Reflexion

Jacques a dit


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 25 Octobre 2018 - 11:16 La barbarie commence seulement

Jeudi 11 Octobre 2018 - 21:00 Le rêve du pape François


il existe six blessures archaïques… chacun a la sienne…



le journal de personne
Mardi 8 Février 2011

La blessure qui ne cicatrise jamais.

Jacques a dit
La blessure qui ne cicatrise jamais.

J’ai rencontré votre collègue dans l’ascenseur… Jacques Salomé,
c’est comme ça que vous l’appelez ?
Alouette méchante alouette !
Un garçon, si grand soit-il redevient insignifiant lorsqu’il tombe sur une
vraie garce, si petite soit-elle.
Toujours dans l’ascenseur, l’exigüité entre nous a créée une sorte de
proximité…entre Jacques et Salomé.
Il m’a marché sur le pied… j’ai mal réagi… très mal réagi…
c’est là qu’il m’a sortie sa belle théorie…
Que ce qui m’a mis hors de moi, ce n’était pas la douleur que je
ressentais… mais une douleur qui vient de loin… de très loin… et qui
ressurgit à chaque fois qu’on ré-appuie dessus… merci ! le dehors est
dedans, je connais la chanson.
Selon votre voisin de palier, il existe six blessures archaïques… chacun a
la sienne… par conséquent, je ne faisais rien d’autre qu’exprimer la
mienne.
C’est vrai, je n’ai jamais supporté qu’on me marche sur les pieds. Et
même si on me ramène quelques siècles en arrière… dans le jardin d’Eden
auprès d’Adam je serai la même que moi-même. Je le traiterai d’abruti, de
niais qui ne sait pas où mettre les pieds.
C’est mon côté fille révoltée…
Non, détrompez-vous, me dit votre alter ego… vous êtes tout simplement
blessée… et en a profité pour me citer ses six glorieuses blessures :
-    L’humiliation
-    L’impuissance
-    La trahison
-    Le rejet
-    L’abandon
-    L’injustice
Je lui ai rappelé au passage que la science ne l’a pas attendu pour nous
infliger déjà trois blessures narcissiques…
Galilée nous a appris qu’on n’était pas le centre du monde. Darwin
qu’on avait des liens de parenté avec le chimpanzé, et Freud a bouclé la
boucle affirmant que le Moi, n’était même pas le maître chez soi…
Ces blessures ont à mon goût un peu plus d’envergure que votre capitaine
abandonné par sa mère, et qui ressent comme un malaise à chaque fois qu’une
femme lui dit « mets-toi à l’aise ».
En tant que généalogiste de mes propres dérives, je dirais, que pour ma
part, je ne vois que deux blessures… tout le reste est littérature…
L’injustice et l’injustice… la première parce que nous avons été
chassé du paradis… et la seconde parce qu’on nous empêche de le
reconstruire ou de le reconquérir…
Une injustice mais double et dans un seul verre que l’on peut boire d’un
trait…
A ma santé… parce que j’ai toujours très mal aux pieds.
Ah ! ah ! ah !
Je me moque de lui, de vous, et de moi aussi. non !


Mardi 8 Février 2011


Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires