International

Iran : dernières évolutions du dossier nucléaire



Lundi 5 Mai 2008

Simultanément à la diffusion des nouvelles concernant un accord global parmi les représentants du groupe 5+1 à Londres, les responsables américains ont annoncé qu'ils ont l'intention de continuer les politiques de pression et de sanction politique et économique à l'encontre de la RII. La secrétaire d'Etat américaine, Condoleezza Rice a déclaré lors d'une entretien avec le quotidien Al-Charq al-Owssat, que selon Washington, l'Iran poursuit son programme nucléaire pour avoir accès à l'arme atomique. Rice a ajouté que les Etats-Unis et leurs alliés résisteront fermement à ce qu'elle a qualifié de menace nucléaire iranien. La secrétaire d'Etat américaine a déclaré que lors de la réunion de vendredi dernier du groupe 5+1, la question des sanctions de l'ONU contre l'Iran a été étudié, soulignant que selon la Maison Blanche, il ne faut pas se contenter à ce niveau des sanctions, pour en imposer d'autres aux banques et aux institutions financières iraniennes. Par ailleurs, le ministre russe des Affaires étrangères, Serguei Lavrov a déclaré à l'issue de la réunion du groupe 5+1 à Londres que malgré la décision des Etats-Unis d'imposer davantage de sanctions à l'Iran, les participants à la réunion de Londres ont examiné plut^to des plans concernant les propositions avancées par la RII portant sur la possibilité des investissements internationaux dans l'industrie nucléaire iranienne. Par ailleurs, le quotidien Financial Times a écrit un article selon lequel, les Etats-Unis et leurs alliés européens cherchent à faire approuver de nouvelles sanctions économiques et financières à la RII. Or, les alliés européens de Washington ont déjà essayé de développer le niveau de leurs investissements économiques en Iran, notamment pour conclure des contrats d'achat du gaz naturel iranien. Le quotidien a évoqué ensuite le contrat de 24 milliards de dollars conclu entre l'Iran et la Suisse dans ce même domaine. Par ailleurs, The Sunday Times a écrit dimanche que les Etats-Unis, la Grande Bretagne et le régime sioniste suivent de près les évolutions concernant l'Iran, en faisant état des récentes rencontres entre les responsables des services secrets américains, britanniques et israéliens dans ce domaine. En effet, Tel-Aviv, Londres et Washington sont en train de coordonner leurs efforts pour lancer une nouvelle campagne anti-iranienne pour ternir l'image de l'Iran et mettre en question la coopération de Téhéran avec l'Agence internationale de l'énergie atomique.


Lundi 5 Mai 2008

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires