insolite, humour, conspiration...

Gérard Depardieu : «Je vais tout vendre et me barrer en Biélorussie chez les paysans»


Dans la même rubrique:
< >


Samedi 5 Septembre 2015

Gérard Depardieu : «Je vais tout vendre et me barrer en Biélorussie chez les paysans»

L'acteur français de 66 ans, qui n'habite déjà plus en France, compte vendre tous les biens qu'il possède dans le pays et partir habiter... En Biélorussie. Il dit notamment particulièrement apprécier le président Loukachenko.
Notre Gégé national n'a désormais pas fini de nous étonner. Après avoir quitté la France, s'être exilé en Belgique dans la petite ville frontalière de Néchin et acquis avec le plus grand enthousiasme la nationalité russe, il vient de déclarer dans une interview à TV Magazine qu'il pensait désormais à tout vendre et s'éxiler pour de bon. 
«Je crois que je vais tout vendre en France ! Je ne veux plus faire partie de ce pays», a-t-il déclaré sur un ton maussade et détaché.  

Depardieu envisage de «tout vendre en France» http://bit.ly/1hGNUc2 
«Je veux juste me barrer de ce pays» a ajouté l'acteur, véritable monument du cinéma français. Il assure que «ce n'est pas le problème des impôts locaux», affirmant qu'il n'était «absolument pas d'accord avec l'utilisation qu'on fait de l'argent de [nos] impôts».
Ainsi, il déclare ne plus vouloir être propriétaire, voulant «juste aller ailleurs, louer, vivre et mourir. Et travailler avec des gens que j'aime».
Aujourd'hui, Depardieu dit habiter en Italie. Mais surtout, il a affirmé qu'il vivrait bientôt «en Biélorussie, chez les paysans, car c'est beau et que le président (Alexandre Loukachenko, ndlr) est un homme sympa».
En effet, en juillet dernier, Gégé, en visite à Minsk, la capitale biéolorusse, avait déjà affirmeé aux médias vouloir «investir dans l'agriculture biélorusse».
  Lorsque les journalistes lui ont demandé ce qu'il entendait par vendre tous ses biens, Gérard Depardieu, agacé, a répondu «Mais tout je vous dis !», sans donner plus de précisions.
Propriétaire de vignobles en France et à l'étranger, l'acteur a aussi investi ces dernières années dans divers restaurants et commerces de bouche dans la capitale, comme par exemple «La Fontaine Gaillon» et «l'Écaille de la Fontaine», situés près l'Opéra Garnier, dans le 9e arrondissement.
  
Visiblement irrité, il a également balayé le système politique européen : «Honnêtement, je n'aime pas l'idée de cette Europe à venir. Avec les dirigeants qui sont au pouvoir en France, en Italie, en Allemagne... Je n'aime pas !» a-t-il déclaré, assurant toutefois qu'il «aime les Français».

http://francais.rt.com/france/6468-gerard-depardieu-veut-tout-vendre-bielorussie



Samedi 5 Septembre 2015


Commentaires

1.Posté par Mila le 05/09/2015 12:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est un pauvre type intéressé par lui-même, les femmes, la bouffe, l'alcool, , le matérialisme
Bref un type sans importance et qui ne sert à rien,un auto centré, un individualiste.

2.Posté par Aldamir le 05/09/2015 14:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il reste encore des citoyens dans l’hexagone attachés à leurs valeurs, à leur patrimoine et leur identité et qui refusent qu’on les dilapide tel que font les dirigeants depuis quelques décennies déjà en France et qui sont dirigés par une oligarchie étrangère du pouvoir financier. Ils préfèrent s’éloigner provisoirement pour garder leur liberté et leur indépendance d’agir et de réagir.

3.Posté par oh-daz le 05/09/2015 16:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je ne vois ce qu'on peut lui reprocher...il fait ce qu'il veut de sa vie et de son argent; il ne veut pas rester dans un
pays complètement crifisé, ramper devant des dirigeants marionnettes...ok ! il a les moyens, c'est plus facile
pour partir et il a bien raison de le faire...par contre, nous musulmans qui devrions faire la hijjra, restons
accrochés a ce pays de............

4.Posté par hassan le 06/09/2015 11:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi je suis musulman et j'aime ce pays qui laisse par mourrir les gens dans la rue quand ils sont malades, j'ai beaucoup voyager donc 2 fois à Cuba et bien d'autre donc l'Algerie si tu n'as pas d'argent et de relations tu peux compter que sur dieu.

5.Posté par claire le 06/09/2015 11:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est surtout un présage d'une grande catastrophe monétaire qui touchera l'euro et le dollar . en bon homme d'affaire il transfère son argent en Asie ,là où le rouble et le yen se portent plutôt pas mal , il en sait quelque chose Gérard au vu de ses relations très étroites avec le Kremlin . Alors bien sûr qu'il en a le droit mais le problème c'est qu'il agit seul sans en avertir le peuple . C'est un peu "après moi le déluge" et ça ce n'est pas très reluisant .. d'un point de vue éthique j'entends

6.Posté par Glups le 06/09/2015 13:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et il a bien raison, d'ailleurs les jeunes qui cherchent un avenir feraient bien de s'expatrier à l'est car c'est là qu'émerge trois nouveaux empires (Chine, Russie, Inde) et l'occident ne fera pas le poids, la langue que vous devriez apprendre n'est donc pas l'anglais qui finira comme le latin.

7.Posté par Mila le 06/09/2015 18:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'affaire remonte à une interview accordée - en français - par l'acteur à une journaliste du «Time Magazine», Victoria Foote, le 4 février dernier.
LOUBARD DANS
TOUTE SA CANDEUR
A la fin de l'interview qui constituait un portrait de l'artiste d'ailleurs extrêmement élogieux, la journaliste, qui parle parfaitement la langue de Molière, fait allusion à une révélation faite, il y a 13 ans, à la revue de cinéma «Film Comment». Elle lui demande s'il est vrai qu'il aurait «participé» à son premier viol à l'âge de 9 ans.
- Oui, répond l'acteur.
- En avez-vous commis d'autres? poursuit-elle.
- Oui, mais c'était absolument normal, dans ces circonstances (NDLR: circonstances relatées par «Film Comment» en 1978). Tout cela me fait rire. C'était une partie de mon enfance.
Quatre lignes! Mais elles révèlent chez l'acteur une dangereuse candeur et, surtout, une méconnaissance complète de l'opinion publique américaine, dominée par les organisations et autres clubs féminins!
Voici le «contexte» tel qu'il ressort de l'interview de 1978: l'enfance de jeune loubard vécue par Gérard, dans la rue - de théâtre quotidien de sa vie d'enfant de famille nombreuse pauvre - à Châteauroux, sa ville natale. - J'étais toujours le plus jeune, celui à qui on devait montrer les choses, raconte-t-il au reporter d'alors.
Pas vraiment un ange, grand et fort, Gérard fréquentait dès l'âge de 9 ans des copains plus âgés que lui, notamment un certain Jackie qui l'a emmené un jour dans un dépôt de bus.
C'est lui qui m'a fait participer à mon premier viol, dit-il. C'était normal. Après cela, il y eut plein d'autres viols, trop pour les compter. Il n'y avait rien de mal à cela. Les filles voulaient être violées; je veux dire, il n'y a jamais eu véritablement de viol.
Et d'expliquer: Il s'agit seulement d'une fille qui se met elle-même dans la situation dans laquelle elle veut être. La violence n'est pas commise par ceux qui passent à l'acte, mais par les victimes, celles qui permettent que cela arrive. Déclarations passées totalement inaperçues à l'époque.
Mais, en pleine campagne des «oscars», au moment où le nom de Gérard Depardieu est cité abondamment, les quatre lignes sans commentaires adéquats de «Time Magazine» attirent l'attention, et bientôt la foudre.
LES FÉMINISTES VEULENT
BOYCOTTER «GREEN CARD»
Une journaliste du «Washington Post», Judy Mann, le désigne à la vindicte des ligues puritaines et des «Women's club»: «M. Depardieu a un passé très sordide», écrit-elle, citant «Time» et aussi la vieille interview de «Film Comment». Et de pousser à boycotter Depardieu au cinéma (son film américain «Green Card» fait une belle carrière aux USA).
Du coup, c'est le déchaînement médiatique. Des lecteurs de «Time Magazine» dénoncent dans leur hebdo «la conduite criminelle de Depardieu» et tancent l'acteur: «Monsieur, maintenant que l'Amérique est informée sur votre compte, vous ne ferez pas carrière ici!».

C' est ça que vous vénéréz?

Quelle tristesse !

8.Posté par Mila le 06/09/2015 18:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais Gérard Depardieu n’est pas seulement un riche qui va mettre son trésor à l’abri. Il est aussi une célébrité dont le comportement public a toujours eu de quoi faire rougir de honte les Français. Gérard Depardieu réunit en une seule personne la racaille, l’anarco macho « qui vous emmerde tous », le violeur non repenti, le cabot qui pense que sa pisse et sa merde sont meilleures que les nôtres, le milliardaire qui roule à scooter pour faire croire qu’il est toujours prolo alors qu’il fait de la pub à la concession Yamaha qu’il a achetée pour se faire encore plus de blé, un alcoolique agressif qui cogne ceux qui croisent sa route et un acteur qui ne doit sa célébrité qu’à un physique ingrat reflet d’une morale douteuse.

Gérard Depardieu n’a pas eu de carrière internationale parce qu’il est un mauvais acteur qui mise sur son physique pour donner l’illusion de jouer la comédie alors qu’il ne représente que lui-même, comme la plupart des acteurs français d’ailleurs.

9.Posté par Mila le 06/09/2015 18:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Examinons les faits et méfaits du personnage.

Mépris d’un saltimbanque vis à vis du premier ministre de la France
Depardieu vient de qualifier de « minable » le premier ministre de la France, suivi en cela par toute une kyrielle d’anarco macho qui ne se sont pas donné la peine de lire les déclarations d’Ayrault dans le texte et la réponse de l’acteur. Ayrault n’a pas qualifié la personne de Depardieu de « minable » mais son exil fiscal en Belgique.

« Je trouve ça assez minable de se mettre juste de l’autre côté de la frontière. Tout ça pour ne pas payer d’impôts », a-t-il dénoncé, estimant toutefois que Gérard Depardieu était une « grande star ».

Non seulement Ayrault n’a pas dit que Depardieu était minable mais il a dit qu’il était « une grande star ».

De son côté, Depardieu n’a pas hésité à écrire au premier ministre de la France «Qui êtes vous pour me juger ainsi, je vous le demande M. Ayrault, 1er Ministre de M. Hollande, je vous le demande, qui êtes vous ?», Quelle arrogance et quelle insolence à l’image des jeunes d’aujourd’hui qui contestent toute forme d’autorité au prétexte qu’ils seraient parfaits. On peut penser ce qu’on veut de Monsieur Ayrault, il est notre premier ministre, élu dans sa région, élu dans sa ville et choisi par le président de la République que les Français ont élu.

Oui, Monsieur Depardieu, Jean-Marc Ayrault, notre premier ministre, a tout à fait le droit de commenter l’exil fiscal d’un multi milliardaire qui doit sa richesse à la France et aux Français.

Le multi milliardaire Depardieu allègue un montant d’imposition peu crédible
qui possède des sociétés, des restaurants (Ecaille de la Fontaine et la Fontaine Gaillon à Paris), des vignobles en France (château de Tigné en Anjou) et à l’étranger, un hôtel particulier de près de 2 000 m2 à Saint-Germain-des-près http://www.sudinfo.be/616459/article/fun/people/2012-12-13/gerard-depardieu-vend-une-propriete-de-50-millions-d-euros-a-paris, des résidences secondaires malgré les 85% d’impôts sur le revenu qu’il dit payer.

Encore faut-il que le montant des impôts avancé par l’acteur soit réel, ce dont doutent la plupart des fiscalistes « On ne sait pas ce qu’il compte mais on sait qu’il mélange différents types d’impôts qu’il met au regard de son seul revenu », objecte Vincent Drezet, pour qui « on mélange des choux et des carottes ». Selon ce spécialiste, le taux de 85% ne peut être atteint qu' »en cumulant un certain nombre d’impôts, notamment des impôts fonciers sur des propriétés secondaires », mais dans ce cas, « c’est complètement atypique et ça ne veut plus dire grand chose, ce n’est pas pertinent du tout ». Il rappelle par ailleurs que « les 15% restants doivent être assez importants: il serait intéressant de les comparer au Smic ou au salaire français moyen ».http://lexpansion.lexpress.fr/economie/depardieu-peut-il-payer-85-de-ses-revenus-au-fisc_365470.html

A côté du cinéma, les activités de Gérard Depardieu sont multiples: propriétaire de plusieurs restaurants, il est aussi à la tête d’une poissonnerie, Moby Dick, où il lui arrive de servir. Mais il a aussi un magasin de motos, la plus grande concession Yamaha d’Europe. Et puis, bien sûr, ses vignobles: en France, mais aussi en Italie, en Espagne, en Argentine et, depuis peu, en Ukraine.http://www.sudinfo.be/615590/article/actualite/belgique/2012-12-11/depardieu-des-restaurants-des-magasins-des-proprietes

Indécence de Depardieu à citer un fils qu’il a abandonné
Ce pauvre milliardaire qui est l’un des acteurs français les mieux payés pleure misère alors qu’il doit sa gloire et son argent quasi exclusivement à la France qui a subventionné les films qui lui ont permis de tourner et aux Français qu’i ont mis la main à la poche pour le voir à l’écran, directement mais aussi indirectement par le biais des rediffusions télé, de DVD, éventuellement d’ouvrages, etc.

Dans sa lettre ouverte au premier ministre, le sieu Depardieu reproche à la justice française d’avoir condamné sont fils pour posserssion d’héroïne, un reproche qui fera sûrement plaisir aux trafiquants de drogue, à leur garde rapprochée, à leurs dealers et sémera la consternation parmi les famiiles qui ont assisté à la descente aux enfers de leurs enfants drogués, parfois jusqu’à la surdose mortelle et à toutes celles et ceux qui luttent contre le trafic de drogue et l’addiction.

Vous êtes un irresponsable, Monsieur Depardieu.

D’autre part, vous ne manquez pas d’air en impliquant la mémoire de votre fils dans votre exil fiscal car le pauvre jeune homme semblait ne pas avoir de bonnes relations avec son papa au point de tomber dans des con duites à risques comme la consommation de drogue et la conduite hasardeuse qui lui a fait perdre une jambe et a précipité son suicide. On raconte également que papa Depardieu avait refusé de dépanner financièrement son fils qui lui demandait de l’aide et vivait dans une roulotte. Les relations entre le père et le fils étaient mauvaisesAlors Guillaume monte sur ses grands chevaux, scelle la désunion. Pour lui Gérard Depardieu (il se refuse à l’appeler papa) «est pourri par le désir d’être aimé» et le besoin d’argent. Il ne pense qu’à lui. Il séduit puis méprise.» Tout le temps dans l’excès, Gérard boit trop, mange tel un glouton, avale les scripts, passe son temps sur les tournages et phagocyte son entourage. Et dans ses orgies d’alcool, de bouffe, il se met dans des colères homériques, il crie, hurle et frappe son fils. À l’adolescence, son fils, sous l’emprise de substances nocives, le menace d’un couteau, lui lance des chaises… Alors, pour ne pas entrer dans la spirale de la violence, Gérard part. S’enfuit. Et laisse Elisabeth, seul face à la bête. Quand sa mère lui dit: «Arrête ou j’appelle ton père», le petit sait qu’il ne viendra pas. Guillaume téléphone à son père, mais il ne répond pas, «c’est meilleur pour sa santé mentale», se dédouane Gérard. Ralenti dans son ascension par l’abrutissante popularité de son père, Guillaume prévient: «S’il faisait obstacle à ma progression, je pourrais le tuer sans problème. D’une balle dans la tête.» http://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/guillaume_et_gerard_depardieu_ne_se_seront_jamais_vraiment_reconcilies_136434

Depardieu est un homme violent, grossier, lache, égocentrique et radin
Gérard Depardieu a été condamné plusieurs fois pour avoir frappé des automobilistes qui dérangeaient ses déplacements à scooter et a porté plainte contre lui, sans vergogne » pour « conduite dangereuse » http://www.lexpress.fr/actualite/societe/gerard-depardieu-porte-plainte-contre-l-automobiliste-qu-il-a-frappe_1151113.html
L’acteur a uriné dans le couloir d’un avion pour montrer qu’il s’insurgeait contre des règles de sécurité imposée à tous les voyageurs aériens. Les autres voyageurs ont ainsi perdu leur temps du fait d’un caprice dictatorial qui a considérablement retardé le vol.http://www.europe1.fr/Faits-divers/Quand-Depardieu-urine-dans-un-avion-671665/ Malgré les témoignages concordants de témoins, Depardieu n’assume pas son comportement et nie lâchement.
En 2005, à Florence il avait assommé un paparazzi d’un coup de tête sur un marché
Quand Depardieu donne raison aux violeurs
On se souvient qu’il y a quelques années, Gérard Depardieu ait fait les gros titres de la presse américaine qui lui demandait des comptes sur son passé de violeur. Sans preuves autres que les propos de l’acteur, l’affaire s’était éteinte mais la biographie de l’homme vient réveiller le soupçon en rapportant des propos sur le viol d’autant plus choquants qu’ils sont identiques à ceux de tous les violeurs jugés et en particulier à ceux du récent procès de Fontenay-sous-bois.

Voilà donc une célébrité qui évoque des viols avec des filles « plus ou moins consentantes ». Or il ne peut pas y avoir plus ou moins de consentement dans une relation sexuelle. C’est oui ou non. Le violeur prétendra toujours que sa victime était consentante parce que l’absence de consentement est précisément ce qui détermine le crime de viol.

A l’occasion de la sortie de sa biographie autorisée, en 2004, Isabelle Alonso relevait avec brio l’ignominie du personnage http://www.isabelle-alonso.com/ou-moins-depardieu/

…page 32. Au début du chapitre, Depardieu parle d’un journaliste américain et mentionne “ une vieille interview dans laquelle j’avais commis l’erreur d’évoquer un viol ”. S’ensuit une description de la campagne médiatique qui se déchaîna contre lui au début des années 90, aux USA et qui ruina ses espoirs d’Oscar…

Mais, il y a énorme mais. C’est la manière dont il en parle AUJOURD’HUI qui pose problème : “ …maladresse de ma part : je ne me suis absolument pas rendu compte de ce que pouvaient provoquer mes propos. Dans cette interview, j’évoquais ces viols qui existaient quand j’étais môme – et qui doivent sans doute exister encore – dans les fêtes foraines, les bals de village, quand les mecs sont en bande avec des filles plus ou moins consentantes. Ça n’a rien à voir avec un viol dans un train de banlieue ou avec ces pauvres filles, victimes de tournantes dans les caves de cités. Non, c’étaient des nanas qui faisaient partie de la bande ; Et puis, un soir, tout ce petit monde boit un coup de trop, ça s’échauffe et voilà… Ça n’excuse rien, ça ne justifie rien, mais oui, ce genre d’histoire existait à Châteauroux et sans doute ailleurs. On a voulu me faire dire que je trouvais ça normal. Mais je n’ai jamais dit une chose pareille : j’ai juste dit que c’était fréquent et c’était, hélas, la vérité ”.

Non, Gérard Depardieu, je ne pense pas que vous trouviez qu’un viol c’est “ normal ”. Ce que je constate, c’est qu’en 2004, tranquillement, sans pression, dans votre appartement de la rue Leconte-de-Lisle, vous teniez des propos qui ont ensuite passé le filtre des relectures et des corrections sans que quiconque en soit pétrifié. Ce qui me choque, qui me scandalise, qui m’effraie, qui me fait horreur, c’est que vous ayiez en toute bonne conscience employé l’expression “ plus ou moins consentantes ”. Voilà quatre mots qui pèsent des tonnes. Des tonnes de violence, de brutalité et de déni. Ce sont les mots des violeurs, de ces mêmes violeurs que vous dénoncez trois lignes plus loin, mais dont vous employez vous même le vocabulaire…

Que Depardieu ait assisté ou participé à des viols collectifs quand il était ado est un fait auquel il ne peut aujourd’hui rien changer. Et personne ne le lui demande. Les faits, quels qu’ils soient, sont prescrits. En revanche, sa manière d’en parler peut changer beaucoup de choses dans la perception collective d’un crime qui reste aujourd’hui très largement impuni dans la société française. Une tête d’affiche comme Depardieu a du pouvoir. De l’influence. Qu’en fait il ? D’abord, il regrette. D’y avoir assisté sans rien faire ? D’y avoir participé sans voir le problème ? Non ! Il regrette d’avoir eu la maladresse d’en parler : “ une vieille interview dans laquelle j’avais commis l’erreur d’évoquer un viol ”. L’erreur, ce n’est pas de violer, c’est d’en parler ! L’erreur, c’est d’enfreindre la loi du silence. Eh oui, la bonne vieille loi du silence, secret des viols impunis… Violer, la belle affaire, c’est se faire prendre qu’il faut éviter…

Puis il explique que ce viol “ n’a rien à voir avec un viol dans un train de banlieue… ” Ah, bon ! On respire ! Et pourquoi ça n’a rien à voir ? Parce que “c’étaient des nanas qui faisaient partie de la bande ”. Ach ! Zo ! Si c’est une nana de la bande, c’est pas un viol ! C’est quoi alors ? Un joyeux divertissement entre potes ? Mais pourquoi alors emploie t-il le mot viol dans la phrase précédente ? Moralité, si c’est dans une cave, c’est un viol, si c’est dans un train de banlieue, c’est un viol. Si c’est à Chateauroux, ça n’a rien a voir. Je sais pas vous, mais moi, j’ai du mal à suivre. Si c’est une nana qu’on connaît pas, c’est un viol, mais si elle fait partie de la bande, c’en est pas. Là, jment larg

10.Posté par oh-daz le 06/09/2015 22:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ hassan

tu cites en exemple Cuba et l'Algérie...t'as rien de mieux pour comparer le social ??

11.Posté par oh-daz le 06/09/2015 22:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Mila
ce qui te dérange chez Obélix, c'est le fait qu'il ait choisis pour destination la Russie; s'il était parti aux states,
tu n'en ferais pas autant...ta haine de la Russie te fais perdre toute objectivité...la c'est ta passion qui s'exprime
et tu sais qu'il est très mauvais de suivre ses propres passions...

12.Posté par gjingis le 07/09/2015 00:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Gérard Depardieu
a fait le meilleur choix de quitter a temps l europe occidentale l (ue)en immersion
c'est ce que fera tout homme normal et conscient et surtout rapidement !!! tres rapidement et sans réfléchir !!

13.Posté par hassan le 07/09/2015 13:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

OH DAZ je parle de choses que je connais et non dans le vide.

14.Posté par Mila le 07/09/2015 15:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oh-daz, ridicule. Si vous avez décidé d'être naïfs et cons sur ce site (une spécialité arabe visiblement), j'y peux rien. Poutine va vous massacrer, donc cessez de vénérer la Russie qui n'a pas pour but d'aider les arabo-musulmans. Quant à Depardieu, qu'il aille dans un pays ou dans un autre, ça reste un pervers inutile sur cette terre. Nous sommes à une époque où l'on vénère des gens qui nous apportent rien et même, qui nous mènent à notre destruction. Signe de fin des temps, merci de le prouver.
Cette adoration de la Russie, du gros Depardieu ou de l'Iran est tout simplement due aux faux "dissidents" (liés au système) que vous suivez comme des moutons...les Soral, Dieudonné, Meyssan, Llp, etc....c'est comme le crétin de Soral dont le site internet (crypto-sioniste) est tenu par Peninque, un avocat d'affaires proche de la LDJ et du congrès juif mondial...on croit rêver, vous suivez des gens comme ça sans réfléchir, des gens qui prétendent combattre le système alors qu'ils y appartiennent ?
Rien ne sert de répondre à des commentaires de moins en moins travaillés, les arabes sont tellement naïfs quant à leur situation que cela en devient risible. On a plus qu'à attendre notre fin et attendre que les occidentaux massacrent les arabo-musulmans sunnites un par un. C'est en train de se fail re mais continue d'attendre que les russes viennent t'aider, attend toujours comme un con tu vas vite déchanter

15.Posté par Colb le 07/09/2015 16:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il a raison. Les politicards pourris ( de Giscard a flamby) ont vendus la France aux plus offrants (USA, Qatar, EU, Allemagne). Notre pays est en passe d’être totalement dépossédé de sa souveraineté (c'est déjà le cas).

Les cons utiles au cerveau mou préfèrent perdre leur liberté plutôt que de défendre leur pays.

Depardieu est juste réaliste, il voit que le seul pays d’Europe a encore tenir tête a la "corporatocracie" mondiale (alliance entre les banques, multinationales et gouvernements corrompus) a réussi a convaincre les moutons de redevenir des serfs dans un nouveau moyen age ou les frontières doivent disparaitre comme les cultures et identités des peuples que les nations ont protégées pendant des siècles.
C nouveau moyen age s’appelle l’union européenne, dirigée par la finance internationale, l’administration américaine, l’otan et l’ONU.
Le siège de l’UE est a Berlin, qui prend ses ordres directement a Washington. Bruxelles n’étant qu’une succursale des multinationales.
Depardieu trouve chez les paysans en Biélorussie ce que 47 ans de destruction de la France a fini par éliminer. Les russes sont encore fier d’être russes contrairement a la haine de la France qu’on enseigne dans nos écoles et dans les médias.

Réveillez vous, il n’est peut-être pas trop tard. .

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires