Politique

G20: l'avènement d'un nouvel ordre mondial


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 24 Février 2011 - 03:59 Ce que j’ai dit à Stuttgart

Jeudi 14 Janvier 2010 - 10:59 Turquie-Russie : amour et tubes


Dans le document final du sommet du G20 publié le 2 avril, les dirigeants des grands pays ont tenté d'aplanir toutes les contradictions entre eux concernant les mécanismes permettant de sortir de la crise globale. Ce texte contient des dispositions préconisant aussi bien le renforcement de la régulation financière au niveau global que l'injection de plus de mille milliards de dollars dans l'économie mondiale, tout en rehaussant le rôle du Fonds monétaire international (FMI). La promesse est faite, une nouvelle fois, de lutter contre le protectionnisme et de contribuer au libre échange dans le monde entier.


Mardi 7 Avril 2009

G20: l'avènement d'un nouvel ordre mondial
Par Oleg Mitiaïev, RIA Novosti



Qu'a-t-il été décidé?


Les chefs d'Etat et de gouvernement se sont efforcés de manifester leur unité dans la lutte contre la crise globale, notamment en ce qui concerne la création d'un nouveau mécanisme de régulation financière mondiale. Le premier ministre britannique, Gordon Brown, dont le pays a accueilli le sommet, a déclaré sans ambages que cette rencontre marquait le début d'un "nouvel ordre mondial".

Selon le président américain Barack Obama, ce sommet a apporté la réponse internationale la plus hardie et la plus rapide de toute l'histoire à une crise financière, et marquera un tournant vers l'assainissement de l'économie.

Pour ce qui est des chiffres concrets, les grands pays ont décidé d'affecter 1.100 milliards de dollars à la lutte contre la crise mondiale. Cette somme inclut une augmentation des ressources du FMI, qui passeront de 250 à 750 milliards de dollars, ainsi que l'aide aux pays pauvres et les sommes destinées à réactiver le commerce mondial.

Grâce à l'accroissement de ses fonds, le FMI émettra des DST (SDR), ou droits de tirage spéciaux - sa propre monnaie combinée, que les grands pays pourront utiliser pour leurs réserves internationales et les paiements entre eux. Cette mesure rejoint les propositions de la Russie et de la Chine de créer une monnaie de réserve supranationale.

Une analyse attentive révèle, il est vrai, qu'il avait déjà été prévu d'octroyer une partie de cette somme de 1.100 milliards de dollars. Néanmoins, ces déclarations grandiloquentes des leaders mondiaux ont été accompagnées d'une progression des indices boursiers dans le monde entier.

En outre, les grands pays ont promis de créer, d'ici la fin de 2010, grâce à des dépenses budgétaires totales d'un montant de 5.000 milliards de dollars, des millions de nouveaux emplois en vue d'assurer le retour à la croissance.

Les Etats-Unis et les dirigeants européens se sont efforcés de prouver qu'il n'y avait pas de divergences entre eux sur l'importance des moyens à consacrer à la stimulation financière des économies et sur l'envergure de la régulation des marchés financiers mondiaux. Rappelons qu'avant le sommet, les grands Etats de l'Union européenne avaient émis des doutes quant à la nécessité, pour les pays industrialisés, d'allouer ensemble des sommes importantes en vue de sortir toute l'économie mondiale de la crise.

Le président français, Nicolas Sarkozy, a souligné que l'accord intervenu sur le régime de régulation des marchés financiers prévoyant, entre autres, d'agir contre les paradis fiscaux (ou offshore), de contrôler rigoureusement les fonds spéculatifs, les agences de notation et le versement des bonus aux top managers, témoignait qu'une page était tournée dans l'histoire, une page symbolisant, selon son expression, l'ère du capitalisme "anglo-saxon" de l'après-guerre. Cette ère étant synonyme de cette idéologie de grande dérégulation des marchés, particulièrement marquée dans les années 1990-2000, idéologie qui a été, en fait, officiellement qualifiée d'erronée au sommet du G20 du 2 avril 2009.

Ce faisant, la France a admis in extremis que le G20 ne publierait pas sa "liste noire" des paradis fiscaux, et reprendrait celle dressée par l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE).

Quel sera le "nouvel ordre"?

Si l'on se fonde sur les décisions prises par le G20 de Londres, on peut imaginer que la domination des Etats-Unis diminuera dans le "nouvel ordre mondial", alors que le rôle d'économies émergentes comme celles de la Chine, de l'Inde, du Brésil et de la Russie sera, au contraire, plus important.

Les précédentes tentatives globales de faire face aux crises mondiales s'étaient soldées, c'est à noter, par un échec. Ainsi, le président américain Franklin Roosevelt avait fait capoter, en 1933, une conférence de Londres analogue pendant la Grande Dépression.

Il est difficile de dire ce qu'aurait fait l'ancien président américain George W. Bush, qui préférait, comme style politique, le "je fais ce qu'il me plaît". Le nouveau président américain Barack Obama a adopté, pour sa part, une position plus constructive à l'égard des autres pays, étant bien conscient que, dans les conditions de la crise, il vaut mieux entretenir avec eux des rapports de partenariat que tenter de leur dicter sa volonté.

D'autre part, il est évident que le rôle de régulateur financier mondial du FMI s'accroîtra, car ses ressources vont tripler. Il disposera désormais de moyens suffisants pour aider les pays qui ont besoin de crédits, par exemple ceux d'Europe de l'Est.

Dans le même temps, le nombre de voix du Japon, de l'UE et de la Chine augmentera au FMI. Ce sont ces pays qui seront les premiers à verser 250 milliards de dollars supplémentaires dans ses statuts. Mais on ignore pour l'instant qui apportera les 250 autres milliards.

Le plus difficile, dans les conditions de la crise, sera de ramener le commerce mondial à son niveau précédent. D'après les données de l'OCDE, son chiffre d'affaires baissera cette année de 13%, car bien des banques, au bord de la faillite, réduisent leurs crédits aux opérations d'import-export.

C'est pourquoi les pays du G20 vont affecter, au cours des deux prochaines années, par l'intermédiaire de la Banque mondiale, 250 milliards de dollars pour financer le commerce international. Le G20 a également promis, en paroles, de combattre le protectionnisme sous tous ses aspects, car c'est lui qui avait aggravé la récession économique des années 1930.

La principale question qui se pose, désormais, est de savoir si les gouvernements des grands pays ont l'intention d'appliquer avec conséquence le premier programme commun de l'histoire de lutte contre une crise mondiale. S'ils tiennent leurs promesses, le sommet du 2 avril de Londres pourrait marquer un jalon dans la sortie de l'économie mondiale de la récession.

Les opinions exprimées dans cet article sont laissées à la stricte responsabilité de l'auteur.


Mardi 7 Avril 2009


Commentaires

1.Posté par ThePostman le 07/04/2009 12:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et cette version là :
LE VERITABLE NOUVEL ORDRE MONDIAL

* A Londres, la semaine dernière...

* "Vous n'étiez pas là aujourd'hui", nous a dit notre chauffeur de taxi. "Vous avez manqué la fête. Vous savez, le sommet du G20. Il a eu lieu ici à Londres"...

* "Des gars ont échappé à tout contrôle. Ils ont cassé une fenêtre à la Royal Bank of Scotland, puis ont cassé les ordinateurs et ainsi de suite".

* "Rien de très important"...

* "Mais les médias en ont fait toute une histoire. Ils parlaient du G20 comme si ça allait changer le monde. Nouvel Ordre mondial et ainsi de suite... mais qu'est-ce qu'ils pourraient changer ? Les grosses pointures des banques ont fait de mauvais paris. A présent, ils doivent les payer. Pourquoi en faire tout un plat ?"

* De toute évidence, notre chauffeur aurait dû retourner à l'école. Il aurait pu y étudier la macroéconomie et tout apprendre des relances budgétaires contre-cycliques, de l'effet multiplicateur et du besoin de restaurer la liquidité dans le secteur financier. Il pourrait alors raconter les mêmes sottises que les autres commentateurs.

* Il pourrait se joindre aux plans destinés à sauver le capitalisme du... eh bien, du capitalisme ! Que les capitalistes gagnent de l'argent, c'est très bien, découvrira-t-il, mais quand ils commencent à en perdre, le gouvernement doit intervenir et les secourir. La partie "créatrice" du capitalisme est parfaite, mais épargnez-nous la destruction, d'accord ?

* La semaine dernière, les chefs d'états des 20 principaux pays du monde ont décidé d'augmenter la vigueur de leurs efforts pour empêcher le ralentissement du capitalisme. Ils ont notamment décidé de tripler le budget du FMI. En tout, nous disait le International Herald Tribune de vendredi, c'est "un accord à 1 000 milliards de dollars".

* Gordon Brown a affirmé que c'était un "Nouvel Ordre mondial", ce qui ressemble beaucoup à ce que visait George Bush il y a 15 ans. Un gouvernement mondial. Une force policière multi-nationale. Une collecte d'impôts harmonisée (plus de paradis fiscaux... nulle part où s'enfuir... nulle part où se cacher). Gardez les foules heureuses avec du pain, des jeux et des "guerres" contre des ennemis imaginaires et superflus.

* Peut-être qu'on devrait tous parler l'esperanto, aussi...

* Mais au moins, le FMI pourra maintenant renflouer encore plus de gouvernements en faillite avant de faire lui-même faillite.

* La majeure partie de l'argent provient d'un pays qui n'en a pas -- les Etats-Unis.

* Levez les yeux. Que voyez-vous ? Notre pavillon d'alerte au Krach du Dollar, bien sûr. Les jours du dollar sont comptés. Quel est le chiffre ? Nous n'en savons rien. Quoiqu'il ait été il y a une semaine, il est plus petit aujourd'hui.

** Hugo Chavez était au Moyen-Orient cette semaine, assistant à une réunion de producteurs de pétrole. Il a appelé à une nouvelle pétro-devise... ce qui doit être, nous supposons, une devise adossée au pétrole. De l'agence Associated Press :

* "Mardi, le président vénézuélien Hugo Chavez a demandé le soutien arabe pour sa proposition d'une devise adossée au pétrole afin de défier le dollar américain dans sa dernière attaque en date contre la dominance de Washington dans les affaires financières mondiales".

* Il n'ira probablement pas très loin avec ça. Mais il n'est pas le seul à chercher une solution à une crise qui n'est pas encore arrivée.

* Le dollar est roi de la montagne monétaire depuis longtemps. Mais il ferait mieux d'être prudent... de faire attention... et de faire goûter un peu de nourriture au chien avant de manger lui-même. Des rivaux complotent contre lui.

* Une bonne partie du monde veut détrôner "le Roi Dollar", déclare La Tribune. La Chine a déjà demandé une nouvelle devise de réserve s'appuyant sur les droits de tirages spéciaux du FMI. Elle a également passé des accords bilatéraux avec bon nombre de ses voisins pour échanger des biens plutôt que d'utiliser le dollar comme unité de change commune. Cette semaine, elle est allée plus loin en passant un accord avec l'Argentine. C'est le premier accord de ce genre dans le monde latino-américain. Mais ce n'est probablement pas le dernier. Les gens voient arriver des problèmes, avec le billet vert. Ils ne veulent pas que cela porte atteinte à leurs ventes de matières premières avec la Chine.

* Les Russes demandent eux aussi une nouvelle devise de réserve. Tout comme les Arabes et Chavez, ce sont des vendeurs de matières premières. Ils ne veulent pas se retrouver coincés avec des dollars qui perdent leur valeur.

* Le voilà, le véritable Nouvel Ordre mondial. Les Etats-Unis auront plus de mal à rester dans le siège conducteur de ce nouveau train... et la devise américaine ne donnera plus automatiquement aux Américains un billet pour le compartiment première classe.

Bill Bonner( la chronique AGORA)

2.Posté par intactsaphir le 13/04/2009 20:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BD en téléchargement
La dette ex nihilo
Bonne lecture

3.Posté par uncitoyen le 13/04/2009 20:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les Presidents de Regions sont les responsables de la mise en place du Private Budget WHF = RMEU Revenu Maximum Europeen Universel,
Il te suffit si dans ta Region il n'y a pas encore d'Ambassade IET-CCI-WHF d'aller voir ton President de Region avec une lettre ainsi libellee en DOUBLE EXEMPLAIRE :
' Monsieur ,.., President de la Region ..,membre du Parti.... Elu a la Presidence du Conseil de Region depuis le.....
Monsieur le President,
Suivant la directive de l'Union Europeenne dont vous etes statutairement responsable de l'application avant le 1er Juin 2009:
La mise en place du programme World Human Facility WHF et la distribution directement aux populations de leur Private Budget WHF = 1.000,- EURos par personne par mois durant la vie, sans condition ni discrimination, somme non saisible et non taxable,
Le President de la Republique Nicolas Sarkozy a confirme l'application de cette directive le mercredi 8 avril 2009 ceci en application pratique des 30 articles des Droits Humains Convention de Geneve dnnt les details se trouvent sur le site :
http://unioneuropeenne.wordpress.com
C'est pourquoi je m'adresse a vous etant donne l'urgence, car le Private Budget WHF est entre en vgueur depuis le 1er janvier 2009,
L'administration regionale me doit donc a ce jour la somme de 4000,- Euros (quatre mille Euros, somme representant les mois de janvier, fevrier, mars, avril) que je vous demande de me verser sous 8 jours sur mon compte bancaire....
Faute pour vous de vous executer je saisirai immediatement l'Union Europeenne afin que le Comité Europeen des Regions vous demissionne et que vous ne puissiez plus vous presenter a vie a aucun mandat electif, en application de l'article 30 de la Convention de Geneve et des lois internationales de l'Union Europeenne
Date
Signature
Et adresse
Faire tamponner le double a la Presidence de la Region et adresser un copie a l'IET Union Europeenne
WHF World Human Facility
22 rue Gaston Birnaux
BE-1090 Bruxelles Capitale UE
Ou scanner le double et l'envoyer en doc attach
iet.instituteuropeentechnologie@yahoo.fr
Rappel : seule la WHF Bank peut emettre des IMU International Money Unit
1 IMU = 2 EUR

4.Posté par Bigbucks le 20/04/2009 10:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Uncitoyen,

Il semblerait que cette directive existe depuis janvier 2007, soit depuis plus de 2 ans. Si elle avait été mise en oeuvre dès lors, les populations auraient pu éviter la crise... ou, en tout cas, mieux s'en sortir.

Ce n'est donc pas 4.000 euros qu'on nous doit mais bien 28.000 euros (à fin avril 2009) !!!

5.Posté par Usa fall... le 03/10/2009 16:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Regardez les témoignages de ce qui s'est passé aux Etats-Unis, lors du dernier G20...
Si ce pays en est rendu à ce niveau de déliquescence, pour ceux qui peuvent, je leur
conseillerais de partir de ce pays, et puis tant qu'à faire les gens n'ont qu'à se "barrer"
d'un pays qui n'a plus grand chose à voir avec une démocratie et dire que c'est sous
une présidence métissée que cela se produit, bel exemple de la totale tartufferie qui
règne dans les cercles de pouvoirs...
Je crois que le lançer de godasses est amener à se généraliser, avant que ça soit autre chose..
Liens:
1)
http://www.dailymotion.com/search/Alex+Jones/video/xaogt3_alex-jones-g20-temoignages-a-froid_news

2)
http://www.dailymotion.com/search/Alex+Jones/video/xaoibf_alex-jones-g20-temoignages-2-st_news

3)
http://www.dailymotion.com/search/Alex+Jones/video/xaom2g_alex-jones-g20-temoignages-glacants_news

4)
http://www.dailymotion.com/search/Alex+Jones/video/xaomrk_4-luke-rudkowski-arrestation-et-mau_news

6.Posté par Mike Hook le 16/03/2010 13:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

I Am Mr Mike Hook de prêt Company.We sont approuvés par le gouvernement et certifiés
Société lenders.Our ne proposent des prêts allant de personnels à l'industrie
prêts à des personnes ou des compagnies intéressées qui cherchent de l'aide financière à un
taux d'intérêt à négocier aussi bas que 3%. Possibilité de laver votre dept, de démarrer ou
stimuler
votre entreprise avec un prêt de nos company.so une demande de prêt maintenant. Intéressé
personnes devraient communiquer avec nous via cette adresse e-mail;
mikehooklending@gmail.com. S'il vous plaît pour de plus amples informations.

EMPRUNTEUR DATA
1) Nom et Prénom: ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ...
2) Pays: ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ..
3) Adresse: ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ..
4) Etat: ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ....
5) Sexe: ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ...
6) Situation de famille: ... ... ... ... ... ... ... ... ... ....
7) Profession: ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ..
8) Numéro de téléphone: ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ...
9) poste actuellement à la place de travail: ... ... ....
10) Revenu mensuel: ... ... ... ... ... ... ... ... ... ...
11) Montant du prêt Needed: ... ... ... ... ... ... ... ... ..
12) Durée du prêt: ... ... ... ... ... ... ... ... ... ....
13) le but du prêt: ... ... ... ... ... ... ... ... ... ..
14) Religion: ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ...

Vous serez heureux de savoir un prêteur de prêt comme M. Mike Hook parce que je vais
vous faire sourire et être heureux.

Merci et God Bless,

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires