insolite, humour, conspiration...

Jerry Fletcher


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 6 Décembre 2018 - 19:26 Gilets jaunes, la grande manip

Mardi 4 Décembre 2018 - 11:28 Gilets jaune - Reveillez vous, On ne lache rien !



Sébastien Fontenelle
Jeudi 19 Mai 2011

Jerry Fletcher
Ce matin, Le Monde et Le Nouvel observateur (mais pas que) rapportent, sans déplacés commentaires (du style, welcome to the foire aux illuminé(e)s), du même ton qu’ils mettraient dans l’annonce que nous sommes, collectivement, plutôt contre la faim dans le monde, que : « 57% des Français pensent que DSK est victime d’un complot ».
(Sans toutefois préciser qui l’a ourdi.)
C’est une excellente nouvelle pour Jerry Fletcher, qui va se sentir moins seul - et plus généralement pour tou(te)s celles et ceux qui ne se laissent pas berner facilement, et à qui on ne la fait pas du tout (merde alors, mâme Dupont, faut quand même pas non plus nous prendre pour des perdreaux de l’année), et qui savent que non, bien sûr, Elvis not dead, ça, c’est ce qu’ils voudraient nous faire croire, mais à l’heure précise où nous nous parlons, Elvis sirote des caipirinhas avec Neil Armstrong quelque part sous la calotte polaire, aaah, putain, ces foutus Yankees sont décidément très forts.
Car en effet : cela montre qu’en même pas dix ans, la réception et le traitement médiatiques des théories du complot ont très considérablement évolué, vers beaucoup plus de tolérance.
En 2001, rappelons-nous, juste après que Ben Laden venait d’envoyer des avions dans les États-Unis : des tas d’insoupçonnés ingénieurs en génie civil ont brandi leurs tés en hurlant que c’était absolument impossible de faire entrer un Boeing dans le Pentagone par un trou de vingt-cinq millimètres de diamètre, et que par conséquent c’était pas un avion, comme le prétendait la CIA - les mecs ont répandu là devant quelques bouts d’un vieux Massey Ferguson pourri, et ils veulent nous faire gober que c’est un attentat ?
(Mais nom de Dieu, pour qui nous prennent-on-ce ?)
Et à l’époque, remember, les médias n’étaient que très moyennement partants, pour considérer que ces divagations feraient de chouettes sondages : personne n’est venu toquer à nos huis pour nous demander, alors, Toto(tte), toi aussi, tu penses à 57 % que Ben Laden n’existe pas, et que les hommes en noir ont juste demandé à Charlton Heston de se laisser pousser une barbe ?
À l’époque, l’ambiance devenait plutôt glaciale, dès qu’un(e) conspirationniste s’approchait à moins de trente-cinq kilomètres des locaux du Nouvel observateur : c’était genre, go home, psychopathe, ou j’appelle Pierre-André Taguieff.
Bon, dix ans plus tard, que se passe-t-il ?
Il se passe qu’immédiatement après l’inculpation de DSK, des expert(e)s improvisé(e)s, type Michèle Sabban, proclament que nous sommes en présence d’un « complot international », et d’inattendu(e)s détectives se demandent par exemple « comment une femme de chambre aurait pu s’introduire seule, contrairement aux usages qui, dans la plupart des grands hôtels new-yorkais, prévoient des “brigades de ménage” composées de deux personnes, dans la chambre d’un des personnages les plus surveillés de la planète » - hein, mâme Dupont, comment c’est que vous expliquez ça, et croyez-vous réellement que cette... Que cette domestique était là par hasard ?
Mais là, donc : l’appareil médiatique, loin de crier que la théorie du complot met dans notre atmosphère d’incommodants relents [1], la traite au contraire comme un tout-ce-qu’il-y-a-de-respectable point de vue, et, loin d’appeler pour les apprenti(e)s conspirationnistes une ambulance, leur ouvre tout grand ses antennes et plateaux, pour finalement constater, non mais regarde-moi ça, que 57 % des Français pensent comme eux.
Faudra s’en rappeler, pour quand tout ce tout petit monde nous refera le coup des cris d’orfraie.


Notes

[1] Et loin de caqueter que la fustigation de la justice new yorkaise en cruelle machine à broyer les puissants pourrait, de loin, donner l’impression de relever de l’« antiaméricanisme » dont le même gros penseur qui la dénonce le plus bruyamment a si finement théorisé qu’il était, en vrai, une « métaphore de l’antisémitisme ».


Jeudi 19 Mai 2011


Commentaires

1.Posté par coluche le 19/05/2011 18:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mdrrrrrr

Je suis fan !!!!

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires