Proche et Moyen-Orient

Guerre de l’empire contre l’Iran… Bavure iranienne à Téhéran


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 24 Février 2020 - 01:40 Pleure, ô Palestine bien-aimée


Un avion de ligne ukrainien s’écrase à Téhéran quelques heures après la réplique iranienne à l’assassinat du général Soleimani en Irak, occasionnant la mort des 176 passagers et de l’équipage. Stupeur et confusion générale. On a entendu et lu tout et n’importe quoi à ce sujet depuis lors. Le manque d’info fiable aurait dû généré un silence attentiste, ce ne fut bien souvent pas le cas.


Resistance 71
Dimanche 12 Janvier 2020

Guerre de l’empire contre l’Iran… Bavure iranienne à Téhéran
Les Iraniens refusèrent la thèse du missile tant qu’ils n’avaient pas les résultats de leur enquête…
Quelques jours plus tard, ceux-ci tombent… implacables : l’avion de ligne ukrainien a été victime d’une « erreur humaine », confondu avec une menace aérienne et a été abattu par le système anti-aérien iranien.
Situation horrifique dans un contexte de tragédie régionale et internationale menant le monde au bord de la 3ème guerre mondiale. Une bavure qui ne peut qu’entacher la position morale prise par l’Iran jusqu’ici en tant que pays agressé.
Néanmoins, une question brûle les lèvres : comment cette erreur grossière de jugement a t’elle pu se produire sachant que les avions de lignes commerciaux émettent des signaux électroniques identificateurs en permanence via leur transpondeur, ce boitier électronique embarqué qui communique en permanence l’identité de l’appareil en vol à tous systèmes radar afin d’assurer sa sécurité dans les airs. Ce boîtier sert essentiellement à tracer l’avion sur sa route et à aider ainsi les aiguilleurs du ciel de tous les aéroports civils à gérer le trafic aérien. De plus, les signaux sont captés par les installations de surveillance militaires qui peuvent identifier les appareils en vol comme « civils » ou « militaires », « amis » ou « ennemis ». Aura t’on des informations sur la situation d’émission/réception de l’avion ukrainien ? Lorsque le transpondeur d’un appareil de l’aviation civile est allumé (et il doit l’être en permanence pour des raisons de sécurité évidente, surtout dans une zone « chaude » de conflit), il devient alors impossible pour un système de défense antiaérien qui l’a localisé sur son radar, de le méprendre pour autre chose qu’il est…
Ainsi trois options se présentent:

1- Le tir fut intentionnel (peut-on l’imaginer ? Quel en serait le motif ?…)
2- Le système a « lu » une information erronée occasionnant le tir… Dans ce cas, comment et pourquoi ?…
3- Le transpondeur était éteint ou a « mal fonctionné »… Pourquoi ?
Il est évident que cette énorme bavure iranienne va mobiliser les merdias occidentaux pour éclipser l’origine de cette tragédie : l’assassinat par drone par l’armée américaine sur l’ordre de son commandant en chef, le président « Donnie mains d’enfant » Trump, du général iranien Soleimani sur le sol irakien, illégalement occupé depuis 2003 par ces même Etats-Unis.
Ainsi, si l’Iran est directement responsable de cette tragédie, le General Amir-Ali Hajizadeh, chef de la division aérospatiale du CGRI, ayant endossé la pleine responsabilité de cette erreur, il n’en est pas moins vrai que Trump et l’armée terroriste des Etats-Unis en sont les causes indirectes de par leur action criminelle de l’assassinat programmé d’un haut responsable iranien en mission commandé en Irak en la personne du général Soleimani, tué avec huit autres membres d’une délégation incluant des responsables irakiens venus les accueillir à l’aéroport de Bagdad.
Il est notoire que ce que nous voyons ou entendons le plus récemment tend à garder notre attention. C’est là dessus que vont tabler les propagandistes usuels pour faire passer l’Iran du statut d’agressé à celui d’agresseur et lui faire perdre sa position d’avantage. Il ne faut donc pas perdre le fil de l’histoire et garder notre réflexion claire.

Nous le réitérons ici car ce qu’on lit en dernier lieu tend à rester plus longtemps incrusté dans les esprits: La question du transpondeur du Boeing 737 de l’Ukrainian International Airline (UIA) et les questions relatives, sont vitales. Y aura t’il des réponses apportées ? A suivre…


Dimanche 12 Janvier 2020


Commentaires

1.Posté par Mourad le 12/01/2020 10:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Règles du jeu des pays occidentaux: Ceux qui gagnent s'appellent des militants ou des résistants. Ceux qui perdent, des terroristes.

Pour se justifier ils disent nous voulons inculquer la démocratie aux pays musulmans.
Les résultats ci-après, que des musulmans qui meurent soit suite aux interventions des forces occidentales soit suite aux agissements de lerus mercenaires que sont les terroristes.

Tous ces civils à travers le monde tués dans l'anonymat complet et sdans tapage médiatique. Tou ce que leurs médias disaient, ce sont des bavures.
Ailleurs il se dit que ce sont des assassinats de civils ciblés.

Voici la liste de leurs méfaits:


Afghanistan: bavure américaine sur un hôpital de MSF à Kunduz?

Afghanistan : les américains ouvrent le feu sur un bus civil reliant Harat à Kabul

Bavure canadienne en Afghanistan - Se croyant menacés, des soldats tuent deux enfants le frère et la soeur âgés de deux et quatre ans (Ces soldats ont ils été jugés pour assassinat ou crime de guerre)
http://www.ledevoir.com/international/actualites-internationales/199576/bavure-canadienne-en-afghanistan

Irak: 15 fidèles ont été tués dans une mosquée, lors du raid aérien d'un avio nde combat américain.

Combien d’hôpitaux ont été bombardés dans le secteur est d’Alep ? Toutes les réponses. Selon le journal assafir, l’organisation Médecins sans frontières (MSF) a déclaré depuis trois jours « qu’il ne restait plus que quatre hôpitaux sur les huit de ces quartiers, les autres ayant été bombardés ».

Crime de guerre de l’Aviation belge à Alep en Syrie.
Belgische F-16’s betrokken bij bombardement met burgerdoden?

Crimes britaniques en Irak.
Des soldats britaniquezs au comportement sauvage, ils s'acharnent sur les cadavres et les blessés au sol.

Damas: la coalition commet autant de crimes et de bavuires que Daech
Le ministère syrien des Affaires étrangères a adressé, ce dimanche 4 juin, deux lettres séparées, l’une au secrétaire général de l’ONU et l’autre au président du Conseil de sécurité.
Elles signifiaient à leurs destinataires que les dommages causés par les raids aériens de la coalition internationale menée par les États-Unis sont aussi importants que les crimes de Daech.

États-Unis : « Premier État terroriste, et fier de l’être »
Un récent rapport publié par le groupe à but non lucratif Airwars, qui recense les frappes aériennes de la coalition au Moyen-Orient, dénombre jusqu’à 591 pertes civiles dans plus de 50 accidents crédibles.

Les criminels américains oublient ce qu'ils ont fait chez les autres : 15000 morts civils irakiens non déclarés.
Un cache de documents des États-Unis près de 400.000 militaires de la guerre en Irak a révélé environ 15.000 morts parmi les civils qui n'ont pas été documentées, l'éditeur des documents, Wikileaks, a déclaré samedi.

Un récent rapport du Sénat américain donne une image embarrassante de l'armée des États-Unis en opération L'inspecteur général du programme de reconstruction en Irak enquête sur 110 cas de fraudes. Une douzaine d'officiers d'intendance de l'armée américaine a été incarcérée pour avoir obtenu des commissions des fournisseurs locaux Au mois de novembre, Ray Scott Chase, un sergent, a reçu 1,4 million de dollars de pots de vin en un an.
Dans ces guerres qu'ils provoquent tous sont en train de faire des affaires voilà pourquoi l'armée Us aiment faire la guerre, ils amassent de l'argent et pillent.

La coalition US aurait tué 8.000 civils à Mossoul, selon une ONG. Selon les estimations de l'ONG britannique Airwars, les bombardements de la coalition internationale anti-Daech dirigée par les États-Unis ont fait plus de 8.000 morts parmi les civils à Mossoul.

L'armée française reconnaît une bavure en Afghanistan. En opération franco-afghane dans la province de Kapisa, les militaires français ont, par erreur, tué quatre civils avec un missile.

Ils oublient ce qu'ils font subir aux autres: IRAK L'ARMÉE AMERICAINE, ET LE TERRORISME TOUT AZIMUTE EN IRAK.
Des voitures piegées bourrée d'explosifs et remises à leurs propriétaires à leur insu. Un citoyen irakien raconte: comment il decouvre que sa voiture a ete bourrée d'explosif (à son insu), à sa sortie d'un bureau de l'armée américaine pour "controle de situation", il decouvre que sa voiture est plus
lourde, et qu'un helycoptere le survole, en la faisant axaminer par un mecanicien, il fut stupefait de faire la decouverte maccabre. Portières et cloisons du véhicule bourrés d'explosifs.

Les principales «bavures» (crimes déguisés) en Afghanistan. Les forces étrangères en Afghanistan tuent régulièrement des civils dans des combats et des bombardements contre les insurgés. Ces «bavures» provoquent la colère de la population et des autorités afghanes. En 2008, 2 118 civils ont été tués dans des violences, en majorité au cours de bombardements des forces internationales, selon les Nations Unies.

4 septembre: jusqu'à 90 personnes, dont un nombre inconnu de civils, ont été tuées par une frappe aérienne des forces internationales sur des citernes de carburant dans le nord du pays. ( Les pilotes allemands qui sont à l'origine de ce crime de guerre ont il été jugés dans leur pays ?)

Nuit du 4 au 5 mai: des dizaines de civils, dont des femmes et des enfants, meurent dans des bombardements des forces américaines dans la province de Farah (ouest). Selon une commission d'enquête indépendante, 97 civils ont péri dans ces frappes, contre 140 civils pour le gouvernement afghan, et «20 à 30 civils» d'après l'armée américaine.

3 novembre: 37 civils et 26 insurgés périssent dans une frappe aérienne américaine qui atteint un mariage dans la province de Kandahar (sud), le berceau des talibans, selon une enquête des autorités afghanes. ( les militaires américins qu iactionnaient les manettes de ces dfrones ont ils été jugés ?)

33 civils et 22 insurgés meurent dans des bombardements américains dans une zone reculée de la province de Farah (ouest), d'après les conclusions d'une enquête de l'armée américaine. Les autorités afghanes et l'ONU estiment que plus de 90 civils, dont une cinquantaine d'enfants, ont trouvé la mort.


Un bombardement frappe un mariage dans la province de Nangarhar (est), tuant 47 civils dont une majorité de femmes et d'enfants, selon une enquête des autorités afghanes.

65 civils sont tués dans des frappes aériennes sur un village dans la province d'Helmand (sud), selon les autorités locales.

Plus de 50 civils meurent au cours d'une série de combats intenses et de bombardements dans la province d'Herat (ouest), d'après les autorités afghanes et l'ONU.

La Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) de l'OTAN reconnaît qu'une dizaine de civils figurent parmi les 70 victimes d'une frappe aérienne dans la province de Kandahar (sud). Les habitants affirment que 60 civils ont été tués.

Même le Mossad - Netanyahu, premier ministre d’Israël, a tout de même de la chance : sa dernière action d’éclat - le meurtre raté par deux agents du Mossad d’un dirigeant du Hamas en plein centre d’Amman, il y a huit jours - n’a été révélée au public que la veille du nouvel an juif. Ce qui lui a évité une avalanche d’articles dans la presse israélienne qui ne reparaîtra que dimanche. Elle sera alors de toute façon soumise à la censure, comme l’ont été hier les agences de presse qui sont revenues sur cette affaire.
"Je ne peux pas révéler ma vraie identité, sinon je risque d'être tué". Identifié par la police helvétique sous deux noms d'emprunt, Isaac Bental et Jacob Track, c'est un agent du Mossad qui se trouve en ce moment en procès en Suisse. Arrêté en 1998 pendant qu'il espionnait, près de Berne, un Suisse d'origine libanaise soupçonné d'être un dirigeant du Hezbollah, il est devenu un emblème pour ses collègues en Israël. "Le gouvernement de notre pays n'assure pas correctement sa défense" protestent les soldats de l'ombre du Mossad et menacent même de se mettre en grève en refusant toute mission à l'étranger.
En effet, depuis trois ans les espions israéliens sont en crise. A l'époque, le Premier Bibi Nétaniahou les avait chargés de liquider Khaled Meshal, un responsable de Hamas qui se trouvait en Jordanie (voir notre édition du 09.11.98). Un pays "ami". Mais l'attentat est un échec. Les deux agents secrets se font prendre après avoir administré un puissant poison à leur victime. La Jordanie oblige donc Israël à fournir immédiatement l'antidote et, dans la foulée, obtient même la libération de Ahmed Yassine, le leader historique du Hamas. Depuis, les rapports entre le gouvernement israélien et ses services secrets n'ont pas cessé de se dégrader et le numéro deux du Mossad, Amiran Lévine, avait même été poussé à la démission par le gouvernement d'Ehud Barak.

Crimes de l'Otan en Yougoslavie
30 mars: bombardement de deux camps de réfugiés à Nis et à Pristina / Kosovo (15 morts)
5 avril: attaque d'un quartier résidentiel à Aleksinac (12 morts, 50 blessés)
8 avril: bombes sur les usines Zastava à Kragujevac ( 125 blessés)
8 avril: missiles lancés sur le pont de chemin de fer de Grdelica, au moment précis où passait le train Belgrade-Salonique (50 morts)
9 avril: missiles près de Podujevo (5 morts dont un bébé)
9 avril: bombes près de Kosovo Polje (2 morts, 1 blessé)
9 avril: missiles "égarés" sur la Macédoine
13 avril: missiles sur un hôpital à Belgrade (20 blessés)
14 avril: attaque d'un convoi de réfugiés kosovars près de Djakovica au Kosovo (75 morts et 35 blessés parmi lesquels de nombreux enfants)
21 avril: bombes sur un camp de réfugiés près de Djakovica au Kosovo (5 morts)
23 avril: bombes sur la station de télévision RTS à Belgrade (15 morts)
26 avril: bombes sur Kursumlija (17 morts)
27 avril: missiles sur la ville de Surdulica (plus de 20 morts, dont 12 enfants, 150 blessés)
28 avril: bombes sur Prizren / Kosovo (4 morts dont 3 enfants)
28 avril: missiles sur une petite ville située près de Sofia en Bulgarie
30 avril: bombes sur le Monténégro (5 morts, 8 blessés)
1er mai: un missile détruit au nord de Pristina (Kosovo) un pont sur lequel passait un bus (47 morts, 16 blessés)
2 mai: bombes sur Valjevo (34 blessés)
3 mai: bombes sur Savine Vode (20 morts, 43 blessés)
7 mai: bombes à fragmentation lancées sur un marché et un hôpital à Nis (14 morts, 70 blessés)
8 mai: attaque de l'ambassade de Chine à Belgrade (3 morts, 20 blessés)
dans les jours suivants, plusieurs autres ambassades sont touchées: Suède, Iran...
14 mai: bombardement de Korissa au Kosovo (100 morts, plus de 60 blessés)
19 mai: bombes sur Gnjilane au Kosovo (4 morts, 16 blessés)
20 mai: missiles sur un hôpital de Belgrade (3 morts)
20 mai: bombardement d'une prison à Istok / Kosovo (92 morts, des dizaines de blessés)
23 mai: bombes sur Djakovica / Kosovo (1 mort, 29 blessés)
25 mai: dans le centre de la Serbie, destruction d'un pont sur lequel passaient des voitures et des piétons (9 morts, 28 blessés)
26 mai: bombes sur Kosovska Vitina (3 morts, 2 blessés)
27 mai: missiles sur Aleksinac (2 morts, 10 blessés)
27 mai: bombes sur un pont à Lebane (3 morts)
30 mai: destruction d'un pont à Varvarin (11 morts, 40 blessés)
30 mai: bombes sur Prizren au Kosovo (10 morts)
30 mai: attaque d'un hôpital et d'une maison de retraite à Surdulica (20 morts, 88 blessés)
31 mai: bombes sur Belgrade (1 mort, 9 blessés)
31 mai: deux missiles tirés sur un village de Hongrie
1er juin: bombes sur un quartier résidentiel de Novi Pazar (13 morts, 40 blessés)
1er juin: bombes sur un village d'Albanie à quelques kilomètres de la frontière du Kosovo (plusieurs morts et blessés)
6 juin: bombes sur Donja Udriga (2 morts, 2 blessés)
7 juin: bombes sur Novi Sad (1 mort, 3 blessés)
7 juin: bombes sur Boljevac (3 morts)
Dans ces attaques contre des populations civiles, l'OTAN a utilisé des armes particulièrement perverses: bombes à fragmentation et obus à l'uranium. Les dégâts matériels sont estimés à 120 milliards de dollars. Plus de 200 usines, 50 hôpitaux, 190 écoles, 50 ponts ont été détruits

Même chez eux, ils pratiquent ce genre d'assassinat ciblé: USA : la police tire sur un homme noir non armé, allongé au sol les bras levés

La fameuse « Kill List » d'Obama, il tuait en toute impunité des civils à travers le monde en se servant unqiuement de drones. (ceux qui étaient derrière ces faits ont ils été jugés ou inquiétés ?)

Ils ne voient que la bosse des autres : Le juif André Gluksmann dénonce constamment les bavures commises en Tchétchénie, mais passe systématiquement sous silence les crimes commis par le peuple juif en Palestine.

Afghanistan deux roquettes ( françaises) manquent leur cible - douze morts. L'Afghanistan et le Pakistan plutôt un champ de tir à la disposition des forces de la coalition, qui s’entrainent et testent les nouvelles armes.

Le rapport Vinograd du juge qui a présidé la commission d’enquête sur les ratés de la guerre du Liban. 1300 morts en 22 jours dont un demi millier d’enfants et de femmes, une région dévastée, des milliers de maisons détruites, des hôpitaux, des écoles, des centres de distribution d’aide humanitaire rasés ou endommagés. C'est le travail des voleurs de terres qui agissent en toute punité. Cer quise passe à Gaza (est un génocide) est une autre paire de manche, attendons ce que va faire la CPI.

Sait-on qu'un colon juif qui abat un Palestinien n'est jamais condamné qu'à une amende de principe ou que les militaires coupables de " bavures " graves, ou bien ne sont pas condamnés, ou bien bénéficient très rapidement de grâces et, une fois libérés, de protections ?

Le même cas de figure s'est passé et se passe actuellement avec les militaires occidentaux, ils tuent, assassinent des civils dans les pays arabes et musulmans, et ne sont nullement inquiétés, jugés ou des dommages versés aux victimes et à leurs ayant droit. Un mépris total.!!

Ils ont trouvé l'astuce, tuer délibérément et déclarer que c'est une bavure. Tous les pays impliqués en Afghanistan en Irak ou en Syrie eurent à déplorer ces assassinats par «bavures». Ils sont assassins et c'est eux mêmes qui font les enquêtes pour tout classer ensuite. Chez nous on dit« aracham ahmida oua la3ab ahmida » .

Et tous ces militaires criminels, derrière leurs pupoites ou aux commandes de leur savions, ont ils été inquiétés ou jugés. tous ces civils morts "assassinés" ont ils fait l'objet d'enquêtes sérieuses et objectives. Leurs familles eurent-elles compensation. La démolition de leurs maisons et destruction de leurs biens, y eut ils des dommages remboursés ?
Rien de rien, ils se sont plutot servis et les Etats Unis ont emporté dernièrement près de 50 tonnes d'or !!!
Sans compter les lingots d'or volés par l'armée Us des banques irakiennes.

2.Posté par Naceur le 12/01/2020 13:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je pense que les Iraniens ne sont pas assez stupides pour avoir abattu un avion civil surtout en cette période trouble que traverse l'Iran
BIBI le criminel se frotte les mains

3.Posté par Iran Irak le 12/01/2020 14:51 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

https://agoravox.fr/tribune-libre/article/derriere-la-propagande-les-220623
Après la lecture de cet article on comprend mieux les menaces de Trump : fausses manifs sniper etc, thèse de la bavure incredible.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires