Proche et Moyen-Orient

Gaz sarin: La Brigade Liwa al-Islam rejette les accusations du régime syrien


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 13 Août 2018 - 08:06 Les racines de la crise monétaire en Turquie



Gilles Munier
Mardi 24 Septembre 2013

Gaz sarin: La Brigade Liwa al-Islam rejette les accusations du régime syrien
Pas vu pas pris … Les experts de l’ONU ont trouvé des « preuves flagrantes et convaincantes » de l’utilisation de gaz toxique, le 21 août dernier, dans des combats dans la banlieue de Damas, mais n’ont pas désigné qui en était à l’origine : cela ne faisait pas partie de leur mandat. Résultat : Barack Obama et François Hollande pointent du doigt le régime syrien, tandis que Vladimir Poutine et Bachar al-Assad désignent les rebelles, vidéos à l’appui.
 
Les dénégations du régime de Damas sont connues, mais pas le démenti du principal accusé : la Brigade Liwa al-Islam. Le voici :
 
Communiqué du Bureau de la Coalition Nationale Syrienne (20/9/13)*
 
Les vidéos montées de toutes pièces et diffusées par le régime d’Assad, dans lesquelles des membres de la brigade « Liwa al-Islam » lancent des roquettes, visent à impliquer la brigade dans les attaques chimiques du 21 août 2013. Ces vidéos clairement fabriquées montrent uniquement le désespoir du régime d’Assad.
 
Le régime assassin d’Assad fabrique des vidéos montrant des personnes portant des masques et tirant à l’artillerie D-30 et des roquettes. Des voix dans la vidéo font références à l'incident du 21 août. On voit également apparaître une bannière sur laquelle est écrite, d'une manière étrange, « Liwa al-Islam ». Ces vidéos, diffusées et livrées aux médias occidentaux, visent à incriminer la brigade. Voici la position de la brigade.
 
« Ces vidéos n'ont pas été publiées sur nos canaux officiels. Elles sont ainsi fabriquées et complètement fausses.
 
Liwa al-islam ne possède pas le genre d'artillerie montré dans les vidéos. Seul le régime d’Assad en possède. De plus, ce genre d'artillerie ne peut en aucune manière être une ogive qui pourrait être remplie avec des armes chimiques.
 
Seul le régime Assad possède des armes chimiques en Syrie. Assad l’a admis en acceptant de remettre son stock d'armes chimiques à la communauté internationale. Le rapport de l'équipe de l'ONU a par ailleurs confirmé que les roquettes utilisées dans les attentats du 21 août ont été lancées des zones contrôlées par le régime.
 
Dans les zones ciblées de Ghouta, il y avait un bataillon affilié à Liwa al-Islam. Dix soldats de ce bataillon ont été tués et environ cinquante ont été blessés.
 
Le régime a également fabriqué une vidéo montrant des membres de la brigade décapitant des soldats. Nous soulignons qu'il s'agit d'un mensonge. Liwa al-Islam dénonce ce genre de comportement qui est contraire sa politique et à son éthique.
 
Liwa al-Islam promet de poursuivre sa lutte pour débarrasser le pays du régime terroriste. Nous ne serons pas affaiblis par des vidéos truquées par ceux qui ont le sang d'innocents sur les mains et ceux qui ont utilisé des armes chimiques contre des civils innocents. Nous allons continuer la lutte jusqu'à traduire les criminels en justice. Le monde a oublié tous les crimes commis par le régime d'Assad et s’est axé uniquement sur l'utilisation des armes chimiques. Lorsque la communauté internationale fait un pacte avec Assad pour éliminer ses stocks d'armes chimiques et ensuite lui fournit un certificat de bonne conduite, cela l’autorise à poursuivre librement sa campagne de répression sauvage, devenant ainsi partenaire dans les crimes meurtriers d'Assad ».
 
Vive la Syrie démocratique, et que vive son peuple libre et digne.
____________
 
Pour l’instant, grâce à Vladimir Poutine, une agression occidentale contre la Syrie a été évitée, et le régime de Damas obligé d’accepter le démantèlement de son arsenal chimique. Cela ne met pas un terme aux combats et ne délivre de « certificat de bonne conduite » à personne. Le pire est peut-être encore à venir.  
 
* La Brigade « Liwa Al-Islam » répond aux vidéos publiées
 http://www.convergencedesluttes.fr/index.php?post/2013/09/21/BRIGADE-LIWA-AL-ISLAM
 
*Nota : La Brigade Liwa al-Islam est une des principales organisations rebelles de la région de Damas. Elle a revendiqué l’attentat du 18 juillet 2012 contre le siège de la Sécurité nationale, au cours duquel furent tués plusieurs dirigeants du régime, dont Daoud Rajha, ministre de la Défense et Assef Chaoukat, beau-frère de Bachar al-Assad.


La Brigade Liwa al-Islam, créée par un religieux wahabite, fait partie de l’ALS (Armée syrienne libre), mais coopère ponctuellement avec le Front al-Nusra.
 
Sur le même sujet, lire aussi :
Syrie : elle est belle la démocratie occidentale…
http://0z.fr/gw6Sf
Poutine ouvre le débat sur l’arme nucléaire israélienne
http://0z.fr/l6LCn
La France doit cesser de torpiller les négociations sur la Syrie
http://0z.fr/t2lrT

http://www.france-irak-actualite.com/


Mardi 24 Septembre 2013


Commentaires

1.Posté par AS le 24/09/2013 12:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce sont les anglais qui ont frappe avec les jordaniens

2.Posté par vigorem le 24/09/2013 16:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Vive la Syrie démocratique"

Il n'y aura pas de démocratie en Syrie, les Syriens veulent la shariah, personne ne laissera faire cela, et si l'occident met en place un pantin au pouvoir, il y aura une nouvelle lutte, même si elle doit durer 10ans de plus

3.Posté par vigorem le 25/09/2013 08:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

D'ailleurs le 24Septembre la Liwa Al Islam viennent se signer une déclaration réaffirmant leur attachement à l'état Islamique, ainsi qu'une dizaine d'autres brigade représentant 70.000 combattants, en rejetant également le CNS(Conseil National de Transition) et le soit-disant ministre d'intérim élu qui prétend représenté les rebelles

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires