Proche et Moyen-Orient

L'Arabie Saoudite ou le chameau ivre du Golfe!


Guerre au Yémen, ruptures des alliances historiques, rapprochement avec Israël, chantage financier et religieux, la politique saoudienne est devenue beaucoup moins prévisible que les pas perdus d'un chameau ivre dans la nuit sombre.


Cide
Mercredi 23 Août 2017

L'Arabie Saoudite ou le chameau ivre du Golfe!
L'Arabie Saoudite est un véritable mastodonte. En géographie, en puissance et surtout en symbolique. Berceau de l'islam et lieu saint de son pèlerinage, chaque musulman de par le monde est ainsi appelé à visiter le royaume au moins une fois dans sa vie. Seulement tout cela peut lui s’avérer fatal.

Dans la mesure en effet que ses dirigeants semblent dépassés par les enjeux colossaux qui se jouent à seulement quelques encablures de leurs luxuriantes mais néanmoins fragiles demeures.

C'est que, couteau empoisonné de l'Occident, le trône saoudien a toujours pris part à toutes les machinations visant les forces progressistes du monde musulman. De Nasser jusqu'aux Frères musulmans en passant par Saddam et Bhutto, les Saoud ne voient pour cause dans n'importe qu'elle action collective ou populaire que le mortel poison par lequel leur fin surviendra. Sur ce point du moins, ils voient juste.

Depuis lors, leurs milliards ont été généreusement dépensés afin de tuer dans l’œuf toutes les velléités sociopolitiques à inspiration démocratique ou quelque peu moderniste. Ce, enfin de pérenniser un pouvoir de plus en plus contesté et complètement défaillant tant la pauvreté et l’ignorance avec leur interminable lot de crises sociétales de toutes natures pullulent dans le royaume d'Abdel Aziz.

Surtout depuis que ses deux redoutables armes ont atteint leur limite à savoir l’islam au service du roi et l'entregent financier pour prendre l'Occident mercantile par le vice de sa cupidité.

Le premier, vu que leur parole religieuse dans son ensemble n'est plus audible, discréditée en effet par leur retournement permanent selon les circonstances et les intérêts royaux, et le second parce que la chute du pétrole a fortement pesé sur les bourses du pays, combinés à cela les gaspillages princiers et les folies enfantines dans lesquelles le royaume se débat depuis longtemps mais qui ont atteint désormais des seuils dont les dégâts sont irréversibles.

Le pire est que les Saoudiens, réputés jadis fiables et réguliers, ont même perdu de leur légendaire retenue, leur seule qualité reconnue sur la scène internationale. Guerre au Yémen, ruptures des alliances historiques avec le monde sunnite, rapprochement avec Israël, chantage financier ou religieux, la politique saoudienne est de ce fait devenue beaucoup moins prévisible que les pas perdus d'un chameau ivre dans une nuit sombre.

Un coup par ci, un autre par là, ce bateau ivre en perdition qu'est devenu le royaume wahhabite risquera bien d’échouer sous peu dans un désert aride duquel il ne se dégagera pas de sitôt. Emportant avec lui, hélas, une bonne partie du monde musulman qui se force encore à voir en lui un créancier fiable à défaut d'un allié crédible.



 


Mercredi 23 Août 2017


Commentaires

1.Posté par Depositaire le 23/08/2017 10:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais encore une fois, le wahhabisme saoudien n'est pas de l'Islam. Il en est à l'opposé. Ce n'est qu'une hérésie née au 17eme siècle et condamnée à l'unanimité par tous les savants de l'Islam de la région du Golfe du vivant même du fondateur et deux siècles plus tard, par l'unanimité des savants de l'Islam d'Afrique du nord.

Alors arrêtons de qualifier cette abominable, (le mot n'est pas trop fort), hérésie de représentante de l'Islam sunnite ! Ce n'est qu'une caricature de l'Islam authentique. Et n'eut été les pétrodollars et la protection des grandes puissances occidentales, il y a longtemps qu'elle aurait disparue.

2.Posté par ATR le 23/08/2017 13:44 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Dépositaire

Le wahabisme n''est "peut etre" pas l''Islam, vos amis chiites ne le sont pas certainement. Et en terme de nuisances géopolitique, vos ayatollah sont tout autant responsables du "djihadisme", voir plus, que les petro bédouins.

3.Posté par spitit le 23/08/2017 15:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la religion de la Saoudie ne vaut pas mieux que la religion de l'Iran et sa révolution .. et vice et versa.

l'Islam c'est bien autre chose.

4.Posté par Depositaire le 24/08/2017 11:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Contrairement à ce que disent les salafistes, les chiites sont des musulmans à part entière. Je sais bien que les salafistes fidèles à leur idéologie, vont m'abreuver d'insultes ou de grossièretés, ce qui, en passant, pour des "musulmans" ou soit disant tels, est pour le moins contradictoire. Mais ce n'est pas grave, je les laissent dans leur fange et je n'ai qu'un souci, c'est dire la vérité.

Quand aux affirmations gratuites concernant l'Iran, c'est curieux, je croirais lire ce que disent les américains, et les sionistes vis à vis de l'Iran !!! C'est du copié collé. Autant dire que le peu de sérieux que l'on peut attendre de ces gens là, (les salafistes/wahhabites), ne vaut même pas le détour.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires