International

Gaza: sur fond de blocus, les autorités interdisent le biocarburant



Samedi 24 Mai 2008

Gaza: sur fond de blocus, les autorités interdisent le biocarburant
Les autorités de la bande de Gaza, privé de carburant suite au blocus israélien, interdiront aux automobilistes de remplacer l'essence par de l'huile végétale, a annoncé un représentant du ministère de l'Intérieur du Hamas, qui gouverne dans l'enclave.

Le ministère de l'Intérieur justifie sa décision, qui risque de paralyser la majeure partie du parc automobile de l'enclave, en alléguant que les émissions des voitures fonctionnant grâce à un mélange de pétrole combustible et d'huile de sésame auraient des effets cancérigènes.

"La police sanctionnera à partir d'aujourd'hui les conducteurs qui ne respecteront pas l'interdiction. En échange, nous proposons aux chauffeurs de taxi d'obtenir des coupons leur permettant de recevoir du carburant", a déclaré le représentant de l'intérieur à la radio locale.

La bande de Gaza, qui compte 1,5 million d'habitants, ne reçoit pas de carburant suite à l'embargo décrété par Israël en réponse à une attaque de combattants du mouvement islamiste Hamas contre le terminal d'essence israélien de Nahal Oz, qui a fait deux morts civils le 9 avril. Israël n'a autorisé les livraisons de fioul qu'à destination d'une centrale palestinienne alimentant l'enclave en électricité.

Le carburant destiné aux automobiles parvient à Gaza en faibles quantités par le biais de la contrebande provenant d'Egypte, et atteint 10 dollars le litre au marché noir.


Samedi 24 Mai 2008

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires