International

Fukushima : le drame déclencheur de la fin du nucléaire au Japon ?


Pourquoi ne parle t-on plus de la catastrophe de Fukushima ? Est-ce que Tepco et Areva, ainsi que les autorités, maîtrisent la situation, comme celle des eaux usées ? Etonnamment, pratiquement aucune information ne circule, tandis que les autorités japonaises reconnaissent « que trois cœurs nucléaires ont fondu et que les cuves ont été transpercées. Cependant, ils ignorent ce qui se passe aujourd’hui, en particulier ce point vital de savoir si le radié a été percé par le corium ou non, ce qui signifierait, bien entendu, la pollution irréversible de la nappe phréatique ».


Liesi
Mardi 6 Septembre 2011

Fukushima : le drame déclencheur de la fin du nucléaire au Japon ?
Incroyable mais vrai : 40 000 dosimètres restent bloqués par décision politique à l’aéroport de Tokyo. Les familles ne savent donc pas quel est le niveau de la radioactivité dans laquelle elles vivent. Il y a donc une volonté de garder secret la vérité actuelle sur Fukushima .Même si les médecins sont menacés par les autorités, ils essaient de s’organiser.
Tandis que la catastrophe de Fukushima a relancé le débat du nucléaire en Occident, les médias disent que le Japon commence à procéder au redémarrage de ses centrales nucléaires. L’information est là encore biaisée. On veut faire croire, surtout en France, que le Japon va garder le nucléaire, mais la réalité est autre. Il semblerait en effet que le gouvernement a pris la décision de « sortir du nucléaire ». Ces derniers mois par exemple, « le Japon a réduit de 28% sa consommation électrique depuis Fukushima et près de 40% dans la région de Tokyo. Il n’y a plus aujourd’hui que 14 réacteurs qui sont en activité sur 57 ».

http://liesidotorg.wordpress.com/



Mardi 6 Septembre 2011


Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires