrait avoir des armes nucléaires dès 2012. Téhéran ne cherche pas à se doter de telles armes « stupides » et est « fermement en faveur du désarmement », a-t-il déclaré.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a approuvé en juin de nouvelles sanctions contre Téhéran.

"Cela va leur apprendre la politesse et la façon de parler aux autres nations", a ajouté le président iranien dans une allusion aux sanctions votées le 9 juin par le Conseil de sécurité de l'ONU contre l'Iran.

"Nous sommes prêts à négocier pour un échange du combustible (nucléaire avec les grandes puissances) sur la base de la déclaration de Téhéran", cosignée en mai par l'Iran, la Turquie et le Brésil, a-t-il affirmé.

"S'il y a d'un côté la Russie, la France et les Etats-Unis, l'Iran viendra avec la Turquie et le Brésil", a-t-il ajouté.


Mardi 29 Juin 2010


Commentaires

1.Posté par Kevin le 29/06/2010 21:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les conditions posées pas l’Iran ont eu droit a une quasi-totale censure dans les médias occidentaux.

2.Posté par laurent le 29/06/2010 21:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

si israel ouvre ses centrales nucleaires aux inspecteurs de l aiea, l'iran doit en faire autant.
puisque israel est apparemment le modèle a suivre et bien imitons le.

3.Posté par me le 29/06/2010 23:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le CAC 40 n'existera plus d'ici fin Août ......

4.Posté par dik le 30/06/2010 09:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ll faudra aussi que les grandes puissances « donnent clairement leur position sur les armes nucléaires que possède le régime israélien et qu'elles « disent clairement quel est le but des négociations »

Voilà le genre de questions qui ne recevront jamais de réponse sans un mea-culpa des occidentaux et du "machin".

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires