International

L'Iran et l'Agence internationale de l'énergie atomique renforceront leur coopération au plus haut niveau



Samedi 26 Juillet 2008

 L'Iran et l'Agence internationale de l'énergie atomique renforceront leur coopération au plus haut niveau
L'Iran et l'Agence internationale de l'énergie atomique renforceront leur coopération au plus haut niveau conformément à l’accord de sauvegarde.

Le directeur adjoint de l'Agence iranienne de l'énergie atomique pour les affaires internationales, Mohammad Saïdi a indiqué à l’IRNA que la République Islamique d’Iran continuera assurément la coopération à un niveau élevé avec l'agence de l'ONU.


Mohammad Saïdi, chargé des affaires internationales auprès de l'Organisation de l'Énergie Atomique de l'Iran a déclaré : « la coopération entre l'Iran et l'Agence Internationale de l'Énergie Atomique (AIEA) se poursuivra au niveau le plus élevé et dans le cadre d’accords et ceci ne fait aucun doute. »

Mohammad Saïdi a fait ces déclarations aujourd'hui vendredi dans une entrevue accordée à l’IRNA, dans laquelle il a expliqué que cette coopération « poursuit son cours dans le cadre d’accords et que le processus continuera conformément aux accords passés entre les deux parties. »

Interrogé sur la visite à Vienne de Prie Aghazade (président de l'OEAI), Mohammad Saïdi a répondu que la rencontre avec Mohamed El-Baradei (directeur général de l'AIEA) avait déjà été décidée il y a quelques temps de cela mais que la date avait été remise.


«L’objectif de cette visite à Vienne était de maintenir des consultations avec le directeur général de l'Agence compte tenu du « rôle spécial » que jouent les entretiens entre Téhéran et le groupe des 5+1.


Le diplomate iranien a assuré que les relations entre Téhéran et l'Agence sont au « meilleur niveau » et que « règne une entente mutuelle. »

Des responsables iraniens s’étaient déclarés satisfaits des négociations de haut niveau à Genève entre les grandes puissances et l'Iran sur le dossier nucléaire iranien.


"La tenue de toutes les négociations est considérée comme en pas en avant", a déclaré le président iranien Mahmoud Ahmadinejad.


"La rencontre à Genève entre le négociateur nucléaire iranien Saeed Jalili et le chef de la diplomatie de l'Union européenne Javier Solana et en présence du sous-secrétaire d'Etat américain William Burns et de diplomates de la Chine, de la Russie, de la Grande-Bretagne, de la France et de l'Allemagne est considérée comme un pas en avant vers les négociations", avait affirmé M. Ahmadinejad.


Javier Solana avait pour sa part qualifié cette rencontre de "constructive", tout en admettant que les progrès réalisés n'étaient pas suffisants.


Il avait également émis l'espoir que la question nucléaire iranienne pourra être résolue par la coopération.




Samedi 26 Juillet 2008

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires