Proche et Moyen-Orient

Inglorious Basterds


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 21 Octobre 2018 - 03:20 Un nouveau Moyen-Orient à la sauce iranienne


Gaza ! Gaza ! Les lâches de l’État de l’Apartheid y montrent leurs crocs en attaquant des populations civiles et sans défense. Quelques roquettes crachées maladroitement ça et là sans faire de victimes en réponse à des agressions continues justifient-elles des crimes contre l’humanité, des crimes de guerre et un génocide ? Apparemment oui, puisque nos politiques cautionnent la cause des racistes, encourageant leur terrorisme et la participation des binationaux franco-israéliens à soutenir la guerre en faisant une pseudo « alya ».


Makhlouq
Mercredi 6 Août 2014

Inglorious Basterds
Le titre que j’ai donné à mon écrit est, certes, celui d’un film mais il résume dans mon esprit, du moins, le prétendu « courage » de la plus grande armée de lâches que la terre ait pu connaitre à ce jour.

Je cite sans ciller Tsahal qui se fait de plus en plus sale, de plus en plus abjecte, de plus en plus criminelle. Et ses cons, battant les seuls civils, ont fait la preuve de leur couardise et de leur soumission servile au pouvoir de la nomenklatura israélienne. Face à des hommes, au sens propre du terme, qui défendent leur famille et leur honneur, bien que moins armés qu’eux, ils mouillent leur couche… la preuve, sur le terrain ils ont laissé dix-huit morts sur lesquels je ne pleurerai certainement pas compte tenu des événements. Et ce ne sera pas fini !

Parlant en tant qu’ancien conscrit, je dirai que lorsque l’on est un soldat, on ne peut se contenter d’obéir aux ordres comme une bête car il faut savoir ôter le casque, quand la cause n’est pas noble, pour le remplacer par le cerveau.

L’ordre de pratiquer un massacre de population civile, sous le couvert de la pseudo sécurité d’un État belliqueux et d’apartheid ne peut être admis par ceux qui ont une conscience mais seulement par des inglorious basterds. Il doit commander soit l’insurrection et la révolte, soit la désertion, comme je l’ai fait, car on ne pourra se justifier devant un tribunal ou devant sa conscience en arguant de n’avoir qu’exécuter une mission surtout quand elle comporte des assassinats, des crimes de guerre ou des crimes contre l’humanité. Le tribunal de Nuremberg en est d’ailleurs la preuve puisqu’il a bien désigné les militaires comme responsables… et les a pendus… mais bien sûr c’était le tribunal érigé contre des vaincus !

Aujourd’hui, nous constatons le massacre des populations civiles à Gaza.

Un massacre, en règle, ordonné par le complexe militaro-industriel de l’État le plus « démolicratique » de la région : je nomme Israël… Nous fermons les yeux sur l’abject au nom de la Shoah, nous dit-on… cette Shoah qui a perdu tout son sens de souvenir contre le crime tant elle a été galvaudée par le sionisme et mis en avant par l’État assassin… qui, en passant, ne l’a jamais connue. Oui, mais on ne nous prendra plus et l’industrie de l’holocauste comme la nomme Finkelstein ainsi que l’éternelle victimisation sont aujourd’hui en perte de vitesse car peu c’est déjà beaucoup et trop… c’est ras la coupe !

Après un premier massacre, Israël s’en offre un autre… encore une fois et autant qu’il voudra puisque impuni depuis sa création.

Pourquoi pas après tout puisque la communauté internationale se plie aux exigences d’un groupe de maffieux, de racistes et de vils assassins qui prend en otage la judaïté et la souffrance des Juifs ?

Mais ce qui est incompréhensible aujourd’hui c’est la position de notre Fromage National qui fleure de moins en moins bon en appuyant la politique criminelle de l’État d’Apartheid.

Hollande ne cesse d’apporter son soutien, gorge déployée, à des criminels et se rend complice de crimes, de génocide et de crimes de guerre passible des Tribunaux internationaux.

Quant à notre Premier Ministre qui tente de mettre en avant ses… valseuses pour plaire à sa dulcinée et veut se la jouer dur, alors qu’il les a molles, en faisant subir aux Français la passion de ses ébats et en noyant le débat, il ne trompe personne quand on prend connaissance du livre d’Emmanuel Ratier, « le vrai visage d’Emmanuel Valls » et quand on connait les mensonges du grand Valseur qui danse avec les poux :

- concernant son père qui, nous dit-on, aurait fui le fascisme de Franco alors que Valls est né en 1962… à Barcelone,

- concernant son engagement visa à vis d’Israël alors qu’il était le défenseur de la cause palestinienne.

Le plus curieux dans l’histoire est que la presse, dans le pays des Droits de l’Homme, n’ait soufflé mot sur le passé « héroïque » de l’actuel Premier Ministre. L’omerta ! Et on se gargarise de liberté de la presse…

Ainsi, au pays des niais les menteurs sont rois. On connait les promesses du candidat Hollande, on en voit la trahison, aujourd’hui.

On connait le passé de Valls, on en voit les conséquences, aujourd’hui. Lorsque ces deux spécimens du mensonge soutiennent l’État raciste et fasciste d’Israël… on se conforte dans l’idée que ce pays ne peut être que le menteur en chef et que la France en devient sa base arrière.

Inglorious Basterds, va !


Mercredi 6 Août 2014


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires