International

L'AIEA a clôturé ses travaux sans émettre de nouveau communiqué sur l'Iran



Vendredi 6 Juin 2008

L'AIEA a clôturé ses travaux sans émettre de nouveau communiqué sur l'Iran
Malgré les efforts des Etats-Unis, la réunion du ‎Conseil des gouverneurs de l'AIEA a mis fin à ses travaux jeudi, ‎sans publier de nouveau communiqué sur le programme nucléaire ‎iranien.

Selon notre correspondant, la délégation américaine a essayé depuis ‎lundi matin de pousser le Conseil des gouverneurs de l'AIEA à ‎prendre une position négative vis-à-vis de l'Iran, en suggérant que ‎l'Iran n'a pas pleinement coopérer avec l'AIEA.


Téhéran a fourni hier aux 35 membres du Conseil de gouverneurs de l’agence un document de 30 pages résumant les arguments par lesquels l’Iran a déjà démenti ces derniers mois avoir mené des études en vue d’une militarisation de son programme nucléaire.


"Nous avons répondu à toutes les questions (...) Nous avons fait notre travail. Le dossier est clos", a déclaré à la presse l'ambassadeur Ali Asghar Soltanieh alors que s'achevait la réunion de l'agence nucléaire de l'ONU à Vienne.


Le ‎groupe des Non-alignés a soutenu, quant à lui, la position de Téhéran lors de la ‎réunion du Conseil des gouverneurs.


A l'heure actuelle, l'Iran ‎coopère de façon transparente avec l'AIEA qui est en train ‎d'examiner certains aspects des réponses données par Téhéran aux ‎inspecteurs onusiens.


M. Soltanieh a rappelé que Téhéran jugeait les informations concernant une militarisation de son programme nucléaire fausses et « sans fondement ». L’Iran soutient que son programme nucléaire est strictement pacifique.


Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité et l’Allemagne ont toutefois indiqué qu’ils présenteraient prochainement à Téhéran une offre rafraîchie de large coopération en échange d’une suspension de ces activités.




Vendredi 6 Juin 2008

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires