ALTER INFO

Kadhafi : « il est impossible de me tuer »


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 20 Mai 2018 - 21:50 Des pays civilisés, ça existe

Mardi 15 Mai 2018 - 06:52 Trump, miroir des Arabes



Ilia Kharlamov
Mercredi 19 Février 2014

Kadhafi : « il est impossible de me tuer »

 

Le sort dramatique de Mouammar Kadhafi, leader de la Jamahiriya libyenne et l’un des dictateurs les plus zélés de notre temps confirme que rien n’est éternel sous la Lune et il est possible que l’idole des millions tombe victime d’une foule enragée. Né dans une famille bédouine pauvre, Kadhafi a prouvé que l’homme épris d’une idée pouvait réaliser n’importe quel objectif qu’il se fixe. Or, sa mort porte à croire qu’une longue ascension au sommet se termine souvent par une chute impétueuse.

Il ne faut pas sous-estimer le rôle de Mouammar Kadhafi, estime le politologue Léonide Savine.

Il a su transformer un Etat colonial en une puissance prospère. Il ne dépensait pas les pétrodollars pour une vie luxueuse mais pour développer l’infrastructure sociale. Il a construit un système d’aqueducs dans le pays situé dans le désert, il soutenait les jeunes en leur accordant des allocations ce qui les a dépravés et ils se sont insurgés plus tard contre lui.

Le rôle d’un leader local n’arrangeait, semble-t-il, pas Kadhafi et il exhortait l’Afrique à se débarrasser de l’héritage colonial. Ces ambitions politiques étaient appréciées au-delà du continent. Il était considéré en périodes différents comme un ami de l’URSS et des Etats-Unis. Or, c’étaient plutôt des éléments d’un jeu indépendant. Washington et les capitales européennes étaient prêts à tolérer n’importe quel régime dictatorial jusqu’à ce qu’il soit avantageux.

Kadhafi est l’auteur de la « troisième théorie mondiale » : la Libye a emprunté une voie moyenne d’un authentique pouvoir du peuple entre le capitalisme et le communisme. Au micro l’orientaliste Alexei Podserob, ex-ambassadeur de Russie en Libye :

Il a argumenté cette théorie. Bien qu’elle se soit avérée finalement utopique, il faut l’apprécier à sa juste valeur : Kadhafi a mis le cap sur le socialisme et le peuple l’a soutenu. D’aucuns s’y opposaient mais la guerre a confirmé que la plupart des habitants soutenaient Kadhafi. N’étaient-ce les bombardements de l’OTAN, il aurait brisé la résistance des mutins.

Kadhafi, se considérait-il exclusivement comme un politicien ? Ceux qui le connaissaient racontent qu’il s’imaginait plutôt un prophète. Etait-il seul à penser ainsi ? D’après de multiples témoignages, les jeunes Libyens étaient fidèles à Kadhafi jusqu’au fanatisme.

Mouammar Kadhafi était épris d’une idée. Son pouvoir n’était pas pour lui une chance de s’enrichir ou de satisfaire ses ambitions mais une haute mission spirituelle et patriotique. Néanmoins, le leader libyen a répété le sort de plusieurs idoles renversés.

http://french.ruvr.ru/



Mercredi 19 Février 2014


Commentaires

1.Posté par yukof le 19/02/2014 17:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

hahaha a mourir de rire cette article ... les jeunes libyens ne sont soumis qu'Allah pas a kadhafi . mise a part son clan de privilégié personne ne le soutenez , les mercenaires qu'il a engagé prouve que meme son armée ne le soutenez plus .

kadhafi lèche pied de sarkozy n'a eu que ce qu'il mériter .

pour rigoler
"D’après de multiples témoignages, les jeunes Libyens étaient fidèles à Kadhafi jusqu’au fanatisme"
désolé mais le seul témoignage de Thierry meyssan n'est pas crédible ....

on dirait un article du Gorafi

2.Posté par Sam le 20/02/2014 01:03 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un bédouin qui instale une tente à l''Elysée est accuser par certain intelictuels de lèche pied de Sarko je dit bravo et continuer le reducule ne tue pas .oui allez demander à son peuples si leurs vies sont meilleurs maintenant ,les BHL sont b heureux

3.Posté par yukof le 20/02/2014 11:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

personnes en libye ne regrette kadhafi contrairement a ce que vous dise les journaux sionistes comme le figaro et autres .mais c'est toujours le délire des laics de faire croire que les dictateurs sont mieux que les islamistes ...

quelqu'un qui se prosterne devant la CIA, qui lui livre des informations et qui lève la patte pour des contrats, pour revenir sur la scène international c'est de la soumission .

oui va donc parler a des libyens , mais a des libyens musulmans .j'attend toujours de savoir pourquoi il a engager des mercenaires s'il avait le soutiens de son peuple ....

4.Posté par Arthur Gohin le 20/02/2014 15:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La soumission de Kadafi était très remative, et uniquement diplomatique. Il s'agissait de ne pas braquer inutilement ses partenaires internationaux.
Bien évidemment qu'il est largement regretté: la Lybie était un pays prospère, donc peu révoltée contre son dictateur. Et maintenant que c'est le chaos sanglant, qui ne préfère le passé?

5.Posté par Romain le 20/02/2014 19:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On peut rajouter qu'il voulait sortir du petro-dollar et instaurer une banque basée sur le dinar or.
De plus, il était l'instigateur de coopération entre nombreux pays d'Afrique pour des projets tels que la télécommunication par satélites.
Clairement, l'OTAN à assassiné un homme bon (mais personne n'est parfait, nous sommes d'accord).

Pour l'anecdote: les femmes qui l'entouraient (garde féminine), n'étaient pas là à cause de son prétendu sadisme sexuel, mais en homage aux Amazones.

6.Posté par Michel J. Cuny le 24/07/2014 15:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,

Il semble bien que la diabolisation de Muammar Gaddhafi soit une pièce essentielle dans la stratégie visant à masquer, aux yeux du peuple français, certains points d'impact des rapports de force déployés par l'impérialisme occidental depuis la seconde moitié du vingtième siècle jusqu'au temps présent.
Peut-être gagnerions-nous à y prêter attention.
Je vous recommande : www.francoisepetitdemange.sitew.fr
Cordialement,

Michel J. Cuny

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires