International

John McCain sait qui dirige véritablement la Russie (interview)



Lundi 28 Juillet 2008

John McCain sait qui dirige véritablement la Russie (interview)
Le candidat républicain à la Maison Blanche John McCain a critiqué le comportement de la Russie sur la scène internationale et s'est dit sûr du fait que Vladimir Poutine dirigeait toujours la Russie.

"L'ancien président russe Vladimir Poutine, actuellement premier ministre, mène le pays sur une voie particulièrement malsaine à mon avis", a fait savoir le sénateur américain dans une interview diffusée dimanche par la chaîne télévisée américaine ABC.

Répondant à un journaliste, John McCain a estimé que Vladimir Poutine était resté aux commandes en Russie, affirmant "j'en suis certain. Et je ne crois pas qu'il se serait choisi un héritier s'il n'avait pas été sûr de continuer à diriger".

De plus, John McCain a critiqué le comportement de la Russie sur la scène internationale accusant la Russie d'être une "autocratie".

"Ces derniers temps, Moscou a réduit les livraisons de gaz à la République tchèque car les Tchèques ont signé l'accord (sur le bouclier antimissile en Europe - ABM, ndlr). Maintenant, les Russes viennent de forcer BP (groupe pétrolier British Petroleum) à quitter la Russie", a déclaré le candidat républicain à la Maison Blanche, ajoutant que Moscou "continuait à faire pression sur la Géorgie et l'Ukraine et bloquait toutes les questions sur l'Iran au Conseil de Sécurité de l'ONU".

Le journaliste est revenu sur les propos de John McCain proposant d'exclure la Russie du G8, précisant que d'autres membres de ce format n'avaient pas accepté sa proposition (Dmitri Medvedev, président russe, l'a qualifiée de "peu sérieuse"). Mais le sénateur américain a de nouveau confirmé son intention à laquelle, selon lui, il ne renoncera jamais. "Je vais insister sur tout ce qui est, à mon avis, le meilleur pour les Etats-Unis et pour le monde entier".

Selon lui, "il faut agir même si d'autres pays ne sont pas d'accord, car il est impératif de faire tout ce qui est possible pour le bien des Etats-Unis". "Je vais améliorer le comportement de la Russie qui ne favorise pas la paix dans le monde", a-t-il conclu.


Lundi 28 Juillet 2008

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires