International

IRAN/NUCLEAIRE: Point de presse du porte parole du Quai d'Orsay



Zeynel CEKICI
Jeudi 1 Février 2007

IRAN/NUCLEAIRE

M. Douste-Blazy a dit ce matin que des inspecteurs de l'AIEA ''n'ont pas été acceptés'' par l'Iran il y a 48 heures. Pouvez-vous nous dire ce dont il parlait précisément ?


Le ministre des Affaires étrangères, M. Philippe Douste-Blazy, faisait allusion à la décision de Téhéran de ne pas autoriser l'entrée sur son territoire de 38 inspecteurs de l'AIEA, décision que vous connaissez.

Nous avons eu l'occasion de nous exprimer pour dire que cette annonce ne nous paraissait pas compatible avec les exigences de la résolution 1737, par laquelle le Conseil de sécurité a décidé que :

''l'Iran devra accorder à l'AIEA l'accès et la coopération que celle-ci demande pour pouvoir vérifier la suspension et régler toutes les questions en suspens mentionnées dans ses rapports''.

Il appartient à l'AIEA d'en tirer les conséquences.


Le président iranien Ahmadinejad a assuré jeudi que son pays ne serait pas affecté par les sanctions de l'ONU. Votre réaction ?


Je vous rappelle que les sanctions infligées à l'Iran par la résolution 1737 constituent des mesures proportionnelles, progressives et réversibles. Il s'agit de mesures qui ont un effet direct sur les activités nucléaires, balistiques et proliférantes iraniennes.

Le ministre des Affaires étrangères, M. Philippe Douste-Blazy, a relevé dans une tribune dans le journal Le Monde que certains développements récents pourraient ''pousser Téhéran à réfléchir'', notamment ''l'impact déjà perceptible des sanctions''.

L'Iran est plus que jamais confronté au choix entre la coopération avec la communauté internationale et un isolement croissant.

La France a-t-elle reçu de la part de gouvernements étrangers des demandes de clarification de sa position sur l'Iran à la suite des propos du président Chirac dans l'entretien publié aujourd'hui ?


L'Elysée a fait ce matin une mise au point à la suite de certains articles polémiques.

Par ailleurs, nous avons un dialogue permanent avec nos partenaires sur le dossier iranien./.







Pour consulter les points de presse précédents :
http://www.diplomatie.gouv.fr/actu/pointpresse.asp


Jeudi 1 Février 2007

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires