RELIGIONS ET CROYANCES

Habemus Anti-Papam


Dans la même rubrique:
< >


Kairos & Logos
Samedi 16 Mars 2013

Habemus Anti-Papam
/div>
Habemus Papam !


LE PARACHÈVEMENT DU DÉCLIN EUROPÉEN

Le voilà ! Le Pape nouveau, cru 2013, est arrivé. Il s'appelait Jorge Mario Bergoglio et se fait désormais appelé François.

Ceux qui ont voulu voir en Peter Turkson le successeur désigné de Joseph Ratzinger en s'appuyant sur la prophétie des Papes de Malacchi en seront pour leur frais. Si tant est que la prophétie de Malacchi est véridique, il nous faudra probablement du temps pour comprendre en quoi Jorge Mario Bergoglio est Pierre le Romain.

Le plus important est que pour la première fois dans l'histoire de la papauté, le successeur de Saint Pierre n'est pas un Européen, renforçant le caractère historique de l'évènement, déjà bien exceptionnel par la démission presque inédite de Benoit XVI.

Au-delà des salutations polies et convenues lues en long, en large et en travers dans la presse internationale, cette élection est non seulement un marqueur supplémentaire du déclin de l'Europe, mais c'est même son achèvement. Naguère Puissance-Monde, l'Europe s'est vu dépossédée de tous ses attributs de puissance petit à petit tout au long du XXème siècle. Le militaire, l'économique et le culturel ne sont plus en Europe. Et aujourd'hui, de par ce Pape argentin, même si le Saint Siège réside encore au Vatican, le spirituel quitte le Vieux Continent, de façon symbolique en tout cas.

Voilà quarante-huit heures d'actualité qui viennent de s'écouler depuis la nomination du nouveau Pape. Mais en dépit du peu de recul que nous avons sur cette élection quelque peu étrange, il est déjà possible de conjecturer sur les forces qui l'ont amené au pouvoir et sur les possibles projets de ce nouveau François sous-entendu 1er.


LES COULISSES D'UNE ÉLECTION

Un premier point intéressant est que Jorge Mario Bergoglio aurait pu être élu Pape il y a huit ans à la place de Joseph Ratzinger, lors du précédent conclave. Une quarantaine de suffrages sur les 115 aurait-il réunit parait-il alors même qu'il semblerait qu'il était lui-même en faveur de l'élection de Joseph Ratzinger. Info ou Intox ? Nous n'en aurons jamais la certitude mais nous pouvons en extrapoler une hypothèse qui nous le verrons pourrait bien être probable.


La Curie Romaine étant de part son histoire fermement européiste, c'est à dire, dont les membres viennent pour la plupart de pays européens, serait devenue une source d'agacement de certains cardinaux étrangers, considérant le poids de l'Europe dans les affaires de l'Eglise comme disproportionné par rapport au nombre de fidèles que cela représente. Et c'est une position qui est d'ailleurs défendue par l'influent et très soudé Collège Pontifical Nord-Américain, représenté par onze cardinaux dont le très médiatique Timothy Dolan.

Ceci peut expliquer les différents scandales qui ont émaillé le pontificat de Benoit XVI ainsi que sa démission surprise. Il est tout à fait possible que tout au long de son règne, de nombreuses tentatives de déstabilisation ont eu lieu et sont finalement parvenues à le faire démissionner, lui, un pur intellectuel sans doute peu aguerri au jeu de la politique et aux luttes de pouvoir.

Dans cette optique, ces onze Cardinaux Nord-Américains ont très bien pu oeuvre en coulisse pour faire élire un Pape d'Amérique du Sud, ayant sans doute une proximité idéologique plus importante qu'un Cardinal de la vielle Europe. C'est aussi une façon discrète de s'emparer du pouvoir sans se mettre en avant.

C'est pourquoi, il faut sans doute comprendre que ce qui a été puissamment relayé dans les médias dominants depuis plusieurs années, pour ne pas dire plusieurs décennies, à savoir une nécessaire ouverture de l'Eglise et un partage du pouvoir avec les pays en voie de développement, comme la conséquence d'un intense lobbying médiatique du Collège Pontifical Nord-Américain, même si cela est toujours décrit par des termes englobant comme la "communauté internationale" ou "l'ensemble du monde catholique".

Reste maintenant à décrypter quel est le projet de ce nouveau groupuscule au pouvoir...


UN PONTIFICAT AU SERVICE DE L'EMPIRE

S'il est avéré que la papauté est effectivement sous la domination des ces onze Cardinaux Nord-Américains, nous pouvons craindre ouvertement la présence de forces sataniques au Saint Siège. Nous jugerons sur les actes à venir, mais il y a fort à parier qu'ils s'inscriront sous la signature cachée du Capitalisme, du Mondialisme et du Sionisme, ce que nous pouvons rassembler sous l'expression de Trilogie Satanique.

Capitalisme
En reprenant le prénom de Saint François d'Assise qui prônait la pauvreté comme vertu première du catholicisme, le nouveau Pape souhaite donner un signal fort au monde, non seulement sur la façon dont il se voit lui-même au sein de l’Église Catholique, mais aussi et surtout la vision qu'il souhaite donner  à l’Église Catholique dans le monde. La presse parle de "Pape des pauvres", mais ne faut-il pas surtout comprendre "Église des pauvres" et surtout "Église pauvre" ?

Le choix du prénom François ainsi que ses quelques déclarations en tant que Pape laisse songeur quand il compare l’Église à une ONG si jamais elle en oubliait le Christ. Où veut-il en venir ? Envisage-t-il d'appauvrir l’Église pour se rapprocher de cet idéal ?

Une chose est sûre, c'est que l'élection du nouveau Pape survient en pleine crise financière mondiale, n'en déplaise aux récentes performances truquées du CAC 40 ou autre Dow Jones. Les scandales, notamment financiers, encore récents sous le règne de Benoit XVI sont sans doute symptomatiques des pressions que Wall Street a pu exercer sur Rome. Dans quel but ? Le Vatican possederait encore 800 tonnes d'or sur un marché des métaux précieux très tendus, où la puissance américaines cherche par tous les moyens à faire baisser les cours ou au mieux à les stabiliser pour sauver le dollar. De là à penser que Benoit XVI aurait démissionné pour ne pas endosser la responsabilité du dépouillement de l'Eglise, il n'y a qu'un pas. Ce sera donc à son successeur, en l’occurrence le Pape François, d'accomplir cette sale besogne et de réaliser le vœux de pauvreté sur l'institution ecclésiastique elle-même.

Mondialisme
L'élection d'un Pape argentin, et non d'un Pape européen et encore moins d'un Pape italien comme s'imaginaient déjà beaucoup de spécialistes, est révélatrice du déclin de l'Europe comme mentionné plus haut, mais est aussi une étape supplémentaire dans la conversion des esprits au Mondialisme.

Sionisme
Aussi, il est assez surprenant que l'un des premiers gestes du Pape François fut de rédiger une lettre au chef de la communauté hébraïque de Rome où il écrit : "J'espère vivement pouvoir contribuer au progrès que les relations entre juifs et catholiques ont connu à partir du Concile Vatican II, dans une esprit de collaboration rénovée". (source : Juif.org)

Tout aussi surprenant, le mélange des genres avec sa participation à la fête juive Hanukah en 2012 (source : Gloria TV). Il est aussi amusant d'apprendre la déclaration de Shimon Perez invitant le nouveau Pape à venir en Israël (source : Le Monde).

Cependant, il est difficile de trouver des informations sur son positionnement envers l'Islam. Pourquoi une telle différence de traitement entre sa volonté de rapprochement avec le Judaïsme et son absence de positionnement avec l'Islam ? Craignons donc que le Pape François soit un sioniste, ou sponsorisé par des sionistes comme doivent l'être les Cardinaux Nord-Américains. Si tel est le cas, ce sera une nouvelle étape de franchi par les puissances sionistes dans leur stratégie perverse de Choc des Civilisations, qui consiste à mettre en opposition le Catholicisme et l'Islam pour que ces deux communautés s'entre-tuent et s'annihilent entre elles, laissant la voie libre à une domination Judéo-Protestante sur le monde.



CONCLUSION

D'aucun ne considère le nouveau Pape fraîchement élu, comme un fin politicien. Et les rumeurs entourant ses possibles relations avec la dictature militaire en Argentine vont dans ce sens. Contrairement à ses prédecesseur qui avaient fait de la clareté de leur discours leur marque de fabrique, ce nouveau Pape manie l'ambiguité et le mystère de façon déroutante voire inquiétante.

Il aura sans doute fallu tout l'influence et le prestige de Jean-Paul II pour faire élire Joseph Ratzinger à sa succession et ainsi retarder l'avènement de ce Collège Pontifical Nord-Américain en la personne de Jorge Mario Bergoglio. Mais il faut croire que les forces qui soutiennent cet influent groupe ont fini par l'emporter.

Et ce qu'il transparaît déjà, c'est que ces forces sont celles de Satan. Nous n'avons pas un nouveau Pape. Nous avons un Anti-Pape. Sa mission dans les mois qui viennent sera d'appauvrir l'Eglise au profit de Wall Street et du Capital sous couvert de sa doctrine démagogique de la Pauvreté, de faire progresser l'idéal Mondialiste par son aura de Pape du Nouveau Monde, et de travailler pour le Sionisme en donnant des gages à la communauté que nous ne pouvons pas nommer et en favorisant le fameux Choc des Civilisations qui conduira à terme un conflit entre les Catholiques et les Musulmans au profit unique des Judéo-Protestants.


http://kairoslogos.blogspot.fr/2013/03/habemus-anti-papam.html


Samedi 16 Mars 2013


Commentaires

1.Posté par Kairos & Logos le 16/03/2013 15:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour une mise en forme un peu plus propre, vous pouvez vous rendre à la page suivante : http://kairoslogos.blogspot.fr/2013/03/habemus-anti-papam.html

2.Posté par chems le 16/03/2013 20:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

si l'on considère les origines italiennes du pape, ses deux parents, je trouve amusant qu'on en fasse un sud-américain... j'en ferai plutôt un "romain"... Quant à "Pierre" il faudrait peut-être aller voir du côté de ses noms de baptèmes... ou de ses nominations au sein des Jésuites...

3.Posté par le Fils de l homme le 16/03/2013 22:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette élection du soit disant nouveau pape n' est qu' une stratégie de l' empire qui est en déclin ! Ils savent que le Messie est là et ils trame une stratégie pour lui faire la guerre ; ca s' appelle : faire de la résistance !
Le dernier pape, c' est Benoit XVI ! Il est le dernier à porter l' esprit de satan ! Sa démission n' est que leurre ! Bientot vous en saurez quelque chose car il me contredira !
Ce combat est déjà gagné mais il faudra que toutes les vraies prophéties se réalisent !
Ce nouveau soit disant pape est un faux pape ou un anti-pape comme le disent certains !
Demandez à Benoit XVI pourquoi il ne rentre pas chez lui ?
Aimez la vérité et gardez vous de tout mal !
le Fils de l homme

4.Posté par Zaheer le 16/03/2013 22:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

2.Posté par chems le 16/03/2013 20:10 | Alerter
si l'on considère les origines italiennes du pape, ses deux parents, je trouve amusant qu'on en fasse un sud-américain... j'en ferai plutôt un "romain"


Le pire, c'est que ça marche parmi certains bazanés...

5.Posté par hansi le 17/03/2013 11:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Saint François d'Assise avait comme nom de baptême ...Giovanni di Pietro (=Pierre) Bernardone

6.Posté par Columbo le 17/03/2013 12:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui , c'est lors de leur immigration en France que son père l'appela Francesco (François )

7.Posté par Depassage le 17/03/2013 13:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


A Kairoslogos "Il compare l'église à une ong si jamais l'on oubliait le christ." Je me suis interéssé à son blason cardinalice! chargé du monogramme IHS, ihs est une abréviation imparfaite du nom de jésus en grec (wiki) ce qui nous donne la signification de Iesous en grec est =jésus, jésus= l'éternel est le salut. (?

8.Posté par BAB le 18/03/2013 01:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cet article est interressant et me fait me poser certaines questions, mais c'est tout de même tres speculatif et sans réelles preuves .

C'est une affaire à suivre, on verra bien.

Néanmoins je suis de ceux qui croient que l'Histoire n'est pas une suite d'evènements dus au hasard mais que l'Histoire suit un plan voulu par Dieu.

Le Peuple Elu avait été choisi par Dieu pour gouverner la terre entière pour y établir son Royaume de purté , de bonté et de beauté.

Mais ce peuple élu a trahi Dieu en condamnant Jésus Christ et s'est donc mis sous l'emprise du Démon.

Il est néanmoins vrai que le peuple élu finira par gouverner la terre entière et par réduire tous les autres peuples en esclavage, et que nous les Goys allons y souffrir terriblement pour racheter nos fautes et mériter le Ciel.

Puis Dieu jugera le peuple élu suivants ses actes ..

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires