Reflexion

Kadhafi : rêver en Hannibal, vivre en Crésus et mourir en Néron!


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 25 Octobre 2018 - 11:16 La barbarie commence seulement

Jeudi 11 Octobre 2018 - 21:00 Le rêve du pape François


Kadhafi s’est rêvé en Hannibal, il a vécu en Crésus, et il meurt, aujourd’hui, en Néron.


Cide
Mardi 22 Février 2011

Kadhafi : rêver en Hannibal, vivre en Crésus et mourir en Néron!
J’avoue d’amblée que, pour moi, le colonel Kadhafi est une question
existentielle et philosophique majeure. Je me suis toujours, en effet, demandé
comment est-ce possible? Comment cet homme, dont le niveau intellectuel est
presque inexistant et dont la lucidité est sujette de beaucoup de controverse,
pourrait-il être à la tête d’une nation? Pire, comment peut-il prétendre
gérer les affaires du monde, arabe ou africain soit-il.  

Cela dit, et malgré les brumes qui entourent le personnage, certaines
certitudes paraissent évidentes. Kadhafi s’est  rêvé  en nouveau Hannibal
nord africain triomphant contre cette Rome éternelle qui, de l‘autre rivage
de la méditerranée, se déploie impérialement sur toute l’Afrique et
particulièrement sur sa Libye chérie.  

Et le fait que son colonisateur européen fut, justement, l’Italie,
héritière directe de cette Rome  fantasmée, n’était pas de nature de
rassurer  l’esprit dérangé de cet homme peu enclin à la nuance beaucoup
moins à la réflexion soutenue. Seulement, à défaut d’avoir le courage ou
les légions de Hannibal il s’est contenté de la richesse de son pays pour,
de nouveau, tenter d’assouvire sa mégalomanie sans borne.  

Il s’est donc pris pour Crésus et force est de reconnaître que, devant un
Occident hypocrite et mercantile, il a pu prendre la revanche de ce Hannibal
tué en rêve et dont il n‘a jamais fait le deuil, allant même jusqu’à
attribuer son nom à l‘un de ses fils, nombreux et médiocres comme leur père
de Président. Dés lors l’argent du peuple libyen a coulé  partout sauf là
où normalement il doit-être. C’est-à-dire dans les écoles, les hôpitaux
et les infrastructures de cette Libye que le Colonel a bien su mettre à la
marge de la marche du monde. Du coup, on n’en connaît, en effet, rien de sa
culture à part, peut-être, cette tante bédouine que les caprices enfantins du
roi montent là où il prend pied souvent sous les regards amusés et
méprisants d‘un monde qui, désormais, méprise les singeries de ce
Président pas tout a fait comme les autres.

.Aussi, de la population libyenne on se contentera bien de ses amazones
maquillées à outrance qui l’accompagnent dans ses sorties légendaires.
Bref, un peuple entier s’est enfoui dans les boubous aussi exubérants que
ridicules de ce mégalomane qui, de jours en jours, s’enfonce dans une
démence de fin de règne annoncé.  

Pourtant ce peuple qui, à mains nues, affronte aujourd’hui une machine de
répression bien rôdée gagne à être connu. Ce peuple qui a, jadis, donné à
l’Humanité l’un de ces hommes, rares par ces temps qui courent, qui peuvent
se redresser et dire non ; ce lion du désert, j’ai nommé Omar el-Mokhtar, ce
peuple-là, ma foi, ne saura s‘éterniser en servitude. .   
  Ainsi, chaque chose a une fin et la sienne est, semble-t-il, à la Néron.
De ce fait, il donne l’ordre de brûler son pays avant d’aller se coucher en
enfer. Cet enfer duquel il est venu, semble, aussi, être sa destination finale.
Et la boucle est bouclée. En somme, Kadhafi s’est rêvé en Hannibal ; il a
vécu en Crésus, et il meurt, aujourd’hui, en Néron.


Mardi 22 Février 2011


Commentaires

1.Posté par BILL le 22/02/2011 12:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est quoi cet article non signé ? et ce ton on dirait du BHL...lol

2.Posté par le journal de personne le 22/02/2011 20:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pas d’alibi pour la Libye

Quand il y aura encore plus de gens aux abois…sans emplois, sans soins, sans abris…
Ce ne sera pas la fin que tout le monde craint, mais l’instant qu’on attend depuis longtemps !
Où le peuple prendra enfin les choses en main, sans médiateur ni médiation.
Et qu’il rédigera sa propre feuille de route et accomplira son propre destin !
Ce ne sera pas pour élire ses représentants mais pour occuper tous les fronts et dégager lui-même son horizon !
Nous autres français, nous n’avons jamais été aussi bien qu’aujourd’hui,
parce que nous savons désormais comment faire pour cesser d’avoir mal demain !

http://www.lejournaldepersonne.com/2011/02/libye/://

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires