Diplomatie et relation internationale

Incidents de 1915: Ankara répond à Obama, Hollande et Gauck


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 16 Avril 2019 - 00:25 U.S.A : Ne sont plus des « Tovarishch »



Dimanche 26 Avril 2015

Incidents de 1915: Ankara répond à Obama, Hollande et Gauck

"Le peuple turc n'oubliera et ne pardonnera pas les déclarations du président Gauck»

 
La Turquie a répondu par écrit à la position des présidents américain, allemand et français, respectivement Barack Obama, Joachim Gauck et François Hollande concernant les incidents de 1915
Un communiqué du ministère des Affaires étrangères juge l'évaluation de Barack Obama "problématique" et stipule que "le peuple turc n'oubliera et ne pardonnera pas les déclarations du président Gauck». Il indique également que François Hollande réitère son soutien au discours arménien. 
Le communiqué du ministère des Affaires étrangères utilise les termes suivants pour le discours de Barack Obama sur les incidents de 1915:
"Il est problématique que ces propos ne soient pas conformes à la réalité, au fait que les événements sont d'une certaine sensibilité autant pour les Arméniens que pour les Turcs et reflètent une opinion unilatérale. Nous rejetons cette conception de la justice sélective et partiale. Nous espérons obtenir une réponse positive de notre main tendue et de notre approche invitant chacun à agir avec bon-sens sur ce sujet historique."
La déclaration indique que tout pays contribuant de manière juste au chemin qui mènera à la réconciliation entre Turcs et Arméniens, seront inscrits dans l'histoire en tant que pays partenaires de ce projet d'amitié. 
Le ministère des Affaires étrangères a également publié un communiqué sur les propos de Joachim Gauck relatifs aux incidents de 1915:
"Le président Gauck n'a pas le droit d'imputer à la nation turque un crime qu'elle n'a pas commis, de manière contradictoire avec le droit et les faits historiques. Nous voyons que Joachim Gauck ignore l'opinion de centaines de milliers de ressortissants allemands d'origine turque qui font partie du peuple qu'il représente... Nous souhaitons que le Bundestag qui prévoit d'aborder une résolution sur les incidents de 1915 dans les prochains jours, ait une approche neutre et constructive sur cette question historique et n'adopte pas d'attitude qui affectera pendant longtemps les relations turco-allemandes."
Un autre communiqué du ministère des Affaires étrangères porte sur la déclaration de François Hollande, jugée injuste et partiale. Il précise également que le ministère des Affaires étrangères condamne cette position.

http://www.trt.net.tr/


Dimanche 26 Avril 2015


Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale


Publicité

Brèves



Commentaires