- Comment est-il possible de retirer le prix Nobel de la paix à son lauréat ? Cette procédure est-elle prévue dans les statuts ?

« Selon les statuts de la Fondation Nobel, il n’est pas possible de retirer un prix. Il y est écrit que l’attribution d’un prix Nobel ne peut pas faire l’objet d’un recours. »

- Il n’y a pas de précédent ?

« Non, jamais. C’est impossible. »

- Selon les réseaux sociaux, le président du Comité Nobel norvégien Thorbjørn Jagland aurait dit qu’Obama devrait songer à rendre son prix. Que pouvez-vous nous dire à ce sujet ?

« Je ne dispose pas de cette information. Si quelqu’un veut absolument avoir plus de précisions, il doit s’adresser au Comité Nobel norvégien, qui attribue le prix Nobel de la paix. »

- Les membres du Comité Nobel norvégien se questionnent-ils sur le bien-fondé de l’attribution du prix à Obama en 2009 ?

« Je représente la Fondation Nobel, qui gère seulement le côté financier des prix Nobel. Nous répartissons et distribuons l’argent et nous nous efforçons de ne pas intervenir dans quoi que ce soit d’autre. Nous faisons bien attention à ce que l’attribution des prix ne dépende pas de nous. Nous ne discutons pas des décisions du Comité Nobel norvégien et nous n’en savons rien jusqu’à leur publication. Notre rôle est de respecter la volonté du testateur, à savoir Alfred Nobel. Si vous voulez savoir comment le Comité Nobel norvégien prend ses décisions, il vous faut vous adresser directement à lui. »

- Et si le lauréat veut de lui-même rendre son prix, peut-il le faire ?

« Il y a déjà eu des cas où des personnes ont refusé de recevoir le prix Nobel. C’est en effet possible. » /N