Conspiration

Grandes questions autour de la reconstitution de l’assassinat de Hariri


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 17 Septembre 2018 - 01:52 La Puissante Famille Rothschild (vidéo)



Jeudi 21 Octobre 2010

Grandes questions autour de la reconstitution de l’assassinat de Hariri
Dans un article publié ce Jeudi dans le quotidien as-Safir, intitulé « l’explosion de Captieux , n’est pas qu’un simple test technique », l’auteur, Mohammad Balout se pose des questions sur les véritables objectifs de la reconstitution à huit-clos de l’assassinat du premier ministre Rafic Hariri en 2005 !
 
Ainsi,  selon lui les informations récoltées sur  cette opération de simulation de l'attentat contre l'ex-premier ministre libanais qui s'est déroulée au camp militaire de Captieux, à 100 km de Bordeaux, contredit la version donnée par le TSL qui a tenté de minimiser l’opération.
Car en dépit de la tenue à l’écart des médias, Le Figaro a rapporté que le TSL a déployé d’impressionnants moyens logistiques et financiers pour reconstituer dans le plus grand secret l'assassinat de Rafic Hariri : plus de 300 gendarmes en patrouille autour du camp, une centaine d'experts internationaux invités pour la circonstance et même de la terre importée de Beyrouth sans compter le choix du lieu de l’opération ( une des bases françaises des plus secrètes) laissent planer des doutes sur sa nature à savoir une simple reconstitution d’un crime d’Etat !
 
Ballout note d’abord que les fuites sur la date de l'opération ont  entraîné un report de la reconstitution du crime à deux reprises. Un report qui marque la confusion dont a été touché les responsables  français ! Finalement, le 25 septembre, une réunion s'est tenue «au plus haut niveau à Paris», selon un diplomate, à l'issue de laquelle il fut décidé de «fermer hermétiquement cet événement à la presse et de ne pas communiquer» .  Selon des sources citées par as-Safir, la réunion a eu lieu à l’Elysée et comprenait le président de l'état-major de l'Armée de  France.  Ce dernier  a pris la décision d'imposer le secret absolu à l’opération surtout après la ruée des médias de la presse arabe au ministère des Affaires étrangères et de la défense pour avoir l'autorisation de couvrir l'événement.
Menaces lancées contre les soldats français de la Force des Nations unies au Liban? Craintes d'attentats près du camp? Différentes raisons de sécurité ont été avancées.
Or, ces derniers mois, as-Safir a publié des informations sur  les lieux de la reconstitution du crime :   un immense camp militaire de 12.000 hectares qui s'étend sur quatre communes des Landes et de la Gironde: «la seule installation en Europe où l'on peut tirer jusqu'à trois tonnes d'équivalent TNT, souligne une source citée par Le Figaro c'est la raison pour laquelle cette reconstitution a eu lieu en France» (20 fois la superficie de la ville de Paris).
Mais encore, au lieu d’utiliser des installations en carton renforcé spécialement conçu  pour  ce genre d’opération, les experts en explosifs du TSL ont  insisté pour utiliser du béton par souci de reconstituer les faits tels quels !
Durant  trois mois, le TSL a donc reconstruit un miniquartier et pas en préfabriqué: les murs du mythique hôtel Saint-Georges ont été reconstruits en dur, mais aussi ceux de la banque HSBC voisine, dont les caméras avaient filmé la détonation, ainsi que des habitations alentours.
 
«Il fallait reproduire le plus fidèlement possible l'effet de confinement afin d'avoir les mêmes conditions de résistance aux matériaux», précise un expert au fait de cette opération. Le véhicule blindé de Rafic Hariri et le 4×4 du kamikaze ont également été rachetés à l'identique. «Ils sont même allés jusqu'à chercher de la terre à Beyrouth pour que le cratère creusé par l'explosion soit semblable», raconte la source.
Alors que 1800 kg d'équivalent TNT ont été utilisé dans l’assassinat de Rafic Hariri, pas moins de 2,5 tonnes de ce même explosif ont été utilisées mardi pour la reconstitution.
 
Pendant tout ce temps et jusqu’à la date fatidique de l’explosion, les habitants de la région, surtout  les paysans riverains de la base ont été interdit de travailler sur leurs terres !
 
Et si des centaines d’experts en explosifs étaient présents lors de l’explosion, il n’en demeure pas moins que nul ne sait si ces experts faisaient partie de l’équipe de la Commission internationale d'enquête ou qu’il s’agissait de consultants militaires  invités à participer à ce test.
Une chose est sûre, ajoute un agent du ministère de l'Intérieur au Figaro: «Grâce à cette reconstitution, les experts français en explosifs qui sont en pointe dans l'enquête Hariri ont eu un remarquable retour d'expérience.»


Jeudi 21 Octobre 2010


Commentaires

1.Posté par joszik le 21/10/2010 20:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Retour d'expérience sur les techniques de désinformation?

2.Posté par machiavélamitiés le 22/10/2010 03:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A quoi ça va les avancer cette mascarade ? Pourquoi faire compliqué si on peut faire simple ? A quoi servent tous les systèmes de surveillance de la planète ( NSA américaine, satellites, géolocalisations, écoutes et interceptions de communications) si on ne peut pas ( ou ne veut pas) les mettre à contribution dans cette affaire ? Pourquoi avoir attendu 5 ans pour sortir cette comédie dérisoire ? Ils sont entrain de noyer le poisson dans l'eau pour encore éloigner les investigations des véritables assassins de Rafic Hariri. La France répondra un jour de ce qu'elle sait et tait .

3.Posté par yanisjiji24 le 17/12/2010 09:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Toute cette mise en scene démontre que même si le Hezbola est impliqué dans cette affaire il ne serait pas seule.
Il faudrait que des services secrets puissents comme ceux d'Israel et la CIA soient derière. Il ne faut pas oublier que les américains ont toujours travailler avec les iraniens.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires