International

Fukushima : un document interne d'AREVA démontre tout le cynisme de l'industriel



Florent Bigel
Samedi 9 Avril 2011

Fukushima : un document interne d'AREVA démontre tout le cynisme de l'industriel
Anne Lauvergeon, la n°1 d'AREVA, est actuellement en déplacement au Japon pour « apporter l'aide et l'expertise d'AREVA » dans la gestion de la catastrophe de Fukushima. À cette occasion, le Réseau « Sortir du nucléaire » rend public un document interne d'AREVA qui démontre que, loin de se soucier réellement du sort des Japonais, l'industriel se préoccupe avant tout des impacts éventuels de la catastrophe de Fukushima sur la construction de nouvelles centrales nucléaires... et donc sur son chiffre d'affaire !

Le déplacement d'Anne Lauvergeon, parallèle à celui de Nicolas Sarkozy, relève d'une stratégie de communication, de la part du pays leader sur le marché nucléaire mondial. Il s'agit d'instrumentaliser la catastrophe de Fukushima pour valoriser les technologies nucléaires d'AREVA, sous couvert d'apporter à Tepco une aide pour le moins hypothétique.

Le Réseau « Sortir du nucléaire » dénonce le cynisme dont fait preuve AREVA au moment même où la population japonaise souffre des conséquences dramatiques de la catastrophe nucléaire de Fukushima.

Consultez le document interne d'AREVA (en anglais) intitulé « Impact of Fukushima event on nuclear power sector » en date du 25 mars 2011 en cliquant ici : http://groupes.sortirdunucleaire.org/alerte-japon/DocinterneAREVA-25Mars2011.pdf

Ci-dessous deux des extraits les plus significatifs de ce document.

Contacts presse :
François Mativet : 06 03 92 20 13
Opale Crivello : 06 12 40 59 51




TRADUCTION EN FRANCAIS DES EXTRAITS DE CE DOCUMENT INTERNE AREVA :

Page 4 :

Principaux effets attendus de l'évènement de Fukushima sur le secteur électro-nucléaire

  • La plupart des pays engagés dans le nucléaire ou dans un programme de construction ont eu des réactions plutôt rationnelles suite à l'événement de Fukushima
    - L'énergie nucléaire est nécessaire
    - Ne surfent pas sur une vague émotionnelle
    - Des leçons doivent être tirées de la crise japonaise

  • La plupart des pays ont annoncé des contrôles de la sécurité de leurs installations nucléaires existantes:
    - Pour quatorze pays européens, ces contrôles incluront des audits

  • Quelques pays ont déjà annoncé qu'ils reverront leurs standards de sécurité

  • Seule l'Allemagne a annoncé d'emblée des mesures plus rigoureuses à l'égard de leurs installations (fermeture temporaire des sept centrales les plus vieilles, moratoire de trois mois sur l'allongement de leur durée de vie).

  • Les nouvelles constructions – particulièrement celles avec les dates d'entrée en service commercial les plus proches – pourront être reportées pour tenir compte de standards de sécurité et de procédures d'autorisation modifiés.

  • Il n'est cependant pas question – en-dehors du Japon – d'annuler un quelconque programme de construction, ou d'arrêter des constructions en cours


EXTRAITS DU DOCUMENT INTERNE ORIGINAL D'AREVA

Page 4 :

Main potential impacts of Fukushima event on nuclear power sector

  • Most countries with a nuclear installed base and/or a New Build program have had pretty rational reactions following Fukushima event
    - Nuclear energy is necessary
    - Do not surf on the wave of emotion
    - Lessons have to be learned from Japanese crisis

  • Most countries announced safety reviews on their existing NPPs :
    - For 14 European countries, those reviews will include check-ups

  • A few countries have also already announced that they will review their safety standards

  • Only Germany directly announced more stringent measures regarding its installed base (temporary shut-down of 7 oldest plants, 3-month moratorium on lifetime extension)

  • New Builds – especially the ones with the closest CODs – may be delayed in order to integrate amended safety standards / licensing process

  • However there is no question – outside of Japan – to cancel New Build programs or stop current constructions


Samedi 9 Avril 2011


Commentaires

1.Posté par Roland le 09/04/2011 20:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"rtraduction en français d'un document interne d'une entreprise française ???!!!!
c'est quoi ce gag ?
Si ce document est interne et si l'entreprise est française le document doit être en français non ?!

2.Posté par Postier le 10/04/2011 00:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les entreprises françaises sont des colonisés linguistiques et vendraient leurs mères pour de plus gros profits, de toutes façons c'est le mandarin qu'il faut de plus en plus maitriser de nos jours, l'anglais ne vit que grâce aux dollars américains et celui-ci est sur le point de s'effondrer.

3.Posté par Mike le 10/04/2011 12:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Roland,

Vous découvrez seulement maintenant que notre belle langue n'a pas d'avenir dans le projet des mondialistes ?

Avez vous eu des info sur Lagarde (ministre en charge)

Source Wikip "Ses communications régulières en anglais avec ses services lui valent d'être interpellée au parlement par le député Jean-Pierre Brard ainsi que d'être lauréate 2007 du Prix de l'Académie de la Carpette anglaise."

Car dans son ministère de l'économie on ne communiquait plus qu'en anglais... Mais ce n'est qu'un exemple parmis d'autres

Réveillez vous.... les langues , les cultures, les états nations, c'est du passé, on est dans un nouveau paradigme ...c'est LE MONDE GLOBALISE et la France y a une place de plus en plus étriquée

Les derniers chiffres du déficit commerciale donnent un solde débiteur prévisionnel de 70 milliards pour 2011 ...

Grandeur et décadence ....

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires