International

L'Iran, en mesure de produire de l'uranium hautement enrichi



Lundi 8 Février 2010

L'Iran, en mesure de produire de l'uranium hautement enrichi
Le président iranien a ordonné le lancement de la production d'uranium enrichi à 20%. Le Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, l'a affirmé, après avoir visité l'exposition des acquis du Centre national iranien des sciences et technologies au laser, devant les savants et les spécialistes de ce centre. Il s'est adressé au Chef de l'Organisation iranienne de l'Energie atomique (OIEA), Ali Akbar Salehi, pour lui demander de commencer la production d'uranium enrichi à 20%, avec les centrifugeuses dont ils disposent. Le président iranien a évoqué le processus des négociations nucléaires avec les parties négociatrices, tout en rappelant que Téhéran avait, déjà, annoncé qu'il est en mesure d'enrichir l'uranium, mais qu'il est, en même temps, prêt à l'échange du combustible. "Ce sont les Occidentaux qui ont opté pour une autre voie.", a-t-il dit. Le président iranien a mis l'accent sur les potentialités nationales du pays, pour la production du combustible nucléaire, alors que les responsables des 5+1 se sont réunis, vendredi, à Munich, pour discuter des modalités susceptibles de convaincre l'Iran de geler ses programmes d'enrichissement d'uranium. Les Etats-Unis et l'Allemagne ont plaidé pour l'intensification des sanctions contre l'Iran, tandis que le chef de la diplomatie chinoise s'y est opposé. Il a réitéré l'ancienne position de Pékin envers cette affaire et appelé la Communauté internationale à déployer, de préférence, des efforts et à opter pour les voies diplomatiques face à l'Iran. De même, le vice-Premier ministre russe, Sergueï Ivanov, a rappelé que la base de toute démarche entreprise vis-à-vis de l'Iran devait s'appuyer sur le dialogue diplomatique. Dans la foulée, le ministre iranien des Affaires étrangères, Manoutchehr Mottaki, a fait état, lors d'un point de presse, en marge de la réunion de Munich, de ses entretiens, samedi, avec le Directeur général de l'AIEA, rappelant que l'Iran est toujours doté de la volonté politique nécessaire, pour l'échange du combustible et pour parvenir à une entente, dans cette affaire. Il a, aussi, évoqué la date de l'installation du réacteur de recherche de Téhéran qui remonte à une période antérieure à la Révolution islamique. Il a précisé qu'à l'époque, les Etats-Unis assuraient la fourniture du combustible de ce réacteur qui servait à la production des médicaments dont l'Iran avait besoin. "Le réacteur de Téhéran étant en manque de combustible, trois options s'offrent à l'Iran: l'achat du combustible, l'échange du combustible ou la production du combustible. La meilleure option semble, toutefois, être la dernière qui consiste à produire de l'uranium enrichi à 20%, en Iran, en mettant à contribution la science et la technologie nationales, compte tenu des tergiversations et des positions inconstantes des parties négociatrices. C'est dans cet état d'esprit que le président iranien a donné l'ordre de la production d'uranium enrichi à 20%, sans oublier, pourtant, de rappeler que la porte de l'interaction restait ouverte, mais qu'on ne pouvait tolérer aucun propos hostile à la nation iranienne. En tout état de cause, l'AIEA a toujours supervisé les activités iraniennes et elle a réitéré, à maintes reprises, et dans tous ses rapports de milliers de pages, qu'il n'y a aucune dérive militaire, dans les programmes nucléaires iraniens.


Lundi 8 Février 2010


Commentaires

1.Posté par damien le 08/02/2010 13:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ben il s'agit d'un non événement. Cet uranium enrichi est controlé par l'AIEA et respecte entièrement le TNP (contrairement à la centrale israèlienne - mais ca personne ne fait d'articles dessus dans les grands médias).
Mais les sionistes et moubarakistes y sont contre

2.Posté par SHARAF le 08/02/2010 18:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce qui pose grand problème au modernes sionistes , c'est surtout de voir un pays
islamique révolutionnaire; qui en 1979 a jeté à la poubelle de l'Histoire leurs modèle de société ensuite réussir à se hisser en sciences et développements mieux qu'eux , ceci
en moins de 30 ans de sérieux et de résistance à tous les embargos, guerres , complots , zizanies et menaces incessantes ...
Ils ne hurlent pas du tout contre le combustible à multi-usages scientifique et médical,
mais plutôt contre ce progrès réalisé et l'influence que cela fera sur les endormis de leurs bloc usioniste moderne , colonisateur , impérialiste , terroriste et tristement décadent .

3.Posté par Taleb le 08/02/2010 19:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut que l'Iran enrichi l'uranium pour ses beoins médical et avancer car les sionistes ne veulent bien pour aucun peuple sur la terre.

4.Posté par ungrand le 08/02/2010 20:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tot ou tard les puissances en naissance tel que l'IRAN s'affirmerons, rien ne peut arreter l'EVOLUTION irreversible d'une nation, d'un peuple qui a gagné la voie de la LUMIERE; celle e la NATURE

5.Posté par Carlos le 08/02/2010 20:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Paris, Washington, Londres, Berlin ont affiché lundi «une convergence de vues totale» sur le dossier nucléaire iranien et sur la nécessité d'imposer de nouvelles sanctions à l'Iran.
La Russie a aussi haussé le ton lundi en déclarant que l'Iran devait envoyer son uranium à l'étranger pour l'enrichir à 20%, et non le faire lui-même.
Ils sont qui ?
Qui leur a donné le droit de dire à un pays, vous n’avez pas droit ?

Eux même possèdent de milliers et milliers des bombes atomiques.
A votre avis qui est plus dangereux pour notre monde les oppresseurs ou l’Iran qui n’a pas la bombe atomique ?

6.Posté par Leila Abu Moussa al Tahtani ben Yahya al Qatari le 08/02/2010 21:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

WASHINGTON – Londres – Paris – Moscou – Berlin menacent l’Iran.
L’Iran est un pays pacifique qui ne cherche pas la guerre mais vous ne pouvez pas bafouer son droit légitime.

La décision de l'Iran de commencer à produire de l'uranium hautement enrichi est une "provocation", a affirmé lundi un haut responsable américain.

L'Iran a notifié lundi à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sa décision de lancer des opérations visant à porter à 20% l'uranium faiblement enrichi à 3,5% dont il dispose, selon le représentant iranien à l'AIEA Ali Asghar Soltanieh.

Cette décision a été prise, selon Téhéran, en raison du blocage des discussions avec les Six (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne, Allemagne) sur la fourniture à l'Iran du combustible enrichi dont il a besoin pour un réacteur de recherche médicale.

Incha-Allah, ALLAH aide mes frères musulmans d’Iran face aux oppresseurs qui me révoltent.

7.Posté par Daniel le 08/02/2010 21:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je vous laisse juger la déclaration de Bernard Kouchner, ministre français des Affaires Etrangères, qui ne manque pas de piquant.

"Les Iraniens ne savent pas fabriquer du combustible"

Les Iraniens "ne savent pas fabriquer du combustible" pour leur réacteur nucléaire de recherche à partir d'uranium enrichi à 20%, a-t-il affirmé quelques heures après l'annonce de l’Iran. "Tout cela n'est pas sérieux, a-t-il précisé, et nous ne pouvons pas appliquer autre chose, hélas, que des sanctions puisque la négociation n'est pas possible." Il a également reconnu que la France ne disposait pas actuellement à l'ONU de voix suffisantes pour faire adopter une nouvelle résolution. "Il faut 9 voix positives, nous ne sommes pas sûrs de les avoir maintenant".

Si après lui, l’Iran ne sait pas fabriquer, alors pourquoi il est fâché ?

Ah que j’aime beaucoup l’Iran qui démasque le vrai visage des sionistes, des C…, des imbéciles, extra.

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires