Proche et Moyen-Orient

Ils sont tous nuls, vive le Pape !



Gilles Devers
Lundi 9 Septembre 2013

Ils sont tous nuls, vive le Pape !
Sur la Syrie, c’est le concours de mensonges organisés, et le seul qui dit vrai, c’est le Pape : trop de victimes, arrêtez la guerre et discutez. Stop. Alors désolé pour ceux qui pensent, et nous sommes si nombreux, que les décisions politiques doivent être prises par les dirigeants politiques, démocratiquement élus. Comme ils sont tous en dessous de la ligne de flottaison, et ben, on va aller faire un peu de chemin avec le Pape qui, lui, dit des choses vraies, sensées et intelligibles. 100 000 morts en Syrie… On arrête quand ?

Obama… 4700 exécutions sommaires par drones sous son premier mandat, trois par jours, la ligne rouge est à combien ? Ces dirigeants US qui ont massacrés les Vietnamiens avec l’agent orange, et qui, aujourd’hui encore, refusent d’indemniser les victimes, mutilées à vie… Ces dirigeants US qui ont donné à Saddam Hussein tous les renseignements et conseils pour gagner la guerre contre l’Iran en utilisant pendant des mois les armes chimiques… Et ce désastre, les massacres inventés : les armes de destructions massives, les charniers de Timisoara… Chaque fois, les services secrets avaient toutes les preuves… Alors, il y a eu tellement de mensonges qu’on doute de tout. Combien de morts lors de la fameuse attaque dans la banlieue de Damas ? Vingt jours après, on n’en sait toujours rien. Aucune liste des victimes, et seulement des chiffres entre 350 et 1500. Vivement que les experts de l’ONU nous disent.
Hollande… qui a changé huit fois de point de vue en huit jours... Le rouge de notre drapeau devient le rouge de la honte, après l’allumé Sarko cornaqué par le so fashion BHL et l’éteint Hollande qui attend le vote des parlementaires étatsuniens… Le 1% mondial qu’est la France garde un rang international comme l’un des cinq membres permanents du Conseil de Sécurité. Et que dit Hollande ? Le Conseil de Sécurité, on s’en tape, parce que je suis le pote d’Obama-le-leader. Rebranche ton cerveau, mon pote, ça urge !
Autre bande pas triste, le couple glamour de l’été, Poutine et El-Assad : « S’aimer l’un l’autre, ce n’est pas se regarder, mais regarder ensemble dans la même direction ». On dirait L’amour est dans le pré… Maman El-Assad garde les vaches pendant que Papa Poutine négocie le découvert avec le Crédit Agricole… Il ne manque que l’angélus ! Poutine, nouveau gardien de la légalité, il y a quand même de quoi mourir de rire,... pour un mec infoutu d’organiser des élections loyales dans son pays et cent fois condamné par la CEDH pour ses exactions en Tchétchénie, genre on bombarde les civils et on regarde après… Non, mais fais un effort, Poutine ! Oublie l'école du KGB et les vidéos débiles de tes séances de sport… Si tu veux que le monde te comprenne, achète un dico actualisé et parle au monde !
Après on a l’armée mexicaine des semi-tièdes, avec des convictions de nabot. Comme dix Etats sont pour l’attaque, ça en fait 170 qui sont contre, non ? Et ils sont où ces 170 ? Ils n’ont pas trouvé un stylo et une feuille blanche pour pondre un communiqué ? Pas un micro pour se faire entendre ? Si l’avenir du monde doit appartenir à l’Inde, au Brésil et à l’Afrique du Sud, il faudrait peut-être qu'ils mouillent la chemise. S’ils ne se branchent pas sur la guerre, la légalité internationale, le respect de la souveraineté, on va les entendre sur quoi ? Sur le réchauffement de la planète ? Les idées l’emportent sur les champs de bataille, alors ils doivent se colleter la Syrie. Quand on a raison, on monte sur la table, et on se fait entendre, c’est pas plus compliqué... La Syrie n’était pas désignée pour ça, mais c’est là que ça se joue, et s’ils ne pigent pas ça, ils vont en reprendre pour dix ans dans la voiture balais, et nous on sera bien dans le bousin. 
La Syrie pas désignée pour ça, pour être le lieu où vont se redessiner les règles et les grandes influences du monde ?... Et après tout pourquoi pas ? C’est l’un de plus vieux pays du monde, l’un des berceaux de l’humanité. Toutes les cultures, toutes les sciences, toutes les religions, un trait entre l’Orient et l’Occident… Personne n’imagine que l’avenir du monde se jouera au Texas ! Alors, vive le grand peuple syrien.  
En attendant, et quelle qu’en soit la cause, ça se joue là. Tous les enjeux mondiaux se sont cristallisés autour de la Syrie. C’est la guerre des uns contre les autres sur un champ de bataille qui est la terre des Syriens, mais les Syriens, cet admirable peuple, ne sont plus qu’un argument. Chaque journée de guerre, ce sont des morts en plus. On arrête quand ?  
 
Les Etats qui agressent la Syrie ont tort. C’est évident. Ça ne veut pas dire qu’Assad a raison, mais ça veut dire que l’avenir des peuples appartient aux peuples. La diplomatie des droits de l’homme qui deale avec le Prince Bandar Ben Sultan, le pôle emploi des djihadistes… Quelle naufrage... Si c'est la fin d'un mythe, bon débarras, cette invention funeste a fait bien trop de dégâts. 
 
L’agression est un crime. Je ne suis pas pacifiste, et je souhaite une armée percutante pour dissuader quiconque de nous attaquer. C’est en ce sens que la République a un « ministère de la Défense ». Mais un ministère de l’attaque ou de la punition, c’est non. Non, et jamais. Aucune victoire militaire en terre étrangère n’a été pérenne, mettez-vous vous bien ça dans le crâne, petits excités de la bombinette. Le droit, la justice et la souveraineté des peuples sont les plus forts.  
 
Pour se faire entendre, le Pape a réuni samedi soir, 100.000 personnes, et les caméras pour que le monde entier puisse partager cette prière longue de quatre heures. Écoutons la sagesse et l’autorité : «Je voudrais demander au Seigneur, ce soir, que nous, chrétiens, frères des autres religions, chaque homme et chaque femme de bonne volonté crie avec force: la violence et la guerre ne sont jamais la voie de la paix! Que chacun s'applique à regarder au fond de sa conscience et écoute cette parole: sors de tes intérêts qui atrophient le cœur, dépasse l'indifférence envers l'autre qui rend le cœur insensible, vaincs tes raisons de mort et ouvre-toi au dialogue, à la réconciliation!... Que se taisent les armes! La guerre marque toujours l'échec de la paix, elle est toujours une défaite pour l'humanité.»

http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/


Lundi 9 Septembre 2013


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires