MONDE

Krasnodar/inondations : un phénomène naturel anormal


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 19 Avril 2018 - 13:06 Le trio de l’apocalypse



Elena Kovatchitch
Mercredi 11 Juillet 2012

Krasnodar/inondations : un phénomène naturel anormal

Les sauveteurs russes ont terminé les opérations dans le Territoire de Krasnodar. Suite aux inondations, qui se sont produites dans la nuit du 6 au 7 juillet des milliers de maisons, ont été inondées dans trois villes (Guelendjik, Krymsk, Novorossiïsk) ainsi que dans plusieurs villages du territoire.

On déplore 171 morts. Plus de deux dizaines de milliers d’habitants ont été affectées par les inondations. Selon les spécialistes, d’autres catastrophes naturelles dont la cause est le réchauffement climatique de la planète, peuvent se produire dans la région.

Le Centre hydrométéorologique de Russie a donné alerte plusieurs heures avant les pluies torrentielles qui se sont abattues sur le Territoire de Krasnodar. Mais personne n’imaginait qu’elles puissent produire des dégâts de telle ampleur. C’était une situation sans précédent qu’on a vu dans cette région qui est, d’ailleurs, connue pour l’absence de précipitations, explique Pavel Konstantinov du département de météorologie et de climatologie de la faculté de géographie de l’Université d’Etat de Moscou.

« D’habitude de fortes pluies avec orage sont plus probables dans la partie est de la région, à Sotchi ou à Touapse. Guelendjik et les territoires situés plus à l’ouest ont le climat subtropical sec. En 24 heures il y a eu à Guelendjik moins de 300 mm de précipitations. Pour se faire une idée de ce qu’est 300 mm de précipitations il suffit d’imaginer que chaque mètre carré reçoit 30 seaux d’eau de dix litre chacun. Dans les conditions du relief complexe les pluies aussi fortes n’ont pu avoir que ces conséquences-là ».

Selon le ministère russe des Situations d’urgence, 1 100 personnes ont demandé une aide médicale, plus de 200 personnes sont hospitalisées. Plus de 3 000 personnes sont évacuées, des milliers de maisons sont inondées. La population est privée d’eau courante et de gaz, les voies de chemins de fer sont détruites.

Plus de 10 000 sauveteurs sont déployés pour les opérations de recherche et de sauvetage. Ils ont réussi à rétablir l’électricité dans les maisons de santé pour enfants à proximité de Guelendjik. Des dizaines de kilomètres de route ont été déblayées. La circulation de trains entre Krymsk et Novorossiisk a repris. L’Etat russe débourse environ 4 milliards de roubles (plus de 133 millions de dollars) pour la liquidation des conséquences de la catastrophe et l’endommagement des victimes. Les familles des morts et des blessés reçoivent une aide psychologique, raconte Mikhaïl Vinogradov, directeur du Centre d’aide juridique et psychologique dans les situations d’urgence.

« Je sais comment procèdent les psychologues du ministère des Situations d’urgence, je sais qu’ils sont efficaces. Ils font très bien leur travail. Il y a des personnes qui ont perdu leur famille, c’est un drame. Il y a des personnes dont la maison est détruite, c’est aussi un drame mais d’un niveau différent. Il est inutile de donner des conseils d’ordre général, l’approche doit être individuelle ».
Ce sont les premières pluies torrentielles de cette ampleur depuis les cent dernières années. Mais il n’est pas à exclure qu’elles puissent se reproduire dans l’avenir très proche, explique Pavel Konstantinov. « Cela est lié à l’augmentation des phénomènes climatiques anormaux ce qui est expliqué par le changement climatique, dit-il, il nous faut donc être prêt à affronter ce genre de défis »

french.ruvr.ru



Mercredi 11 Juillet 2012


Commentaires

1.Posté par victor le 12/07/2012 09:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans les montagnes et réservoir de Neverdjayevskaya. Ce réservoir dans la période soviétique avait une zone spéciale entre Novorossiysk et Gelendzhik, sur laquelle l'eau est déversée dans la mer. Sur ce site n'avait pas de résidences et maisons. Les affiches interdisant la baignade et en expliquant que le site est un réservoir évacuateur de crues Neverdjayevskaya qu'aucun des touristes «sauvages» ne pense même pas planter la tente. Le déversement à partir de ce réservoir ont été effectuées à plusieurs reprises après la pluie similaires, mais l'eau est allé dans la mer sans aucune conséquence. Mais le lieu où vraiment un endroit jolie. Poutine et Gundyaev (patriarche Cyril) ont décidé de construire leurs résidences d'été, tout en négligeant le fait que ce territoire est le déversement accidentel d'eau de la réservoir Neverdjayevskaya. Et maintenant, le personnel du réservoir a été le choix : soit le deversement sur les résidence de Poutine et Gundyaeva, soit sur la région de Krymsk. Ils ont choisi la seconde. Tout résident de Krymsk peu confirmer ça.

Le pouvoir et ces medias mentent. De 700 a 4000 morts. Interdit a dire et ecrire, le president Poutine mente et fait rire a tout le monde. Situation pre-insurrectionnel, le pouvoir fait confisquer l'arme de chasse. Que Internet.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires