ALTER INFO

Hommage à Necmeddin Erbakan


Dans la même rubrique:
< >


Zeynel CEKICI
Mardi 1 Mars 2011

« Une fleur ne fait pas le printemps, mais à chaque printemps naît une nouvelle fleur. » Necmeddin Erbakan
« Une fleur ne fait pas le printemps, mais à chaque printemps naît une nouvelle fleur. » Necmeddin Erbakan
Un grand homme politique, charismatique, déterminé et constant dans ses convictions, un fervent croyant est parti pour l’éternité ce dimanche matin.
Même si l'histoire se chargera de lui rendre l'hommage du grand homme qu'il était et que ces anciens disciples de la Clique à Erdogan n'ont su lui rendre de son vivant, Il marquera à jamais leur esprit et le paysage politique turc.

Il a été inhumé aujourd’hui à Istanbul. Alors qu’il avait expressément précisé dans son testament qu’il refusait toute cérémonie officielle , et qu'aucun hommage ne lui soit rendu de la part des dirigeants turcs, les chaînes publiques ont  toutes interrompues leurs programmes pour diffuser en direct la cérémonie à laquelle participaient plus d’un million de personnes venues lui rendre un dernier hommage.

Erbakan ce noble combattant infatigable

Les médias turcs l’ont toujours dénigré, diffamé, diabolisé ou simplement ignoré, les médias occidentaux l’accusaient d’être un dangereux islamiste, alors qu'il était visionnaire, une étoile brillante (son prénom veut dire étoile de la religion) guidant les esprits libres, un puits de savoir et de connaissance. Le paradigme de gouvernance qu’il proposait méritait pourtant d’être connu. C'était un homme qui avait une clairvoyance de la géopolitique mondiale et un réel projet d’union du monde musulman qu’il tenta à plusieurs reprises de concrétiser. Mais le sionisme international et ses laquais turcs ont toujours su l’en empêcher sans jamais réussir à le décourager.  Après lui, plus aucun homme politique turc n’aura le courage de dénoncer le sionisme officiellement, ni ses banquiers internationaux responsables du chaos mondial.

Necmeddin Erbakan, en plus d’être un guide spirituel pour des millions de musulmans turcs, était aussi le dernier leader politique souverainiste proposant un projet économique alternatif d’inspiration islamique: un modèle sans spéculation ni usure, les deux mamelles du système économique et monétaire actuel. Il était le seul premier ministre de la république turque à combattre le sionisme et le libéralisme aussi ouvertement. Il n’eut cesse de mettre en garde contre les risques délétères de cette idéologie  et son projet de gouvernement mondial par l’instauration de l’économie de marché globale. Bien avant les mouvements alter mondialiste, il dénonçait déjà les effets pervers de la globalisation économique et culturelle et ses objectifs criminels. Depuis le début des années 1970, il n'a cessé de mettre en garde contre les crises que nous subissons actuellement et leurs conséquences désastreuses à venir sur l’ensemble de l’humanité. Il était cet esprit fin et cultivé capable de voir à long terme, un homme doté d’une intelligence hors du commun, il avait un savoir encyclopédique et une connaissance très éclectique. Un fervent croyant ayant une vision globale des problèmes du monde et de la Oumma. Cet homme n’a jamais renoncé à la lutte intellectuelle malgré tous les déboires judiciaires, les emprisonnements, les tortures, les trahisons dont la dernière et la plus grande fut celle de Erdogan en 1998, qui a succombé à la tentation néo libérale. Erdogan, en tombant dans le piège des sionistes, a fait le jeu de la division en contrepartie d’une promesse de pouvoir qu’il a obtenu en 2002.

Je suis personnellement affecté par cette disparition, parce qu’il était aussi mon chef spirituel comme celui de tous les militants et cadres du mouvement « Milli Görus ». Nous lui avions tous fait allégeance, donc soumis aux contraintes de ce serment, qui était un engagement moral et spirituel. Les musulmans qui ont des notions de droit islamique connaissent le statut du musulman qui trahi son allégeance envers celui qui remplace temporairement le Calife. En attendant que le Califat soit rétabli et l’unité de la Oumma retrouvée, les doctes sunnites affirment unanimement que chaque musulman a l’obligation de faire allégeance à un maître spirituel ayant les attributs et les qualités requises et que la trahison de l’allégeance entrainerait l’hérésie. Dans un message public, Erbakan a malgré tout accordé son pardon et demandait aussi à Dieu de les pardonner.  Malgré cette grande mansuétude, Erdogan et toute sa clique porteront jusqu’à la fin de leur vie, le poids de la lourde responsabilité d'avoir livrer définitivement la Turquie aux financiers internationaux.

Bien que Erdogan depuis son plus jeune âge ait été éduqué selon les principes du « Milli Görus »  et en tant que le disciple de Erbakan, il n’éprouvera aucun remord à le trahir. Erdogan est un homme inconsistant qui a renié ses convictions pour de viles promesses, bien qu’il soit un très bon orateur il n’est que peu cultivé. Finalement il renoncera à tous les principes anti mondialistes et anti sionistes qui sont les fondements même du « Milli Görus ».  Une fois élu à la maire d’Istanbul sous l'étiquette du parti de Erbakan et avoir atteint une notoriété au niveau national, il dira lors de sa trahison, qu’il ôtait « sa chemise »  du « Milli Görus »  et qu’il renonçait à tous ses principes fondateurs, adoptant sans vergogne l’idéologie néo libérale.  La contre partie de cette trahison était la promesse américaine de faire entrer la Turquie (membre de l’Otan) dans l’Union Européenne. Nul besoin de préciser pourquoi les USA tiennent tant à ce que la Turquie intègre l’Union.

Erdogan, islamiste ou mondialiste néo libéral ?

Plus tard, Erdogan avouera avec beaucoup d’amertume que c’est sur l’instance de Abdullah Gül (contrairement à Erdogan, Gül à rejoint le mouvement juste avant la scission du parti) qu’il avait rencontré les représentants des lobbys sionistes venus depuis les USA spécialement pour lui.  Les mêmes médias sionistes turcs qui  depuis plus de 30 ans dénigraient et menaient une propagande acharnée contre « Milli Görus », se sont soudainement mis à encenser Erdogan. Ils ont réussi à retourner l’opinion des militants et des sympathisants contre Erbakan. A cause de cette scission, les sionistes auront réussi à écarter définitivement Erbakan de la vie politique.  Sans la trahison de  Erdogan, Necmeddin Erbakan aurait gagné les élections selon toutes les probabilités, mais il s’est retrouvé amputé de sa majorité populaire. Erdogan sera récompensé de la félonie, même si à cause d'une condamnation passée, il ne sera que premier ministre à défaut de pouvoir être président de la république, fonction qui sera finalement  occupée par Abdullah Gül .

Un article intéressant du Réseau Voltaire pourrait expliquer le rôle que Abdullah Gül à jouer dans la trahison de Erdogan: « Selon Karen Hugues, sous-secrétaire d’État chargée de la Diplomatie publique et des Affaires publiques, a déclaré : ‘’ Plus de 130 participants [à nos programmes depuis 1945] sont devenus les leaders de leurs pays, y compris… le président Nicolas Sarkozy et le président Abdullah Gül ‘’ … c’est la première fois qu’un officiel états-unien reconnaît que MM. Sarkozy et Gül ont été formés par le département d’État, ce que les intéressés ont toujours cherché à masquer. » (1)

Erdogan et la majorité des sympathisants, militants et cadres du parti ont renoncé aux principes fondateurs de « Milli Görüs » en trahissant leur allégeance à Erbakan. Ils ont adopté les dogmes de la mondialisation, et tentent de diluer ce poison libéral dans l’Islam, pour en faire une religion « light » et « moderniste ». Le néolibéralisme, qui n’est autre qu’un des nombreux visages du capitalisme, n’est pas un modèle économique au service des citoyens comme doit en être sa vocation, mais un système infernal responsable de leur endettement et de leur ruine à terme. La pratique de la soumission par l’endettement est un phénomène historique, une stratégie de guerre silencieuse imparable. Les dangers de la nouvelle doctrine « démocrate-musulmane », idéologie sortie tout droit des laboratoires mondialistes et adoptée par Erdogan, est inspirée du modèle des partis démocrate-chrétiens européens. La Turquie à commencer sa « transition démocratique » et l’adoption du libéralisme économique au milieu des années quatre vingt avec le président Turgut Özal , membre lui aussi du milieu conservateur musulman. Lui aussi avait regretté a posteriori son choix, puisque’ avant de mourir, probablement assassiné, il avouera à ses proches l’ampleur du piège dans lequel il était tombé. En 2002 et l'arrivée de Erdogan au pouvoir avait comme objectif d’intégrer définitivement la Turquie à l’économie de marché. Certes, les citoyens turcs ont une relative liberté depuis 10 ans, mais à quel prix mais surtout pour combien de temps encore ? Les Turcs ont vu leur niveau de vie augmenter de manière significative, certes. Mais en contre partie de quoi ?
Le gouvernement Erdogan en bon disciple néo libéral encouragea la croissance par la consommation et pour y parvenir, il incita les banques à ouvrir les crédits à la consommation, les obligeant à distribuer des cartes de crédits même aux insolvables. Alors que cette consommation à crédit est une chose honteuse dans la culture turque, la majorité des citoyens est tombée dans le piège du surendettement consumériste. Des centaines de milliers de maisons sont saisies parce que les gens ne peuvent plus rembourser leurs débits bancaires. Depuis cette libéralisation forcenée et instaurée par Erdogan, chaque turc possède aujourd’hui plusieurs cartes de crédit qu’il utilisera sans en connaître les conséquences futures.
Même si le néo libéralisme est au début un manne financière pour les caisses de l’Etat et une impression de prospérité pour le peuple, ce modèle économique fini vite par montrer ses travers. Une fois les limites atteintes,  l’avenir de Erdogan est plus qu’incertain et la révolution islamique plus proche que prévue.

(1) http://www.voltairenet.org/article152550.html


Dernière intervention télévisuelle de Necmeddin Erbakan sur le sionisme et la finance internationale (29/12/2010)

En attendant une traduction en français des vidéos ci-dessous, de la dernière interview de Erbakan réalisée par la chaine publique TRT, j’invite nos lecteurs turcs à l’écouter ou à la réécouter. Il y tient le même discours depuis plus de quarante ans: anti impérialiste, anti sioniste, mais surtout il y dénonce l’imposture de la finance internationale et le projet mondialiste. C’est grâce à lui, il y a plus de vingt cinq ans que j’ai été initié au « conspira - sionisme », que j'ai compris les dangers et du communisme collectiviste et du capitalisme individualiste, et leur incompatibilité fondamentale avec l’Islam. C’est ainsi que j’avais découvert le fonctionnement pyramidal du système économique mondial, les coulisses perverses de la finance internationale, les pièges de la monnaie fiduciaire, l’arnaque de l'argent créé ex nihilo, le vice structurel de la macro-économie, que toutes les banques centrales étaient privées y compris la FED, etc.


Mardi 1 Mars 2011


Commentaires

1.Posté par Amar le 01/03/2011 18:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qu'Allah lui fasse miséricorde et lui facilite les comptes

2.Posté par ali le 01/03/2011 18:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai eu beaucoup de peine en apprenant son décès.
رحم الله عنه
Il fait partie de ces dirigeants musulmans qui n'ont pas renoncé à leur foi en échange de poste ou de salaire, puisqu'il a été déposé par l'armée turque en raison de engagement musulman

3.Posté par Haqiqa le 01/03/2011 19:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Zeynel CEKICI

Mais alors, c’est quoi ce « cinéma » du coup de gueule d’Erdogan à Davos contre Pérès ?!

Si vous dites vrai alors, quel comédien ce type là ! Combien de centaines de milliers de Musulmans seront bougrement déçus, avec un amer goût de haute trahison et le sentiment d’avoir été floué !

SVP, pour nous consoler quelque peu, à quand les traductions des deux vidéos en Français ? Merci.

4.Posté par Pasdaran le 01/03/2011 19:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salam,

BISMILAHI RAHMANI RAHIM,

Que les Prières d'ALLAH soient sur le Prophète Sublime, Mohammed, ainsi que sur les membres purifiés de sa sainte famille.

J'ai appris avec beaucoup de tristesse la disparition de leader islamiste turc Necmeddin Erbakan, paix divine à son âme. Il était le seul premier ministre de la république turque à combattre l'Empire atlanto-sioniste et la dictature du libéralisme sauvage aussi ouvertement. En effet, ces "fils spirituels" de l'AKP n'ont pas su lui rendre hommage de son vivant comme il se devait mais l'histoire s'en chargera certainement, Incha ALLAH!

Puisse ALLAH dans Son infini Bonté faire Miséricorde au père du renouveau islamique en Turquie et Qu'Allah lui réserve une place privilégiée au Paradis.


INNA LILAH WA INAILAHI RAJIROUN

Nabil de Bruxelles

5.Posté par Pasdaran le 01/03/2011 19:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Zeynel CEKICI

Merci de rendre hommage à ce grand homme et à son immense influence qui ont changée l'histoire de la Turquie et du monde arabe en portant un coup terrible au kémalisme athée et destructeur. Au Maroc, en Tunisie et ailleurs, les leaders de l'opposition islamiste (Abdelillah Benkirane, Rached Ghannouchi) se revendiquent de son héritage spirituel.

Necmeddin Erbakan, que Dieu le bénisse, fait partie de ces personnalités islamiques qui ont revivifiées ce corps -- la Oumma -- que l'on croyait mort! Face à l'ennemi, il était intransigeant contrairement aux pragmatiques qui lui ont succédé. Il demeurera à jamais une figure respectée et une source d'inspiration pour tous les peuples musulmans assoiffes de justice et de liberté.

Bien à toi,

Nabil de Bruxelles (belge d'origine marocaine)


6.Posté par omar le 01/03/2011 19:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

qu allah lui fasse mésiricorde,a tu des preuve de se que tu raconte au sujet d erdogan?c est bien beau de raconter tes conneries,afin de salir la personnaliter musulmane qui fait le plus bouger les lignes,mais erdogan a été et est toujour le disciple de fetulla gulen,il change les choses en douceur parcequ il n a pas le choix si il veu réussir,quesqu il se passerait si il declarait le califa dés demain,la meme chose qu a erbakan que dieu est sont ame devant les tribuneau,quand a l europe,ca a juste été le levier qui lui a permis de libérer la turquie du jougue des genereaux,en faisant entrée le droit europeen,ce qui lui a permis de réformer la turquie.je jugerais erdogan sur ses actes

7.Posté par Bilal le 01/03/2011 20:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Zeynel, je souscrits entièrement à ton analyse, tu as tout compris!

8.Posté par Maud le 01/03/2011 20:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

NECMEDDIN EN LANGUE TURC ET NAJEMEDDINE EN LANGUE ARABE . QUE DIEU AIT SON AME ET QU'IL REPOSE EN PAIX !!!!!!!!!!

9.Posté par bledmiki-99 le 01/03/2011 20:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Salam Zeynel, enfin on a de tes nouvelles ;-)

je prie Allah qu'Il accueille Mr. Erbakan dans Son Paradis, et lui fasse misericorde.

Pour Erdogan, j'avais des doutes sur sa politique, vu son insistance à vouloir entrer dans l'UE, alors qu'il voit dans quel pétrin elle est. Je me demandais pourquoi sitôt élu, il n'a pas retiré la Turquie de l'OTAN alors que tout le monde sait que cette organisation mafieuse n'est que le bras armé des USionistes. Et en dernier, je me demandais ce qui l'empêchait d'être plus incisif, lors de l'action des pirates criminels sionistes sur le navire "le Marmara".
Peut-être a-t-il ses raisons...Allah yaalem...

10.Posté par ahmet le 01/03/2011 21:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis d accord avec la grande partie de l article mais je trouve que vous etes un peu dur envers Erdogan.Je ne pense pas qu Erdogan et Erbakan ont un objectif tres different mais c est seulement dans la maniere d y arriver
La preuve c est que la grande majorité de ceux qui votent Erdogan sont en fait partisans d Erbakan, mais Erbakan est plus vieux,et a deja fait son temps sans parler des interdictions dont il faisait l objet.D ailleurs tout le monde accepte la grandeur d erbakan aujourd hui et c est grace a lui que l armee est retourner dans les casernes,la Turquie d aujourd hui c est le merite d Erbakan .Les traces d Erbakan ne disparaitront jamais de la vie politique turque.QUE DIEU LUI FASSE MISERICORDE ET LUI DONNE UNE PLACE DE CHOIX DANS L AU DELA

11.Posté par AS le 01/03/2011 23:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Allah rahamou... ina lillahi wwa ina ileyhi raji3oun

je partage l'analyse de Zeynel... il y a plus que ce que l'ont voit.... et pas mal de cinema erbakan avait il y a quelques temps violement attaqué gul et erodgan et un frere turc m'avait envoye un email m'expliquant que erbakan avait l'intention de refonder un parti et demander la restauration du khilafa dans un referendum... as tu entendu parlé de ca Zeynel ? Et que le fils d'Erbakan representerait le parti et avait suffisament d'alliés a l'interieur comme a l'exterieur de la turquie pour ce faire...ce qui aurait envoyé un message fort dans toute la sphere d'influence turque jusqu'en Chine et aurait destabilisé les USA et meme les russes...

voila ou nous en sommes

Wa Allah swt 'alam

12.Posté par Saber le 01/03/2011 23:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

« Une fleur ne fait pas le printemps, mais à chaque printemps naît une nouvelle fleur. » Necmeddin Erbakan

Que le paradis du firdaws soit sa demeure inchallah.
Que la force de la patience soit avec sa famille inchallah.

13.Posté par Tekbir le 02/03/2011 10:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Fetullah gülen travaille pour l'amerique il le dit lui meme, deplus pour lui partir aux usa c'est faire l'hegire!!
il prone le dialogue interreligieux avant tout autre chose comme si le but de l'islam c'etait faire le dialogue avec les kafirs, bien sur pour lui ce ne sont pas des kafir mais ehlikitap et pour lui ils sont la bienvenue au paradis. Demandez lui pourquoi insiste t-il tant a faire de dialogue interreligieux et est pres a faire des concessions et a se rabaisser devant les papes et rabins et meme a faire baiser leur mains... et pourquoi on ne le voit pas dans aucune demarche visant a consolider la oumma et faire de dialogue au sein meme de la communaute entre les differentes jamaa ... bien sur il travaille pour le nurcuisme mais pas pour l'islam. enfin bon,
erdogan n'est vraiment pas l'eleve de fetoş mais plutot d'erbakan, zeynel (j'ai demande a mon pere il ma dit que tu le connais maisbon pour raison de confidentialite jendi pas plus). Ekrem kızıltaş sur tv5 a meme dit queakp c'est la continuation de milli görüş et que meme abdullatif şener qui veulent faire une coalition pour contrer l'akp c'est aussi le plan d'erbakan. yani hem akp hem muhalefet partisibizim olsun, vatandaş bize oy versinler. hayırlısı inşAllah. Tabi il y ades choses qu'on n'arrive pas trop a comprendre comme erdoğan est eşbaşkanı de bop projesi etc...

14.Posté par Aïssa Algérie le 02/03/2011 17:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ah quel grand homme fut Erbakan! Oh que Dieu Tout Puissant l'agrée dans son paradis et lui fasse miséricorde. Cet homme exceptionnel était un grand visionnaire qui aurait changé la face du monde si les circonstances lui avaient été favorables. Je suis algérien et j'ai toujours éprouvé une très grande admiration pour Nejmedinne Erbakan. J'ai pleuré lorsque j'ai appris sa mort.

15.Posté par union-first le 03/03/2011 16:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis tout a fait d'accord avec @ahmet.
Necmeddin Erbakan est un grand homme.mais dans les circonstances actuelles erdogan est plus réaliste.

et je trouve que cet article se permet d'attaque violement erdogan, en se cachant derriere l'honneur fait à Erbakan , et je trouve cela abjecte, surtout lorsqu'on connait les efforts d'erdogan.

Erdogane, veut faire progresser la oumma mais de manière rusé et intelligente, c'est juste la forme qui change comme le dit @ahmet.

16.Posté par eyupsahin@hotmail.fr le 09/03/2011 09:58 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qu'Allah lui fasse miséricorde et lui facilite les comptes a lui et a nous qui alllons le suivre...

C'etait un grand homme pour le monde musulmans

17.Posté par Numan Gulirmak le 17/04/2011 12:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Disons que l'écrivain a été partiel et même partial dans ses écrits.. Certes, Erbakan fut un grand homme dans l'histoire de la politique turque ou tout simplement dans l'histoire de la Turquie du 20ème et 21ème siècle, mais Erdogan n'en est pas moins.. Il s'agit d'être capable de voir les choses sous différents angles.. Erdogan n'est pas loin d'Erbakan sur le plan de la pensée, mais plus intelligent et efficace dans son mode d'action.. Il est assez ridicule de juger Erdogan d'inculte sur un tel article, mais j'avoue que cela ne m'étonne même pas de la part de cet écrivain.. Il suffit de comparer la Turquie d'avant 2002 à celle d'aujourd'hui.. Contrairement aux autres (tous partis politiques confondus), Erdogan a saisi le modus operandi qui permette de faire entendre la voix des musulmans dans le monde entier, et il constitue à l'heure actuel plus un exemple à suivre pour les politiciens des pays de nos frères musulmans qu'un inculte comme le qualifie monsieur l'écrivain "cultivé".. De plus, on en infère une chose de cet article: de deux choses l'une: ou bien les plus de 40% de la population de la Turquie sont - excusez-moi l'expression - cons pour choisir un leader "peu cultivé", ou bien l'auteur de ce texte est lui-même ridicule.. Je pense qu'il n y a pas beaucoup à réfléchir là-dessus, et j'estime que cet article ne valait même pas la peine d'être publié. On y retrouve aucune objectivité ni de rapport avec le contexte dans lequel il a été écrit. L'objet du texte est complètement détourné et l'auteur a coupé les liens avec la base du sujet pour attaquer personnellement un parti politique..
Sur ce, toutes mes invocations sont avec mon Hoca Necmettin Erbakan.. La Turquie lui doit son histoire, sa situation actuelle.. Allah rahmet eylesin, mekani cennet olsun in$a'Allah...

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires