Proche et Moyen-Orient

Irak : « On a ouvert la boîte à Pandore »



Mardi 1 Juillet 2014

Irak : « On a ouvert la boîte à Pandore »
Par Paul Graig Roberts (revue de presse : B-I - ex-Balkans infos – juillet/août 2014- extrait)*

…(…)… Le 12 juin, 500 000 habitants de Mossoul, la seconde ville la plus importante d’Irak, bénéficiaires de la « libération démocratique » de Washington, se sont enfuis au moment où s’effondrait sous l’attaque d’Al-Qaïda l’armée entrainée par l’Amérique. Les villes de Tikrit et de Kirkouk sont aussi tombées. Craignant le même sort pour Bagdad, le gouvernement installé par Washington a réclamé des frappes aériennes sur les insurgés. Le président iranien Hassan Rouhani a démenti la nouvelle largement diffusée – Wall Street Journal, World Tribune, The Guardian, The Telegraph, CNBC, Daily Mail, Times of Israël, etc – selon laquelle l’Iran aurait envoyé des troupes pour aider le gouvernement irakien. Une fois de plus, les médias occidentaux ont créé une fausse réalité avec une fausse information.
Se souvient-on de la propagande de Washington prétendant renverser Saddam Hussein pour apporter aux Irakiens « la liberté, la démocratie et les droits des femmes » ? Nous devions vaincre Al-Qaïda (qui n’était pas présent en Irak) « là-bas avant qu’il ne vienne ici ». Se souvient-on des promesses des néocons d’une « guerre-gâteau » se terminant en quelques semaines, d’une guerre qui ne couterait que 70 milliards de $ pris sur les revenus du pétrole irakien ? Et du renvoi du conseiller économique de Bush pour avoir dit que la guerre coûterait 200 milliards ? Le vrai coût de la guerre a été calculé par Joseph Stiglitz et l’expert budgétaire de l’université de Harvard Linda Bilmes, qui ont démontré qu’en réalité elle coûtera aux contribuables 3 trillions, une dépense qui fragilisera l’ensemble de la protection sociale américaine.
Quelle est la situation aujourd’hui ?
Mossoul a été prise par des forces que Washington a déclaré maintes fois avoir détruites. Ces forces « défaites » ont pris possession de la seconde ville d’Irak et d’une partie importante de la province. Celui à qui Washington a confié l’Irak est à genoux suppliant qu’on l’aide par des frappes aériennes à faire face aux djihadistes que Bush a libérés dans le monde musulman.
Ce que Washington a fait en Irak et en Libye, et essaie de faire en Syrie, est détruire les gouvernements qui arrivaient à contrôler les djihadistes. On a ouvert la boîte à Pandore. Au moment où l’Irak tombe aux mains d’Al-Qaïda, on continue à fournir des armes lourdes aux forces d’Al-Qaïda qui attaquent la Syrie. Et c’est l’Iran diabolisé qui envisagerait d’envoyer des troupes défendre le régime installé par Washington à Bagdad. Peut-on imaginer pire bouffonnerie ?
La seule conclusion est que l’arrogance et l’hubris du gouvernement américain ont rendu Washington incapable de prendre une décision logique et rationnelle.

Photo: Paul Graig Roberts

*Paul Graig Roberts est un ancien secrétaire-adjoint au Trésor américain, ex-rédacteur en chef adjoint du Wall Street Journal. Il est l’auteur de nombreux ouvrages.
Texte intégral paru sous le titre « Le mystère de l’agression de Saddam Hussein » (B-I/Juillet 2014)
Titre original : Washington’s Iraq “Victory” (14/6/14)
http://www.paulcraigroberts.org/2014/06/14/washingtons-iraq-victory-paul-craig-roberts/

http://www.france-irak-actualite.com/2014/07/irak-on-a-ouvert-la-boite-a-pandore.html


Mardi 1 Juillet 2014


Commentaires

1.Posté par zayd le 02/07/2014 17:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Washington a mis en place un gouvernement pro iran en irak, ce n'est un secret pour personne.
Y a rien d'extraordinaire à les voir dévoiler au grand jour leur assistance, chose qu'ils faisaient depuis une décennie.
L'iran avait déjà en 2003 ouvert son espace aérien au usa pour bombardé l'afghanistan.

Même les russes soit disant hostiles au usa sont de mèche, on le voit bien avec la livraison des sukovs.
Y a que des divergences économiques. Pour le reste ils sont tous sur la même ligne de conduite.
Le nucléaire iranien, du pipo , une belle pièce de théâtre made in onu, histoire de rendre crédible une histoire à peine pensable pour les plus crédules.

2.Posté par oh-daz le 02/07/2014 20:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ils ont surtout mis en place un vendu pro américain; la religion n'a rien a voir la dedans, c'est juste pour ajouter
et entretenir confusion et division pour mieux régner...et ça marche..

3.Posté par karimdz le 03/07/2014 11:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Derrière al quaida il y a les etats terroristes d amérique, ils ont décidé voila plusieurs décennies de mettre à feu et à sang toute la region du moyen orient, diviser pour régner, et faire main basse sur les richesses de cette région très riche en petrole et gaz.

Pendant ce temps la, les peuples souffrent, et sont abandonnés à leur triste sort. Cela se passe en 2014, nous avons un nouvel hitler puissance 10 qui agit en toute impunité dans le monde et qui a encore le culot d incarner le droit international !

Il arrivera bien un moment ou ces criminels sionistes n auront plus le controle sur ces groupuscules, et ils perdront ainsi tous leurs interets dans la région, ce sera aussi le début de la fin pour eux.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires