MONDE

L’Inde plongée dans l’obscurité


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 28 Juin 2018 - 02:04 UNE OBSESSION MALÉFIQUE



Margueritte Bogatova, Rédaction en ligne
Mercredi 1 Août 2012

L’Inde plongée dans l’obscurité

Plus d’un demi-milliard de personnes, plus que la population de l’Union Européenne, sont restées sans électricité en Inde mardi. 18 Etats indiens sur 28 se sont plongés dans l’obscurité.

La crise énergétique secoue le pays depuis plusieurs jours déjà. L’Ambassade de Russie à Dehi a précisé à La Voix de la Russie que les problèmes avec l’électricité en Inde ont commencé à cause des Etats du Nord, dont la consommation dépasse largement les normes prévues par le système électrique. Les autorités indiennes recherchent activement des solutions pour sortir de la crise énergétique.

Les coupures d’électricité n’étonnent personne en Inde, mais ce mardi, le plus gros blackout de cette dernière décennie s’est produit dans le pays. Les problèmes ont commencé lundi. Ce jour là, l’électricité a été coupée dans les Etats du Rajasthan, de Haryana, du Penjab et d'Uttar Pradesh. Mais progressivement, d’autres régions se sont retrouvées sans électricité, plongeant la population dans le chaos. Les hôpitaux, les systèmes de circulation, mais aussi tout le transport électrique, incluant le métro, ainsi que les systèmes de purification d’eau se sont arrêtés, alors qu’une forte chaleur s’est installée dans le pays, a indiqué Nana Mgeladzé, l’attachée de presse de l’Ambassade de Russie en Inde dans une interview à La Voix de la Russie.

« Les problèmes avec l'approvisionnement énergétique ont commencé lundi à environ 2h30 du matin heure locale et ont duré pendant 8 heures. Et même maintenant, des problèmes avec l’approvisionnement en électricité se font sentir. Comme on l’explique au ministère de l’Energie, cela a commencé à cause du fait que 4 Etats du Nord ont dépassé la norme de consommation d’électricité. Il s’agit du Rajasthan, Haryana, Penjab et de l’Uttar Pradesh. Et après que ces Etats aient commencé à avoir des problèmes avec l’électricité, la pénurie s’est étendue aux Etats voisins. Actuellement, 18 Etats indiens du Nord-est sont touchés, dont la capitale Delhi ».

A cause des coupures de l’électricité, le métro de la capitale s’est arrêté et des centaines de milliers de passagers sont restés bloqués dans 500 rames au milieu des tunnels. Toutefois, selon l’attachée de presse de l’Ambassade de Russie, les autorités municipales de New Dehli ont réussi à résoudre ce problème. Et le trafic aérien n’a pas été interrompu à l’aéroport international de Delhi, a-t-elle ajouté.

Le Bhoutan voisin a aidé l’Inde à faire face à la pénurie, en lui fournissant l’électricité pour alimenter les installations vitales pour le fonctionnement du pays. Mais dans la rue, les gens craignent de nouvelles coupures, a expliqué à La Voix de la Russie un habitant de Dehli, l’éditeur Deepak Kumar.

« Nous avons eu des gros problèmes avec l’électricité hier et l’Inde était obligée d’accepter l’aide du Bhoutan. Les centrales électriques du Bhoutan alimentaient les sites vitaux pour le fonctionnement du pays. Grâce a cette électricité, le métro de la capitale a pu repartir. Mais nous étions privés d’électricité pendant six heures hier. Aujourd'hui, il n’y a plus d’électricité depuis une heure d’après-midi. Il fait très chaud, les trains ne circulent pas, les aéroports sont ouverts, mais de nombreux vols ont été annulés. Les gens sont nerveux ».

Voici ce qu’a expliqué à La Voix de la Russie un autre habitant de Dehli, l’homme d’affaires Akhil Jain.

« C’est une véritable catastrophe. Les feux de circulation ne fonctionnent pas, il n’est pas possible de faire le plein à la station-service. Le métro a été fermé, et les trains entre les villes ne circulent plus. Il n’y a plus d’eau potable, les stations de purification d’eau ne fonctionnent pas. Il a plu hier, et l’eau s’est accumulée partout sur les routes, car les bouches d’évacuation d’eau ne fonctionnent pas normalement. Toutes les écoles ont été fermées aujourd’hui ».

La demande de l’Inde en électricité a augmenté fortement avec la notable croissance de l’économie de ces dernières années. Et l’équipement obsolète utilisé actuellement pour fournir l’électricité n’est plus en mesure de subvenir aux besoins énergétiques du pays. La pénurie de 8% habituelle pour l’Inde a sensiblement augmenté à cause d’une forte chaleur et de faibles précipitations cet été. Les autorités du pays font tout leur possible pour retablir le courant électrique pendant les prochaines heures.

french.ruvr.ru



Mercredi 1 Août 2012


Commentaires

1.Posté par kermani le 01/08/2012 16:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

encore une pierre dans la légende gros :-)

2.Posté par Visionneur le 02/08/2012 01:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme aux jeux olympiques:N°1 Inde ;2éme Chine;3éme Amérique; 4éme Europe et ceci dans l'ordre par lesquelles ces
super puissances connaitront des pénuries énergitiques, se croyant à l'abri de pouvoir profiter toujours plus d'un "gaspillage croissant d'énergie".
A quoi servent leurs foutus sommet sur l'environnement si les états ne comprennent pas que la priorité absolue c'est
"d'économiser l'énergie" et toutes sortes d'énergie;malheureusement nous sommes dans le systéme inverse et le réveil
va etre brutal...

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires