MONDE

HENRI KONAN BEDIE – ALASSANE OUATTARA


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 19 Avril 2018 - 13:06 Le trio de l’apocalypse


Il était une fois 1999
“Je frapperai ce pouvoir moribond et il tombera“. Cette phrase d’Alassane Ouattara prononcée à l’endroit du pouvoir de Bédié restera à jamais gravée dans l’histoire comme celle qui aura scellé le sort du successeur de Félix Houphouët Boigny. La Côte d’ivoire connaitra alors à partir de ce moment une spirale d’une rare violence qui va endeuiller de nombreuses familles et mettre le pays à genoux.


OUATTARA
Samedi 8 Janvier 2011

HENRI KONAN BEDIE – ALASSANE OUATTARA
La guerre des “faux et vrais“ héritiers passe à une étape décisive où
les négociations et les conciliabules n’ont plus leurs places. Le dernier
venu des houphouetistes a décidé de changer la méthode de prise de pouvoir.
Coup d’Etat, mutinerie, rébellion, etc. Ces vocables méconnus des ivoiriens
font leur apparition subitement dans le quotidien des habitants de la côte
d’ivoire et ce, dans leurs plus grandes laideurs. La déstabilisation de la
côte d’ivoire est donc en marche. Plus jamais le pays ne connaitra de
stabilité. Quelques mois plus tard, précisément le 24 décembre 1999, le pays
d’Houphouët connaitra son premier coup d’Etat. Et ce coup de force portait
la marque de l’ennemi juré de Bédié, Alassane Ouattara.



   Il était une fois 1999… retour sur l’année qui va tout chambouler en
côte d’ivoire. Cette année là, la guéguerre entre Bédié et Alassane va
prendre une allure. Bédié , le chef d’Etat va s’employer à éloigner le
plus loin et le plus longtemps possible son rival, celui qui avait voulu prendre
sa place six ans auparavant .Un mandat d’arrêt international va être lancé
à l’encontre d’un Ouattara qui a trouvé refuge chez ses amis les gaulois.
Ces derniers qui ont commencé à ne plus porter Bédié dans leur cœur, ont
trouvé bon d’aider Alassane au détriment de l’autre qui ne garantissait
plus leurs affaires en côte d’ivoire. Un plan machiavélique de communication
doublé de celui de la déstabilisation du pays est mis en place. Les supports
français vont être mis au service du nouveau poulain de Chirac et sa suite
pour diffamer le pouvoir de Bédié. Sur le terrain, des jeunes soldats vont
être contactés pour la mise en œuvre de la phase pratique, c’est-à-dire un
coup d’Etat afin de renverser le Président de la République d’alors.
Quelques mois avant, le désormais Président du RDR va accentuer les piques
contre le pouvoir en place. Sûr de son fait, l’ex-Premier Ministre
d’Houphouët va faire sortir cette diabolique phrase, pleine de sens que seuls
les initiés du bois sacré pouvaient déchiffrer “je rentrerai dans mon pays
avant la fin de l’année“, « le brave tchè » va véritablement mettre fin
au pouvoir de Bédié avant la fin de l’année 99. Des soldats à la solde
du“roi“des putschs vont faire tomber le sphinx de Daoukro un 24 décembre de
l’année 1999.



   Cette année restera à jamais dans l’histoire de la côte d’ivoire et
spécialement dans de Bédié. Comme un cauchemar qu’il n’est pas prêt
d’oublier jusqu’à la fin de sa vie. 1999 est également l’année du
divorce total entre Bédié et Ouattara. Une année qui va pour toujours ouvrir,
plus béante, la fissure entre ses deux “fils“ du père fondateur de la
côte d’ivoire. Aujourd’hui les deux ennemis jurés d’hier ont signé un
pacte diabolique pour combattre Laurent Gbagbo. Malheureusement ce mariage a
donné naissance à une souris. Nous espérons que le couple Bédié –
Ouattara saura raison gardé en respectant la légalité constitutionnelle pour
la survie des ivoiriens et la souveraineté de la Côte d’Ivoire.




Fatime soumé


Samedi 8 Janvier 2011


Commentaires

1.Posté par Thanatos le 10/01/2011 22:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dis donc ce n'est pas bien de mentir par omission, il ne faut pas oublier de préciser que Gbagbo s'est aussi réjoui de ce coup d'état en disant qu'il était salutaire pour la démocratie, je sais que vous êtes partisan mais tout de même. De plus que faisait Gbagbo chez tonton OB (Omar bongo) lors du coup d'état ? Et comment se fait-il qu'alors que les frontières étaient fermées lui a pu atterir à Bouaké avant de venir à Abidjan ? Ce fameux coup d'état n'était-il en vérité une action combinée du duo infernal Ouattara-Gbagbo ? Gbagbo est aussi un démon mais il n'y a qu'à ses partisans qu'on n'a pas dit....

2.Posté par LESEVENTIZ le 10/01/2011 23:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le problème de la côte d'ivoire va être de décider à garder un dictateur ou de le déloger par la force et y mettre un agent américain Allassane Ouatara qui est un ancien du FMI et scouattait à washington.

3.Posté par gbelkallet le 05/02/2011 11:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Komenan mbadjin, originaire de ouellé,donc agni de naissance et non baoulé comme tu le prétends,sais-tu que tu continues de faire la honte du peuple agni, un peuple si noble pourtant.Tu as d'abord changé de nom pour t'appeler konan et après prétendre que tu es le fils du baoulé HOUPHOUET, tu as ensuite choisi une origine, Daoukro,ville baoulé en lieu et place de Ouellé, ville agni.Aujourd'hui tu fais alliance à un mossi certainement pour que tu deviennes son parent en haute volta dans votre exile commun afin que ses parents prennent bien soin de toi. Komenan mbadjin, quand et où tu vas arrêter ta forfaiture? Sache enfin que les agnis, digne peuple de COTE D'IVOIRE, ne te regretteront jamais, fils indigne.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires