RELIGIONS ET CROYANCES

Il s’appelle MOHAMMAD !



ZEINAB ABDELAZIZ
Dimanche 25 Janvier 2015

Il s’appelle MOHAMMAD !
Il s’appelle MOHAMMAD !!

Aux alentours de la grande mascarade montée, ou Home made, de Charlie Hebdo dont les échos et les conséquences vont grandissants, le nom de ‘‘Mahomet’’ paru plusieurs fois. Il est normal, hélas, de le trouver sous la plume des fomenteurs de haine, des médias racistes et alignés, ou de tous ceux qui dépendent de l’Eglise dans sa longue  guerre contre l’Islam et les musulmans…  Car nul n’ignore à quel point la puissance du Vatican déborde largement le champ du religieux, et à quel point il a la manie de travestir les noms, fut-il celui du Prophète (sws) ou ceux des savants musulmans, grâce aux travaux desquels la France a connu la Civilisations. Je dis normal, dans le sens où cela remonte à des dizaines de siècles qu’il passe sous nos yeux, mais cela ne lui confine aucun droit de cité.  Cependant, le trouver sous la plume de quelques musulmans, habitués à gober tout ce que les médias français leur font ingurgiter, là un arrêt s’impose pour montrer en détails pourquoi il faut insister, et tout faire, pour que ce sobriquet diffamatoire soit éliminé et que le nom du Prophète Muhammad (sws) retrouve son orthographe correct. Cette tâche n’incombe point à tous les musulmans qui habitent la France, mais à tous ceux qui parle et écrive en français !
Il est vrai que l’insistance avec laquelle ce surnom dégradant, obstinément maintenu, est intrigante, surtout lorsqu’on sait que depuis des générations déjà, grammairiens, linguistes et même institutions approuvent à l’unanimité qu’un nom ne se traduit pas : on le transcrit phonétiquement comme ça se prononce. Ce qui a été adopté sauf en ce qui concerne le nom du Prophète Muhammad (sws). Face à cette obstination d’éliminer le vrai nom du Prophète de l’islam, de la mémoire collective, car tel est la seule justification plausible de cette falsification, il m’a paru nécessaire de remonter aux sources, pour montrer, preuves en mains, la nécessité d’exiger l’élimination de cette appellation de ‘Mahomet’ quel que soit le nom de celui qui l’écrit.
Il n’est pas question  ici, dans ce papier, de copier intégralement tout ce que les dictionnaires rapportent, mais je cite l’élément essentiel de quelques données dans ceux que j’ai sous la main, pour montrer qu’il y a même des dessous insondés dans cette vilaine histoire de ‘Mahomet’ :
Bescherelle aîné :
     Mahomet ou Mohammed, d’après l’orthographe et la prononciation arabe, etc. 
*   Dictionnaire d’ancien français :
     Mahom n. m. (XII°s.-XII°s.) :
    1° Forme de Mahomet : Ge cuit estormir le lingnaje Mahom (XII°s. Barbast.)
    2° Idole qui aurait été adorée par les musulmans, mentionnée dans les chansons de Gestes.
    Mahomerie, - mie n. f. (XI°-XIV°s.) :
     1° Mosquée : En le mahomerie ou temple Salomon (XII°s., Chev. Au cygne)
     2° Religion mahométane : ceulz qui croit en la mahomerie (XII°s., Gir. Rouss.)
     3° Pays des mahométans ; des païens // Etym. Mahom
Le Grand Robert :
 Mahometan, ane : n. et adj. – XVII° s. ; mahométisme, moyen-âge et XVI°s., de Mahomet, forme francisée de l’arabe Mūḥǎmmäd [notez le soin pour donner la prononciation correcte !]   Vieux : Religion de Mahomet,  -- Islam, islamique. Le dogme de la fatalité qui semble caractériser le mahométisme.
Trésors de la Langue Française :
Mahométanisme :
1°  Mahomerie, religion mahometane, ensemble des nations mahométanes.    
 2° Mahomet : subst. masc., argot : des bagnes : a : Petits sacs que les forçats portent suspendu sur leur poitrine et qui leur sert à enfermer leurs économies. (…) [ça manque dans le texte]. b : tapis sordide où les forçats (…) [ça manque aussi] jette (au jeu) sic, les derniers sous de leur mahomet.
Le Littré :
Baphomet :
1° Un des noms donnés par les écrivains du Moyen-Age et de la Renaissance à Mahomet.
2° idole qu’on prétendait adorée par les musulmans et surtout par les Templiers. « Le baphomet des Templiers, dont le nom doit s’écrire cabalistiquement en sens inverse, se compose de trois abréviations : tem ohp ab, templi omnium pacis abbas, le père du temple de paix de tous les hommes » [Eliphas Lévi, (l’abbé Constant), Dogme et rit.de la haute magie, t. II p. 174]
Petit Larousse :
 Mahomet, en arabe Muhammad, prophète de l’islam.
Petit Robert :
Mahomet (570-632), prophète de l’Islam.
Donc, que ce soit dans les grands ou les petits dictionnaires, il est intrigant de voir d’un côté, l’insistance avec laquelle ce sobriquet de ‘Mahomet’ est imposé, tout en connaissant la vraie prononciation, de l’autre les preuves qui révèlent d’autres vérités mises sous le boisseau ! Cependant, six données sont à relever : ‘mahom’, forme de Mahomet ; idole adorée par les musulmans, mentionnée dans les chansons de Gestes ; ‘mahomerie’, qui veut dire : Mosquée ou temple de Salomon (XII° s.) ; le ‘Mahomet’, argot des bagnes ; Baphomet, un des noms donnés à Mahomet ; idole adorée par les musulmans.
Je commence d’abord par éloigner la phrase disant que les musulmans adoraient une idole, car l’Islam ne prédit que l’adoration d’Allah, le seul Dieu, l’Unique, auquel rien ne Lui ressemble. Le fait qu’elle se trouve dans la chanson de Geste, cela prouve l’ancienneté de cette obstination de nuire à l’Islam et aux musulmans. Que ce même mot de ‘Mahomet’ se soit faufilé jusqu’à l’argot des bagnes et de la langue française, pour prendre le sens de ‘sac’ ou de ‘tapis sordide’, cela ne fait qu’accentuer la méchanceté voulue de nuire et de dégrader.
Je laisse de côté les trois autres arguments : mahom, forme de Mahomet ; mahomerie, qui veut dire Mosquée ou Temple de Salomon ; Baphomet, un des noms donnés à Mahomet : Car tous les trois sont en relation directe avec les Templiers et leur infâme condamnation par la conspiration de Philippe le Bel et du pape Clément V, ce qui nécessite un travail à part. Mais il suffit de rappeler pour l’instant, que le Baphomet est une des représentations du diable !
                                                                                                               Zeinab Abdelaziz
                                                                                                               Le 25 Janvier 2015
 


Dimanche 25 Janvier 2015


Commentaires

1.Posté par Abdelkader Dehbi le 26/01/2015 07:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un grand merci et un grand hommage à notre soeur le Dr. Zeinab Abdelaziz, pour avoir soulevé une fois de plus, ce problème de déformation - sciemment péjorative - du nom sacré de notre Prophète Mohammad (sur Lui le Salut) par les juifs et les chrétiens. Une déformation injurieuse à l'endroit du Prophète de l'Islam, et qui traine depuis des siècles, puisque ce sont les juifs de Médine, à l'époque de la Révélation, qui ont délibérément transformé l'orthographe en arabe du nom de Mohammad - qui signifié : le Loué - (مـــحـــمٌـــد) en Mahomet (مـــا حـــمٌـــد) le non-loué. Cette déformation a été ensuite adoptée par les Croisés et s'est imposée depuis, en Occident.

2.Posté par Depositaire le 26/01/2015 14:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Alors qu'aujourd'hui pour des raisons surtout politiques, on n'hésite pas à se casser la tête pour orthographier dans une langue latine les noms d'individus importants, comme le président chinois, ou les premiers ministres turcs et indiens, ou encore certains textes étrangers, et qu'il est extrêmement facile d'utiliser une transcription assez fidèle du nom, on persiste à appeler le Prophète (SSP) par un surnom insultant.

La volonté délibérée sinon d'insulter, en tout les cas, de déprécier l'Islam, est flagrante. Ce n'est pas comme si la langue arabe était sur Mars ! Elle est parlée de l'autre côté de la Méditerranée ! De plus l'Europe n'a aucune excuse, puisqu'au Moyen âge on venait de partout à travers l'Europe pour étudier les sciences chez les musulmans à Cordoue, en Espagne musulmane et à Baghdad en Irak. Autant dire que cette langue est très bien connue en occident et depuis longtemps. (La langue utilisée dans ces études était l'arabe. D'ailleurs, même le célèbre savant juif Maïmonide écrivait en arabe)

J'en profite pour glisser aussi une remarque que les islamophobes de tous poils feignent d'ignorer. Si l'Islam est une religion obscurantiste et rétrograde, comme ils aiment à le répéter, alors pourquoi tout le monde savant se précipitaient en Espagne et en Irak pour étudier sous la direction des savants musulmans au Moyen âge?

Quand en France on soignait les malades par des saignées, ce qui était assez radical pour ceux atteint d'anémie... en terre musulmane on inaugurait le premier hôpital avec des soins de toutes sortes, et, entre autre, la chirurgie. Les soins étaient non seulement gratuits, mais ceux qui étaient indigents recevaient une bourse pour subvenir à leurs besoins durant quelque temps, une fois sortis de l'hôpital. Au début du vingtième siècle, les corpus médicaux d'Ibn Sina, (connu en Occident sous le nom d'Avicenne), et de Razi étaient les références en matière médicale et étaient étudiés assidument. D'ailleurs, le buste de Razi orne encore le hall d'entrée de la faculté de médecine de Paris ! Alors l'Islam "obscurantiste"... comme disent les enfants : "c'est celui qui le dit qui y est" ! Pour employer la phraséologie enfantine.

3.Posté par kader le 26/01/2015 19:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En tant que Musulman, je garde le principe que l'eau la plus pure se trouve à la source, ainsi je renvoie les gens à la simple lecture du Coran, Il y a là un message capable de transformer des vies, et j’ajouterai que si les femmes chrétiennes ou juives connaissent le véritable statut de la femme au sein de l’Islam, elles voudront toutes être des musulmanes.
Cordialement

4.Posté par Al-muriid le 27/01/2015 15:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bismi l-Làhi r-Raxmàni r-Raxiim

L’ EXEMPLARITÉ DU PROPHÈTE MUXAMMAD çalla l-Làhu ^alayhi wa sallam


Dieu en parlant de Sa meilleure créature le Prophète Muxammad çalla l-Làhu ^alayhi wa sallam, a dit dans le Coran honoré [V.21;S. n°33] ce qui signifie:



« Vous avez en le Messager de Allàh un exemple parfait à suivre ; ceci est pour celui qui espère l’agrément de Allàh et espère réussir dans la vie de l’Au-delà. »


De même, pour honorer Sa meilleure créature le Prophète Muxammad çalla l-Làhu ^alayhi wa sallam, Dieu a dit dans le Coran honoré [V.4;S. n°68] ce qui signifie est :

«Et tu possèdes un caractère éminent ! »

Le Savant (Al-^Àlim), le Saint (Al-Waliyy) Ach-Chariif ^Abdu l-Làh As-Sanuuciyy At-Tleemthàniyy a développé ce thème dans son éminent livre "’Ummu l-Baràhin " (la Source des Preuves) connu également sous le nom de "As-Sanuuciyyah "que le Savant (Al-^Àlim), le Saint (Al-Waliyy) Sëriñ Tuuba- sous le titre "Mawàhibu L-Quduus "(Les dons du Très Généreux et Du Très Pure) - l’a embelli en le mettant en vers (style poétique).
Le Savant (Al-^Àlim) , le Saint(Al-Waliyy), le Mujaddid de ce siècle Ach-Chaykh ^Abdu l-Làh Al-Harariyy lui aussi , tout comme ses deux éminents prédécesseurs, a abordé ce thème dans ses livres " Aç-Çiràtu l-mustaqiim " et " Çariix al -bayàn ".

Que Allàh fasse miséricorde et honore ces trois Savants(Al- ^Ulamà’) de ‘Ahlu s- Sunnah wa l-Jamà^ah (Majorité des Musulmans sounnites) !


LES NOMS DU PROPHÈTE MUXAMMAD ÇALLA L-LÀHU ^ALAYHI WA S-SALLAM.

À SUIVRE ‘IN CHÀ’ ALLÀH

5.Posté par Al-muriid le 27/01/2015 15:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LES NOMS DU PROPHÈTE MUXAMMAD ÇALLA L-LÀHU ^ALAYHI WA S-SALLAM.

Le nom principal du Prophète et celui qui est le plus célèbre, est Muxammad. Et, ce nom a été plusieurs fois cité dans le Saint Coran. Quant à son autre nom Axmad, il a été cité en tant que nom du Prophète, et il a été employé par le Prophète ^Iisà , Jésus fils de Marie, çalla l-Làhu ^alayhi sallam ; et c’est le Saint Coran qui nous en l’a appris.

En effet, Dieu dit dans le Coran honoré [V.6 ; S. n°61] ce qui signifie :

« Jésus, fils de Marie, dit : (( Ô fils d’Israël ! Je suis en vérité le prophète de Dieu envoyé vers vous pour confirmer ce qui, de la Thora, existait avant moi ; pour vous annoncer la bonne nouvelle d’un prophète qui viendra après moi et dont le nom sera Axmad [autre nom de Muxammad ] )) .»


Les savants musulmans(al- ^ulamà’) disent que le nom « Axmad » du Prophète est un nom propre dont la forme grammaticale est celle d’un attribut de comparaison superlative. En arabe, cette forme est celle de « ‘af^al » qui signifie la comparaison superlative. Ainsi, « Axmad » veut dire « Axmadu l-Xàmidiin ». C’est- à- dire : « de tous ceux qui dédient les louanges à Dieu, il est celui qui en fait le plus. »



Ce négationnisme linguistique, datant du 7ème siècle et qui a consisté à appeler le Prophète par le nom « Mahomet », était une manière de la part des juifs de l’époque de se moquer de lui, que Dieu l’honore et l’élève davantage en degrés.
En fait, dans le nom « Muxammad », en remplaçant la voyelle « u » par la voyelle « a » comme ils ont fait sciemment et tortueusement avec le nom « Mahomet », le sens change radicalement. Et au lieu d’avoir comme sens : « de tous ceux qui dédient les louanges à Dieu, il( le Prophète Muxammad) est celui qui en fait le plus » ; par ce coup tordu linguistique, ils ont fabriqué un contre-sens qui donne : « de tous ceux qui dédient les louanges à Dieu, il(le Prophète Muxammad) N’est PAS celui qui en fait le plus. » ‘A^udhu bi l-Làhi mina ch-chaytàni r-rajiim !!!

Donc, nos contemporains qui, sciemment et /ou inconsciemment, au lieu d’appeler le Prophète Muxammad par ses noms honorés, continuent à l‘appeler injustement « Mahomet », doivent cesser ce négationnisme linguistique ! Car, outre le fait que c’est une atteinte blessante et inacceptable à l’honneur du Prophète Muxammad, il constitue un grain de sable dans la mécanique du dialogue islamo-judéo-chrétien.

QUE DIRE POUR CONCLURE ?

À SUIVRE ‘IN CHÀ’ ALLÀH

6.Posté par Al-muriid le 27/01/2015 15:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

QUE DIRE POUR CONCLURE ?

Quand on voit la fitnah(guerres meurtrières, complots, opérations sous fausse bannière ou sous faux pavillon - false flag- conspirations, humiliations, crises financières, alimentaires et sanitaires) que nous concoctent, jour après jour et qui va crescendo, les héritiers illuminati de Nimrod (An-Nimruud), potentiels suppôts de faux-messie Ad-Dajjal le borgne, tireurs de ficèles et adeptes de la sinistre logique maçonnique « Ordo Ab Chao » ou « chaos constructeur », il n'y a plus que la miséricorde de Dieu - Le Tout-Puissant- pour nous sauver.

Donc, il faut en être conscient et apprendre à vivre avec cette réalité-là ; nous sommes dans une période aussi sombre qu'une nuit noire comme l'a appris le meilleur des créatures, notre bien -aimé le Prophète Muxammad çalla l-Làhu ^alayhi wa sallam.
Avec ces "démocrates" frans-maçons, sionistes et ces politiciens anti- musulmans, ces sheikh, émirs, dirigeants et roitelets idiots, pervers, manipulés et traitres, sans oublier les islamistes et les intégristes (les Wahhabites, les soi-disant salafistes d’Al-Qà’idah -A.Q.M.I.- MUJAO, Ançaru d- Diin, Hizbut- Taxriir, Hizbu t -Takfiir, Le Front al-Nosra, , E.I.I.L. et ceux qui se font appeler Frères musulmans, ^Iibàdu r-Raxmàn, etc.) collabos ; il nous faut patienter en attendant le dernier petit signe - avant les dix grands signes qui précèdent la fin du monde- qui et la venue de l’Imàm Al-Mahdiyy ^alayhi s-salàm.


Donc, il faut en être conscient et apprendre à vivre avec cette réalité-là ; nous sommes dans une période aussi sombre qu'une nuit noire non éclairée par la lune, comme l'a appris le meilleur des créatures, notre bien -aimé le Prophète Muxammad çalla l-Làhu ^alayhi wa sallam.

Nous devons nous atteler à ce pour quoi Dieu nous a créés : L’adorer, faire le bien et éviter le mal ; recommander le bien et interdire le mal !
Faisons régulièrement du dhikr, des invocations de protection (taxçiin) et ce qui nous est transmis de la Sunnah honorée, comme les hirz, afin de demander la protection L’UNIQUE, LUI QUI EST TOUT-PUISSANT SUR TOUTE CHOSE !


Quoi que puissent faire Satan et ses suppôts, quoi que diabolique soit leur « agenda », cela ne pourra absolument pas empêcher la réalisation de que Dieu Le Tout-Puissant a prédestiné…! Ce que Dieu veut est, et ce que Dieu ne veut pas n’est pas !


Dieu est éternel et Il est de toute éternité. Il est tout-puissant sur toute chose ; tandis que Satan et ses suppôts ne sont que des créatures mortelles !


Al-Xamdu li l-Làh, le Prophète- que les bénédictions de Dieu soient abondantes sur lui- nous a laissé le Coran et la Sunnah honorés comme sources de bonne guidée!

Al-Xamdu li l-Làh! Lui Qui a fait que cette Communauté (‘Ummah) compte en permanence des Savants (^Ulamà’) des Saints (Al-‘Awliyà’ qui est le pluriel de Al-Waliyy) et des guides religieux pieux, sincères, justes, respectables et fiables qui suivent les nobles traces du Prophète çalla l-Làhu ^alayhi wa sallam, sur qui nous pouvons compter.


Donc, tout musulman doit suivre et préserver l’Islam que le Prophète Muxammad ^alayhi salàm a enseigné et qui est arrivé jusqu’à nous par une chaîne de transmission ininterrompue ; depuis les Compagnons (Çaxàbah) en passant par leurs disciples (Tàbi^iin), les Savants des trois premiers siècles de l’Hégire(Salaf) et ceux des siècles suivants(Khalaf).

Cela revient à adorer Dieu tout en se gardant de tous les extrémismes (wahhabites, les soi-disant salafistes, les takfiir, ceux qui se font appeler Ançàru l-Sunnah, Frères musulmans, ^Iibàdu r-Raxmàn, EIIL/DAECH, etc.), les mauvaises innovations (bid^ah sayyi’ah) des faux çuufiyy et du laxisme.


Raison pour laquelle, j’exhorte tous ceux qui ont fait le bon CHOIX tout comme ceux qui ne l’ont pas encore fait, d’aller apprendre dans les Mosquées et Centres ‘Ahlu Sunnah et /ou de s’attacher davantage à la Croyance (Al-^Aqiidah) de ‘Ahlu s- Sunnah wa l-Jamà^ah (Majorité des Musulmans sounnites) qui est la seule à même de nous garantir le viatique pour l’Au-delà. Et c’est cela LE DROIT CHEMIN (AÇ-ÇIRÀTU L-MUSTAQIIM).

Al-xamdu lil -Làhi Rabbi l-^àlamiin, wa ç-çalàtu wa s-salàm ^alà Muxammad, wa bàraka l-Làhu fiikum !


7.Posté par AbdelSalam le 08/02/2015 14:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai écrit une réponse aux paroles des journalistes de "Charlie Hebdo" en évoquant notamment le sujet du mot "Mahomet".
Ici : http://www.terre-islam.com/t850-reponse

Et une réponse à un appel à la liberté d'expression :
http://www.terre-islam.com/t860-quand-ils-veulent-notre-apostasie#7114

8.Posté par AbdelSalam le 08/02/2015 14:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a aussi d'autres explications à connotation péjoratif du mot Mahomet dans les langues occidentales.
Voir le PDF: "A propos de la forme du nom de Mahomet" de Michel Masson Bulletin de SELEFA.

9.Posté par Thierry le 01/03/2015 10:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci, pour ce partage de culture. C'est la seule solution: Unir les esprits dans la vérité.
Cordialement à tous

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires