International

GAZA: Compte à rebours avant l'offensive


Offer Shelah, présentateur de "Harvest of the Week" sur la chaîne 10 a déclaré qu'"en dépit des victimes parmi les civils palestiniens, le monde montrait sympathie et tolérance pour l'action d'Israël. Ceci est dû au fait qu'Abbas continue de rencontrer Olmert, au moment même où l'armée israélienne tue les Palestiniens. Pourquoi être plus royaliste que le roi ?"
Amnon Abramovic, le présentateur de la télévision israélienne en hébreu, a déclaré pour résumer : "Notre armée a tué 10 Palestiniens en 24 heures, dont des enfants, et pourtant on n'a entendu aucune protestation."

Par Saleh Al-Naami


Saleh Al-Naami
Mardi 13 Novembre 2007

GAZA:  Compte à rebours avant l'offensive
Dimanche dernier, Zaher al-Orr réservait une surprise à son fils Ashraf et à son ami Mohamed Abu Herbid. Il leur a préparé le petit déjeuner avant de rentrer chez lui, après son travail de nuit. Ils étaient tous les trois gardes dans une usine d'éléments de salle de bain près du camp de réfugiés de Jabalya, au nord de Gaza.

Habituellement, ils prenaient leur petit déjeuner une fois rentrés chez eux. Mais ce matin-là allait être un matin particulier.

Un autre ouvrier, qui commençait tôt, s'est joint à eux. Les choses ne se sont pas passées exactement comme al-Orr l'avait prévu. Quelques minutes après que les hommes se furent assis pour manger, un obus d'artillerie israélien a éclaté sur leur table. Les quatre hommes sont morts.

Non seulement les tirs israéliens sur Gaza sont de plus en plus brutaux, mais les cibles aussi ont changé. Maintenant, l'aviation israélienne bombarde les bureaux, les positions et les patrouilles de la police palestinienne. Cinq policiers ont été tués dans deux postes de polices différents. Des douzaines d'autres ont été blessés.

Citant des sources à l'état-major israélien, la radio israélienne a dit que l'intensification des opérations militaires dans la Bande de Gaza visait à "punir" les Palestiniens pour les tirs sur les colonies juives environnantes.

Le Ministre de la Défense israélienne Ehud Barak dit qu'une incursion de Gaza est "imminente". La chaîne 10 de la télévision israélienne a dit vendredi que la communauté internationale se tenait aux cotés d'Israël.

Offer Shelah, présentateur de "Harvest of the Week" sur la chaîne 10 a déclaré qu'"en dépit des victimes parmi les civils palestiniens, le monde montrait sympathie et tolérance pour l'action d'Israël. Ceci est dû au fait qu'Abbas continue de rencontrer Olmert, au moment même où l'armée israélienne tue les Palestiniens. Pourquoi être plus royaliste que le roi ? "

Amnon Abramovic, le présentateur de la télévision israélienne en hébreu, a dit pour résumer : "Notre armée a tué 10 Palestiniens en 24 heures, dont des enfants, et pourtant on n'a entendu aucune protestation."

Le bombardement continu des Palestiniens à Gaza n'est pas un substitut à l'incursion israélienne. Plus vraisemblablement, il en est le prélude.

Dans son édition de vendredi, Haaretz cite les sources militaires israéliennes disant que la probabilité du lancement d'une campagne militaire tout azimut avait grandi depuis que l'armée avait réalisé que la punition collective qu'Israël impose aux Palestiniens n'empêchait pas le lancement de roquettes artisanales.

Selon la chaîne 2 de la télévision israélienne, un débat animé a cours entre les Chefs d'Etat Major des Armées au sujet des attaques militaires sur les postes de la police palestinienne. Bien que les postes de police soient une "cible facile", les généraux de l'armée notent que les attaquer pourrait ébranler la sécurité à Gaza et causer ainsi davantage de complications à Israël.

Les généraux souhaitent que toute incursion à Gaza soit reportée à après la tenue du sommet d'Annapolis, pour ne pas affaiblir la position israélienne lors des négociation.


Israël a déjà rallié le soutien international pour une opération militaire à Gaza. Dans son édition de dimanche, Maariv a rapporté que lors de sa récente visite à Wahington, Barak a obtenu le feu vert des Etats-Unis pour une offensive sur Gaza. Barak, dit le journal, a emmené des officiers des services secrets avec lui. Ils auraient dit aux Américains que les groupes de la résistance palestinienne ont stocké des armes et que le Hamas avait maintenant une armée potentielle.

Selon les rapports de l'Intelligence israélienne, le Hamas a accru la contre-bande d'armes d'une manière sans précédent pour consolider ses capacités militaires. On dit aussi que le mouvement Jihad Islamique a doublé son arsenal d'armes et a réussi à recruter un grand nombre d'officiers de sécurité à Gaza après la prise de contrôle du Hamas.
Entre temps, il semblerait que les Brigades des Martyrs d'Al Aqsa affiliées au Hamas aient reçu une aide considérable, en partie du Hizbullah libanais.


Les généraux de l'armée israélienne à la retraite sont de réserve pour une campagne majeure à Gaza. Le général Yaeir Naffe, ancien commandant des forces israéliennes d'occupation à Gaza, pense qu'une incursion serait "inutile à moins qu'elle ne dure au moins deux ans." Il met en garde sur le fait qu'à moins de rester longtemps dans la Bande, les tirs de roquettes reprendront.

Parlant à la radio israélienne en hébreu dimanche dernier, Naffe explique que "contrairement à la situation en Cisjordanie, à Gaza nous ne devons pas seulement arrêter les tirs des roquettes, mais nous devons aussi garantir que les Palestiniens ne seront pas en mesure de produire des roquettes à l'avenir."

Si les Palestiniens réussissent à "tirer une seule roquette après notre retrait, l'opération toute entière aura l'air d'un échec", a-t-il ajouté.

Quelques hommes politiques israéliens ont fait un lien entre l'escalade à Gaza et des motifs personnels de Barak. L'ancienne Ministre de l'Education israélienne Shulamit Aloni a dit que Barak se servait de Gaza pour devenir Premier Ministre.

Dans un entretien avec le journal Events, de Nazareth, Aloni a décrit Barak comme "l'homme le plus dangereux d'Israël, à cause de sa nature, parce qu'il est un homme de guerre, et à cause de son arrogance. Il adopte une position extrême parce qu'il pense qu'en commettant des crimes, il sera en mesure de battre Netanyahu aux prochaines élections." Aloni a demandé que La Haye le juge comme criminel de guerre.

Les Palestiniens prennent très au sérieux les menaces d'Israël. Le Premier Ministre démissionné Ismail Haniyeh a dit dimanche qu'il savait que l'administration US avait donné le feu vert à Israël pour attaquer Gaza, et a prévenu que Gaza serait "une tombe pour les envahisseurs".

Les Brigades Ezzedin al-Qassam, la branche armée du Hamas, a lancé un appel aux autres groupes de la résistance à Gaza pour former une "cellule d'opérations conjointes" afin de combattre l'escalade israélienne.

Abu Obeida, porte-parole des Brigades al-Qassam, ont dit que l'invasion israélienne de la Bande serait "une grande folie… ils sauront qu'ils commettent une faute énorme en envahissant la Bande. Ils disent que l'enlèvement du soldat Gilad Shalit les met en colère. Je peux vous assurer que nous kidnapperons beaucoup plus de leurs soldats s'ils envahissent la Bande", a-t-il dit au Al-Ahram Weekly.

Le Ministre de l'Intérieur palestinien maintient que les attaques israéliennes sur la police palestinienne sont destinées à pousser Gaza au "chaos". Le porte-parole du Ministre, Ihab al-Ghosein, a déclaré au Weekly que le ministère n'avait aucun plan d'évacuation des postes de police pour anticiper des bombardements à venir, mais qu'il n'excluait pas de le faire dans le futur.

Abu Ahmed, le porte-parole des Brigades Al-Quds, la branche armée du Jihad Islamique, a promis que les tirs des roquettes sur Israël continueraient, à la fois pendant et après toute offensive israélienne.

Pour les Palestiniens assiégés, une chose est claire : après la réunion d'Annapolis, Israël attaquera.

Source : Wa3ad
Traduction : MR pour ISM


Lundi 12 Novembre 2007

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires