insolite, humour, conspiration...

Israël, la Maison Blanche et les filles des présidents US


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 6 Décembre 2018 - 19:26 Gilets jaunes, la grande manip

Mardi 4 Décembre 2018 - 11:28 Gilets jaune - Reveillez vous, On ne lache rien !



Djeha
Mercredi 22 Mars 2017

Ivanka Trump, la fille de Donald fait l’objet aux Etats-Unis d’une polémique.
 
Elle et son mari occuperaient des fonctions à la Maison Blanche leur donnant accès à des informations confidentielles incompatible avec les usages et la sécurité du pays.
 
On y verrait un conflit d’intérêt qui s’ajoute au nombre des casseroles de l’élection de ce président si étrange que l’Amérique vient de se donner.
 
Le Parisien rend compte avec un certain brin d’ironie des élucubrations de la famille Trump et de la gouvernance de pays si puissant.
 
Son ironie est modérée car le Parisien sait combien en France, depuis les fantasques vaudevilles sarkozyen et hollandien, on serait imprudent de se gausser immodérément des frasques d’autrui.
 
Le quand à soi et la réserve présidentielle ne sont plus que souvenirs à l’Elysée depuis le départ de Charles de Gaulle. La vie personnelle et les écarts de tous (je dis bien tous) ceux qui lui ont succédé en cette vénérable maison, ont à des degrés divers dégradé la fonction et le prestige de leur pays.
 
Ce que le Parisien prend soin de cacher est plus important que le recrutement des membres de famille par le Pater familias, en écho aux aventures judiciaires du pitoyable Fillon et de ce qui ne va tarder à arriver au ministre « socialiste » de l’économie de ce qui tient lieu de gouvernement en France.
 
La fille Trump n’est pas seulement celle de son père. Elle aussi la femme de son mari qui n’est pas n’importe qui. M. est un juif orthodoxe qui a conditionné son mariage à la conversation de sa femme. Dame ! Monsieur veut se reproduire et aussi reproduire l’espèce. Or, comme chacun sait chez nos cousins, la judéité est matrilinéaire. Pas de mamma juive, pas de juif. CQFD !
 
C’est un peu comme chez nous, sauf que nos femmes sont plus futées : elles laissent parader les mecs moustaches au vent sur les estrades côté cour, mais ce sont elles qui tirent les ficelles côté jardin.
 
En sorte que aux lendemains de ses noces, Melle Trump devient Mme Kushner (pas Kouchner, çà c’est l’autre rigolo et dangereux  compagnon de la mante religieuses qui terrorise la radio publique française) et Ivanka devient Yaël.
 
Inutile de vous préciser la nature des « conseils » prodigués par le couple Kushner ni de ce que cela implique pour les relations internationales des glorieux Etats-Unis d’Amérique…
 
La fille Trump (2015) n’est pas seule dans ce cas.
 
Elle a été précédée par la fille Clinton (2010) partie en justes et très discrètes noces dans les mêmes conditions.
 
Ci-dessous des dépêches qui complètent et précisent votre information. Ce ne sera évidemment notre inqualifiable Unique nationale, la Fox, France 2 ou BFMTV qui vous parleront de ce sujet.
 
Djeha,
Mardi 21 mars 2017

 
 
La fille de Donald Trump raconte sa conversion au judaïsme!
http://coolamnews.com/la-fille-de-donald-trump-raconte-sa-conversion-au-judaisme/ 11 octobre 2015
 
Donald John Trump se lance dans la campagne électorale américaine. Il est célèbre pour avoir bâti son empire et sa notoriété sur des bâtiments prestigieux qui portent la plupart du temps son nom, avec notamment des gratte-ciel. D’après le magazine Forbes, sa fortune était estimée à 4,1 milliards de dollars en 2015. Ivanka Trump, sa fille, a l’air d’appartenir à la dynastie Kennedy. Elle est grande, blonde, belle, avec une voix grave. Elle a fait de bonnes études et elle semble avoir réussi à faire sa place dans l’organisation de son père. Elle est aujourd’hui vice-présidente de la Trump Organization en charge du développement et des acquisitions. Mais surtout elle est…juive!
 
Ivanka Trump, la fille de Donald et Ivana Trump, a partagé son expérience à propos de sa conversion au judaïsme. Elle décrit comment cela a amélioré sa vie de famille dans une interview avec le magazine Vogue. Elle a donné des détails en disant qu’elle et son mari, Jared Kushner gardaient le Shabbat. Elle a jugé important de préciser qu’ils n’utilisaient pas leurs téléphones pendant toute la journée. Ivanka Trump est mariée à Jared Kushner, jeune homme au physique très lisse, lui aussi héritier d’un empire immobilier. Ils ont deux enfants ensemble. Elle met en scène leur intimité sur son compte Instagram très fourni. Ce qu’elle y montre est aimable et bien élevé.
 
« Nous observons le shabbat », a déclaré Ivanka Trump. «Du vendredi au samedi, nous ne faisons rien, à part nous promener l’un avec l’autre. Nous ne passons pas d’appels téléphoniques. » Elle ne préfère pas s’attarder sur sa conversion mais lorsque des serveurs ont mis de la nourriture devant elle, elle précise: «Nous ne mangeons pas de viande … ou bien, nous la mangeons casher. »
 
Sa vie a changé depuis sa conversion en 2009, afin d’épouser son mari car les Kushner sont des juifs orthodoxes.
 
« C’est une chose intime pour nous », a déclaré Ivanka Trump, qui a pris « Yael » comme nom hébreu. »
 
Nous sommes assez religieux, plus que certains, mais moins que d’autres», a expliqué Trump. « Ça a été une si grande décision dans ma vie. Je suis très moderne, mais je suis aussi une personne très traditionnelle, et je pense que c’est une composition intéressante, vue la façon dont j’ai été élevé. Je trouve vraiment qu’avec le judaïsme se crée un modèle extraordinaire dans la connectivité familiale »
 
En termes d’image, Ivanka Trump peut aider la campagne de son père. Mais contrairement à Chelsea Clinton, elle ne participera probablement pas à l’élaboration du programme – mais Donald Trump n’ira probablement pas jusque là dans la course non plus.
 
 
Washington : la fille de Donald Trump, Ivanka, a un bureau à la Maison Blanche
Le Parisien le mardi 21/03/2017 à 08:37, mis à jour à 09:13
 
C'est une première aux Etats-Unis, et elle ne manque pas d'alimenter la controverse sur les conflits d'intérêts. Ivanka Trump, fille du président américain Donald Trump, a désormais un bureau à la Maison Blanche, même si elle n'est pas employée par le gouvernement.  Depuis la prestation de serment de Donald Trump, le 20 janvier, Ivanka Trump, 35 ans, a été vue à de nombreuses reprises dans la célèbre «West Wing», centre névralgique du pouvoir américain. Vendredi, la fille de Donald Trump et de sa première épouse Ivana a ainsi participé à une table ronde avec le président américain et la chancelière allemande Angela Merkel.
 
Selon son avocate Jamie Gorelick, citée par le site Politico, Ivanka Trump aura accès à des informations classées et respectera les mêmes règles qui s'appliquent aux conseillers salariés de la Maison Blanche. «Nous pensons que, par précaution, le mieux est qu'Ivanka respecte, de sa propre initiative, les règles qui s'appliqueraient si elle était une employée du gouvernement fédérale, même si elle ne l'est pas», a-t-elle expliqué. «Avoir la fille adulte d'un président qui a un rôle actif dans l'administration est sans précédent», a-t-elle reconnu.
 
Surnommé la «véritable première dame»
 
Le mari d'Ivanka Trump, le promoteur immobilier Jared Kushner, est l'un des proches conseillers de Donald Trump et a, à ce titre, prêté serment lors de sa prise de fonction. Le rôle très influent joué par le jeune couple soulève de nombreuses interrogations sur de possibles conflits d'intérêt et alimente un débat plus large sur l'absence de frontières claires entre les affaires de la famille Trump et les fonctions politiques de ses différents membres.
 
Deuxième enfant du couple Donald-Ivana Trump, Ivanka était vice-présidente de la Trump Organization, où elle a développé une branche de bijouterie et d’accessoires de mode. Elle a quitté ses fonctions au sein de l’empire familial après l’investiture de son père. Cette démission lui a permis de s’installer avec sa famille à Washington, son mari Jared Kushner ayant été nommé haut-conseiller à la Maison-Blanche. Ancienne mannequin, elle a participé à l'émission «The Apprentice» présentée par son père. Très influente auprès du président, Ivanka a tiré le surnom officieux de «véritable première dame».
 
Melania Trump déménagera à la Maison Blanche au mois de juin
 
Depuis l'investiture de Donald Trump, le 20 janvier dernier, tous les regards sont braqués sur sa femme Melania. A ce jour, la belle slovène de 46 ans est l'unique Première dame à ne pas vivre pleinement à la Maison Blanche. Pour expliquer cet incroyable écart au protocole américain, Melania Trump avance que cette décision a été prise pour protéger son fils Barron, âgé de 10 ans.
 
La femme de Donald Trump aurait ainsi décidé de rester vivre à la Trump Tower jusqu'au mois de juin et un probable déménagement à Washington, selon le site d'actualités people TMZ : «Car notre fils a ses habitudes à la Turmp Tower. Nous ne voulons pas le perturber dans sa scolarité, à New York,» De temps en temps, comme ce fut le cas il y a quelques jours, Barron vient rendre de courtes visites à son père à la Maison Blanche.
 
 
Mariage de Chelsea Clinton à l'abri des curieux
 
Le Point.fr, AFP, le 01/08/2010 à 17:33
 
Chelsea Clinton, fille de l'ex-président américain Bill Clinton et de l'actuelle secrétaire d'État Hillary Clinton, a dit "oui" samedi à son promis, Marc Mezvinsky, lors d'une cérémonie que ses parents avaient tenté de placer sous le sceau du secret.
 
"Aujourd'hui, nous avons assisté avec une grande fierté et une irrésistible émotion, lors d'une superbe cérémonie à Astor Courts, au mariage de Chelsea et Marc qui étaient entourés de leurs familles et amis proches", ont annoncé Bill et Hillary Clinton dans un communiqué. "Nous n'aurions pu demander un jour plus parfait pour célébrer le début de leur vie ensemble et nous sommes si contents d'accueillir Marc au sein de notre famille", ont-ils ajouté.
 
Cette déclaration met partiellement fin aux fiévreuses conjectures et suppositions sur les noces, préparées dans le plus grand secret et qui se sont déroulées, comme pressenti, dans la luxueuse et ultra-sécurisée propriété d'Astor Courts, aux environs de Rhinebeck, petite localité rurale du nord de l'État de New York (nord-est des États-Unis).
 
Mystère sur la liste des invités
 
Samedi, journalistes et curieux avaient pris d'assaut Rhinebeck, où, dans la matinée, régnait une atmosphère de fête populaire. Certains admirateurs se pressaient devant l'hôtel Beekman Arms pour tenter de découvrir quels invités y étaient descendus. Tâche des plus ardues, puisque les employés ont signé une clause de confidentialité.
 
L'annonce des Clinton n'a pas levé le mystère sur la liste des invités - il y en aurait eu entre 400 et 500 - qui relevait tout autant du quasi-secret d'État que le nom du couturier ayant confectionné la robe de la mariée. Certains assuraient toutefois que Chelsea Clinton avait fait appel à Vera Wang. Selon certains médias, la reine des talk-shows Oprah Winfrey devait être de la fête, tout comme le réalisateur Steven Spielberg ou l'ancien Premier ministre britannique John Major.
 
Rencontre dans un camp de vacances du parti démocrate
 
Le président Barack Obama, quant à lui, avait déjà prévenu qu'il serait absent, car il n'a pas été invité et, de toute manière, a-t-il prévenu jeudi à la télévision, "personne ne veut avoir deux présidents à son mariage".
 
"C'est emballant ! Il y a tellement de misère dans le monde, mais ce samedi tout s'arrête pour le mariage", expliquait samedi Anne McConnell, postée en face du Beekman Arms dans l'espoir d'apercevoir des membres de la famille Clinton. La noce, a-t-elle estimé, "devrait être retransmise en direct à la télévision, comme le mariage de la princesse Diana".
 
Ce n'était pas l'avis des mariés, qui ont tenté, tant bien que mal, de faire dans la discrétion et d'écarter les paparazzi. Une interdiction de survol d'Astor Courts avait été décrétée et l'accès aux routes qui y mènent fortement restreint. La grandiose demeure d'Astor Courts a été commandée il y a un peu plus d'un siècle par John Jacob Astor IV, mort lors du naufrage du Titanic, et conçue par l'architecte Sanford White.
 
Autre inconnue : Chelsea Clinton est méthodiste et son futur mari est juif et personne ne sait si la cérémonie a suivi l'un ou l'autre rite, a été oecuménique ou si l'un des deux s'est converti à la religion de l'autre.
 
Selon plusieurs estimations, la facture totale de la noce oscille entre trois et cinq millions de dollars. Selon la chaîne NBC, rien que la location de tentes équipées d'un système de climatisation coûte 600.000 dollars. Les fleurs, arrangées par le "fleuriste des stars" Jeff Leatham, devraient valoir dans les 500.000 dollars. Les futurs mariés sont étonnamment peu connus du grand public. Tout juste sait-on que Chelsea Clinton, 30 ans, et Marc Mezvinsky, 32 ans, se sont connus lorsqu'ils étaient adolescents dans un camp de vacances organisé par le parti démocrate.
 


Mercredi 22 Mars 2017


Commentaires

1.Posté par Aldamir le 22/03/2017 18:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L’application des méthodes des Protocoles des Sages de Sion a parfaitement réussi et donné de résultats plus qu’attendus. Le Pouvoir Financier Mondial se frotte les mains et ne peut que s’en réjouir , car pour lui l’avènement du Gouvernement mondial n’est pas loin d’être réalisé.

2.Posté par Druide le 22/03/2017 23:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les juifs dans la famille proche de Trump, c'est l'arbre qui cache la forêt. C'est fait exprès pour nous divertir. Il faut aller plus loin, débusquer par exemple ses liens financiers et mafieux cachés, dont les médias ne parlent étrangement jamais, eux qui pourtant semblent saisir toutes les occasions possibles pour critiquer Trump... Le fait que les médias ne parlent jamais de ces liens financiers et mafieux est en soi très révélateur, car on s'attendrait normalement à ce qu'ils essaient de lui nuire par tous les moyens.

3.Posté par bledmiki-99 le 23/03/2017 17:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Aldamir,

Le Pouvoir Financier dont tu parles ne va pas s'arrêter là, il a un autre étalon à venir en France. Tu ne trouves pas que, plus on s'approche des élections, plus il y a de " Poux-litiques " qui se rallient à l'ex-employé des banquiers ? J'ai nommé MACRON...

4.Posté par ALM le 24/03/2017 03:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ivanka a bien l'air d'etre un transgenre, suffit de regarder les photos de jeunesse du petit Yvan, tout comme le Mickael, dit "Michelle" Obama. Apparemment il faut toujours un "trans" a la maison noire. Quant au jared kushner, je suis certain qu'il n'a qu'un seul contact sur son portable, un contact du nom de "bibi".

5.Posté par mamy le 26/03/2017 20:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est tellement , tellement de misère morale , chez ces là , qu ' elle est plus que qu ' incommensurable , je ne sais si vous me comprenez . Je veut dire qu'il me donne tout simplement envie de vomir !!!!!!!!!!!!!

6.Posté par Ali le 26/03/2017 21:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ah le chabad loubavitch de trump-kushner, quelle shutzpah!...

7.Posté par Mimi le 21/08/2018 15:40 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ah jalousie quand tu nous tiens

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires