International

Iran Nucléaire: Derniers développements



Mardi 27 Mai 2008

Iran Nucléaire: Derniers développements
Le Directeur général de l'AIEA a remis son dernier rapport sur le programme nucléaire iranien aux 35 membres du Conseil des Gouverneurs de l'Agence. Ce rapport, publié, selon certaines sources diplomatiques, lundi soir avec un peu de retard, confirme pour la 12ème fois, la nature pacifique du programme nucléaire iranien. "Le retard survenu dans la divulgation du rapport est lié aux efforts d'envergure des pays occidentaux notamment les diplomates américano-britanniques, pour estomper les points positifs du texte et accentuer sur certains termes ambivalents, ce que l'on a déjà remarqué dans les précédents rapports d'El-Baradei. Ce alors que les agences de presse occidentales ont mis, dès la publication du rapport, à la une des expressions telles que "Sérieusement inquiète" ou "l'abstention de l'Iran de présenter des rapports plus précis à l'Agence." Selon la BBC, l'Agence dit qu'elle est d'avis que l'Iran refuse de donner plus de renseignements sur son programme nucléaire. Ce alors que l'ambassadeur de la RII à l'AIEA, Ali Asghar Soltaniyeh a déclaré au sujet du rapport d'El-Baradei que ce rapport est un autre document confirmant la vocation pacifique du programme nucléaire iranien. "En dépit des milliards de dollars dépensés qu'ils ont dépensé, durant ces cinq dernières années, et des documents falsifiés présentés, les Etats-Unis n'ont pas pu persuader l'Agence que les activités nucléaires iraniennes sont militaires", a ajouté Soltaniyeh. "Dans deux paragraphes, El-Baradei a explicitement regretté qu'il n'ait pas pu remettre les documents nécessaires à l'Iran. Et pour cette même raison, l'Iran et d'autres pays convergents poursuivront cette affaire comme un défi à relever.", a souligné Soltaniyeh. Le nouveau rapport d'El-Baradei réaffirme clairement qu'il n'y a aucune preuve d'une dérive dans les activités nucléaires iraniennes vers des objectifs militaires. Or, un nouveau point se remarque dans ce rapport est que El-Baradei reconnaît les tergiversations et les interférences des Etats-Unis dans les activités professionnelles de l'Agence. El-Baradei évoque aussi dans ce rapport, ce point que l'Iran a accepté de répondre aux questions posées mais l'Iran insiste aussi sur ce fait que les documents prétendus liés à ses activités nucléaires sont factices. En réaction à la protestation de l'Iran, El-Baradei a annoncé que les déclarations de l'Iran sur la nature factice des prétendues études demandent d'être vérifiées davantage et plus d'explications.


Mardi 27 Mai 2008

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires