International

L'Archevêque de Canterbury: les chrétiens, victimes de la diplomatie anglo-saxonne



Lundi 28 Avril 2008

L'Archevêque de Canterbury: les chrétiens, victimes de la diplomatie anglo-saxonne
"Les chrétiens du Moyen-Orient souffrent de la diplomatie américaine et britannique", a mis en garde l'Archevêque de Canterbury. Rowan Williams, Archevêque de Canterbury et chef de l'Eglise Anglicane, évoque les problèmes qui ont forcé les chrétiens à quitter la Terre sainte. Il a indiqué que les Chrétiens jouaient jadis un rôle de premier plan dans les changements social, culturel et scientifique du Moyen-Orient. Il a ajouté que ses communautés, en raison de la tyrannie dont elles ont été victimes, sont transformées en des parties d'un jardin scientifique. Et la cause de l'émergence d'un tel problème réside dans l'extrémisme islamiste qui a vu le jour après l'apogée du nationalisme arabe. Le chef de l'Eglise anglicane a lancé une mise en garde contre le danger d'un Moyen-Orient unipolaire et la suprématie de l'extrémisme. Il a estimé les Etats occidentaux responsables d'une telle situation. " Les programmes mondiaux des Etats-Unis et de leurs alliés, dont le Royaume Uni dérangent toujours la communauté chrétienne locale", a constaté Williams. Selon lui, il est temps que les Britanniques se réveillent et saisissent cette réalité que les chrétiens au Moyen-Orient vivent des conditions difficiles, une situation inédite, depuis 1000 ans. " Aujourd'hui, on est témoin de l'immigration progressive et d'envergure des Chrétiens, notamment cultivés de la région. Ceux d'entre eux qui n'immigrent pas, font l'objet de divers violences et extrémisme", a-t-il constaté pour ajouter que les sociétés où ils vivaient jadis, sont maintenant privées de la présence de tels citoyens cultivés influents. Par ailleurs, il a précisé que les chrétiens occidentaux avaient oublié ou négligé leurs co-religionnaires dans les régions centrales et anciennes. Au sujet de sa dernière visite en Syrie, il a affirmé avoir rencontré quelque 500 mille immigrés irakiens qui ont quitté depuis 2003 l'Irak. Et de souligner :" Les pressions illogiques, exercées sur les chrétiens les ont contraints à quitter leur foyer en Irak. Selon lui, les politiques militaires ces dernières années de l'Occident au Moyen-Orient suggèrent cette idée que le christianisme est un phénomène étranger, xénophobe et occidental. Il appelle les chrétiens des quatre coins du monde et leurs gouvernements à saisir la situation compliquée des chrétiens du Moyen-Orient et à se mobiliser pour régler ce problème. " Je regrette que les politiciens occidentaux n'agissent pas pour résoudre cette tragédie", a finalement indiqué le Dr Williams.


Lundi 28 Avril 2008

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires