International

Inviter la Russie à modifier sa constitution signifie faire preuve de pensée colonialiste (Poutine)


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 14 Mars 2020 - 00:05 Coronavirus au Maroc



RIA - Novosti
Mercredi 25 Juillet 2007

Selon Vladimir Poutine, la démarche de la Grande-Bretagne qui invite la Russie à modifier sa Constitution est un rudiment de pensée colonialiste.

"En quoi consiste le problème que nos partenaires britanniques s'efforcent aujourd'hui de gonfler? Il s'est produit une tragédie: la mort de M. Litvinenko à Londres. Ils soupçonnent notre citoyen, M. Lougovoï, et exigent qu'il soit extradé", a déclaré le président, répondant aux questions des membres d'un mouvement de jeunes russes.

Cependant, a-t-il fait remarquer, 30 personnes poursuivies par la justice russe pour avoir commis des délits et des crimes se sont réfugiées dans la capitale britannique. Cela dit, Londres n'a pas la moindre intention de les extrader, a souligné M. Poutine.

Selon lui, des problèmes analogues existent dans les relations qui lient la Grande-Bretagne aux Etats-Unis et à la France.

"Les autorités britanniques refusent d'extrader ceux qui ont trouvé refuge sur leur territoire, même s'il s'agit de personnes soupçonnées, voire accusées d'activité terroriste. Par contre, elles formulent des exigences démesurées à l'égard des autres pays et n'hésitent pas à nous donner un conseil humiliant: modifier notre Constitution", estime le chef de l'Etat russe.

"Ce conseil témoigne que la Grande-Bretagne n'a toujours pas abandonné la mentalité datant des époques révolues", a-t-il souligné.

Selon M. Poutine, Londres doit apprendre à respecter à ses partenaires.


Mercredi 25 Juillet 2007

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires