International

L'Iran a répondu à l'offre de coopération des grandes puissances



Samedi 5 Juillet 2008

L'Iran a répondu à l'offre de coopération des grandes puissances
Le diplomate en chef de l'UE Javier Solana a bien reçu ce vendredi soir une réponse des Iraniens à l'offre de coopération qu'il leur avait faite à la mi-juin.

La réponse a été remise à Javier Solana par l'ambassadeur d'Iran en Belgique, Ali-Asghar Khaji.


C'est une réponse "constructive et créative" à l'offre des six grandes puissances pour sortir d'une impasse de cinq ans sur son programme nucléaire du chef de la diplomatie iranienne, Manouchehr Mottaki qui a été remise à Javier Solana.


La réponse est arrivée à 18H30 (16H30 GMT) sous forme d'une lettre adressée à Javier Solana et aux ministres des Affaires étrangères des six pays impliqués dans les discussions sur le nucléaire iranien (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne, Allemagne), a indiqué la porte-parole, Cristina Gallach.


"La République islamique a préparé et présenté une réponse à la lettre des six pays avec une vue constructive et créative et en mettant l'accent sur les points communs", avait déclaré l négociateur en chef iranien sur le nucléaire Saïd Jalili.


M. Solana a eu vendredi une "conversation positive et constructive" avec M. Jalili, a déclaré Mme Gallach. "Ils ont discuté de la proposition" de coopération présentée le mois dernier, a-t-elle ajouté.


M. Jalili n'a pas donné davantage de précisions sur le contenu de la réponse et n'a pas révélé s'il s'agissait d'un simple "oui" ou "non" ou si elle contenait quelque chose de plus vague.


Il a aussi indiqué que les deux parties étaient convenues de nouveaux pourparlers d'ici la fin du mois actuel de Tir, qui selon le calendrier iranien se termine dans deux semaines, sans donner plus de précisions.


Dans leur offre, les grandes puissances "reconnaissent le droit de l'Iran à développer la recherche, la production et l'utilisation de l'énergie nucléaire à des fins pacifiques" et proposent notamment de garantir son approvisionnement en combustible nucléaire.


L'Iran avait de son côté présenté à la mi-mai un ensemble de propositions pour régler les "problèmes du monde", notamment la création d'un consortium en Iran pour l'enrichissement d'uranium.


Samedi 5 Juillet 2008

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires