MONDE

Fukushima-1: la radiation 100.000 supérieure à la norme


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 28 Juin 2018 - 02:04 UNE OBSESSION MALÉFIQUE



Lundi 28 Mars 2011

Fukushima-1: la radiation 100.000 supérieure à la norme
TEPCO, l'opérateur de la centrale nucléaire japonaise Fukushima-1, a déclaré à la suite de nouveaux tests de radiation dans l'eau située près du deuxième réacteur de la centrale que la teneur en iode radioactif était 100.000 fois supérieure à la norme, a annoncé lundi l'agence Kyodo.
Dimanche, des experts japonais ont annoncé que le taux d'iode radioactif (Iode-131) dans l'eau ayant fui du réacteur 2 de la centrale de Fukushima-1 était  10 millions de fois supérieur à la  normale. Toutefois, l'Agence japonaise de sécurité nucléaire et industrielle (NISA) a mis en doute ces estimations et a demandé à TEPCO de procéder à de nouveaux tests.
Dimanche soir, TEPCO a reconnu que les premières estimations faisant état d'une radioactivité 10 millions de fois supérieure à la norme étaient erronées.


Lundi 28 Mars 2011


Commentaires

1.Posté par BAB le 28/03/2011 14:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

TEPCO est une société privée.
Le liberalisme économique, pour lequel il faut toujours faire de plus en plus d'économies afin de satisfaire la bourse, s'oppose à la sureté du nucléaire où il faut au contraire de gros investissements pour assurer une sécurité maximale.
C'est ainsi une grosse erreur d'avoir privatisé en partri l'EDF en France.
On est entrain de prendre de gros risques avec le nucléaire afin d'assurer un maximum de bénéfices aux actionnaires.
Il devient urgent de re-nationaliser le nucléaire, surtout pour ce qui est des opérateurs de la maintenance et de la sécurité.

2.Posté par philioupe le 28/03/2011 15:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si à la signature du contrat d'embauche du patron et les cadres dirangeants TEPCO était notifié " en cas de dommage de niveaux supéreur à 4 ils doivent étre sur le pont avec les employés pour réparer" alors ils aurait construit un mur de 30 M sur la mer en forme de bateau et cela aurait évité tous les problémes insolubles actuel, ils ne pouvait pas dire qu'il ne savait pas car le tsunami de 2004 était un bon exemple de la vague qui pouvait ce produire, surtout dans le pays le plus instable du monde.

3.Posté par Png le 28/03/2011 15:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Ok mais en attendant c'est du n'importe quoi , je lis 10 millions par ci , 10 000 par là ou enfin 1000 fois supérieur à la normale , mais qu'est ce qui se passe en réalité ???

4.Posté par BAB le 28/03/2011 17:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tous les jours du gaz et de la vapeur radioactives s'échappent dans l'atmosphere en augmentatant la radioactivité ambiante, mais on nous cache toujours la vérité.
La réalité est tout à fait catastrophique et on ne sait pas quand ça va s'arrêter. Pour l'instant, en France la radioactivité ne serait pas dangereuse, mais jusqu'à quand ?
Et ce sont nos grands financiers capitalistes qui controlent la securité du nucléaire en France pour un maximum de profits. Pauvre de Nous !!

5.Posté par abeilles le 28/03/2011 17:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ECOUTEZ DANS QUE SARKOSY NE SORT PAS AVEC UN MASQUE ?COMME IL EST MINUS ?FRAGILE UNE DEMIE DOUZAINE DE MEDECINS AUTOUR DE LUI RIEN DE GRAVE

6.Posté par Pingouin le 28/03/2011 18:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et bien sur presque tout de suite une contre dépêche qui tourne en boucle pour nous dire que les scientifiques se sont trompés et qu'ils ont confondu l'iode avec le cobalt, FOUTAISE, comment peut-on confondre l'iode avec le cobalt ? ou alors personne ne va plus à l'école, encore une fois de la désinformation pour emmêler tout le monde et pour cacher la vérité, car on veut cacher que la radiation est très élevée et pas seulement au japon.

7.Posté par Zaheer le 28/03/2011 18:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"...la teneur en iode radioactif était 100.000 fois supérieure à la norme, a annoncé lundi l'agence Kyodo....Dimanche soir, TEPCO a reconnu que les premières estimations faisant état d'une radioactivité 10 millions de fois supérieure à la norme étaient erronées..."

Ah.., nous voila rassuré...

8.Posté par Mohamed le 28/03/2011 18:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce qui se passe au Japon est une véritable hécatombe
CHUTTTTTTTTTTTTTTTTTTT

9.Posté par Saber le 28/03/2011 18:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Mont - Al-Tûr
Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Clément.

[52:40]
Leur demandes-tu un salaire alors qu'eux seraient criblés de dettes ?

[52:41]
Ont-ils accès au Mystère insondable et écrivent-ils [dans un Livre] ?

[52:42]
Veulent-ils tendre un piège ? Mais ce sont les mécréants qui seront piégés !

[52:43]
Ont-ils une divinité autre que Dieu ? Gloire à Dieu au-dessus de ce qu'ils Lui associent !

[52:44]
S'ils voyaient un pan du ciel s'écrouler, ils diraient : " Ce sont des nuages amoncelés ".

[52:45]
Laisse-les donc jusqu'à ce qu'ils rencontrent leur Jour, celui où ils seront foudroyés ;

[52:46]
le Jour où leur ruse ne leur servira de rien et où ils ne seront pas secourus.

[52:47]
Les iniques subiront certainement un châtiment plus sévère encore, mais la plupart d'entre eux n'en savent rien.

[52:48]
Supporte patiemment le jugement de ton Seigneur, car tu es sous Nos yeux. Et célèbre les louanges de ton Seigneur lorsque tu te lèves.

[52:49]
Glorifie-le une partie de la nuit et au déclin des étoiles !

Ces versets d'après le tafsir, ça explique l'arrivée vers la fin des temps d'une calamité venant du ciel qui va de manière douloureuse décimer une grande partie de l'humanité et dans le même moment sera suivie d'une catastrophe financière sans précédent même celle 1929 à côté ce n'est rien.

wallahou yaâlam.

10.Posté par dawud le 28/03/2011 21:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

salam ouarlekoum, Saber n'a pas tord;

lisez la sourate el dukhan: verset 8 a 10

Mais ces gens-là, dans le doute, s’amusent. (9) Eh bien, attends le jour où le ciel apportera une fumée visible (10) qui couvrira les gens. Ce sera un châtiment douloureux. (11) «Seigneur, éloigne de nous le châtiment. Car, [à présent] nous croyons».

Et oui mes freres pour la crise financiere, acheter des louis d'or et autre piece de monnaie la fin de la monnaie fiduciaire est proche tres proche


Qu' ALLAH notre Maitre nous guide sur le chemin de la véritée , et nous cherchons refuge et protection qu'aupres de toi , RABI L'AZIZ

11.Posté par Dodu le 28/03/2011 22:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le scénario du pire au Japon sont des explosions comparables à des bombes atomiques.
La rupture d'une cuve du réacteur contenant les barres de combustible pourrait déclencher une réaction nucléaire en chaîne, c-a-d une explosion atomique.
Quand un réacteur subit une fusion totale, les barres de combustible nucléaires se brisent et fondent avec les gaines de protection, cela entraîne la formation de Corium (magma fortement radioactif).
Le Corium se dépose alors au fond de la cuve (en acier) du réacteur nucléaire, puis ce magma fait fondre la cuve en acier et il s'écoule dans l'enceinte de confinement en béton du réacteur entrainant de très fortes explosions (ultra) radioactives.
Lorsque la masse critique est atteinte cela provoque une réaction nucléaire en chaîne menant à des explosions massives.

12.Posté par Columbo le 28/03/2011 22:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au cœur d’une centrale nucléaire, c’est l’énergie de l’atome qui est libérée, comme dans une bombe. Cependant, il existe des différences d’ordre technologique telles qu’il est absolument impossible qu’une centrale explose comme une bombe.

Le problème avec une centrale nucléaire est la production de matériaux radioactifs ayant des conséquences dramatiques sur les organismes vivants (voir les effets biologiques de la radioactivité à court terme et à long terme). Dans une centrale, ces matériaux sont confinés dans « l’enceinte de confinement ». Les réactions nucléaires ont lieu dans l’eau, qui ralentit les neutrons et refroidit le cœur de la centrale.

Au Japon, le séisme et le tsunami qui a suivi ont endommagé les pompes qui permettent de refroidir le cœur. La production de chaleur est alors maximale et la température peut se mettre à grimper très haut de sorte à volatiliser les matériaux qui forment le cœur de la centrale. De grandes quantités de gaz sont alors relâchées dans l’enceinte de confinement et la pression se met à grimper. Parmi tous ces gaz, certains sont très réactifs avec l’oxygène de l’air, comme le dihydrogène. C’est la raison pour laquelle en cas d’incident, on peut observer des explosions, mais celles-ci sont d’ordre chimique, pas nucléaire. Lors de ces explosions, l’intégrité de l’enceinte de confinement peut être endommagée, ce qui induit la libération de matériaux radioactifs dans l’environnement de la centrale. Ce scénario catastrophe bien connu des spécialistes est celui qui a lieu en ce moment même dans la centrale Japonaise de Fukushima-Daiichi.

DODU,

Vous n'aurez jaais une explosion atomique avec de l'uranium 235

pour une centrale , 92 protons ,92 electrons , 143 neutrons;
pour une bombe , 92 protons , 92electrons , 146 neutrons ,

13.Posté par PeaceForce le 28/03/2011 23:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je pense aussi qu'ils nous racontent que des anneries totales, dans le but de ne pas affoler la population.

Mais là où je ris, c'est quand ils disent que le nuage est au dessus de la France et qu'il n'y a aucun danger, tranquille, la routine. En tout cas, IRSN ment et ne dira pas vraiment le danger si l'on respire ces quelques particules d'iode 131.

14.Posté par Dodu le 29/03/2011 00:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Columbo tu crois tout ce qu'on te dis, moi je dis qu'une centrale peut exploser, évidement des recherches sur internet vont toutes être du type "non ca ne peut pas exploser" mais c'est de la désinformation pour que le peuple ne panique pas trop.

Théoriquement dans un réacteur ont contrôle pour qu'un atome qui se désintègre entraine la désintégration d'un autre atome de justesse mais on est à la limite de la configuration, si cette configuration change, par exemple coeur qui fond alors un atome qui se désintègre peut causer la désintégration de plus d'un autre atome, et il y a emballement.
En théorie bien sûr une centrale nucléaire ne peut pas se transformer en bombe mais si le corium s'effondre sur une nappe phréatique et la masse critique est atteinte alors une réactions nucléaire peut-être envisageable.
Oui en théorie tu aurais raison mais de la théorie à la pratique il y a une marge donc nous ne connaissons pas grand chose.

«La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et personne ne sait pourquoi !»
[ Albert Einstein ]

15.Posté par Columbo le 29/03/2011 00:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je ne dis pas que ce n'est pas grave , je dis qu'il n'y aura jamais d'explosion nucléaire

Le pire des cas , et qui est très grave , c'est 6 FOIS Tchernobyl .............six réacteurs aulieu d'un ........

16.Posté par procrastinosor le 29/03/2011 00:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Espérons que le Soleil ne joue pas au méchant : une X10 dirigée vers les pompes de refroidissement d'une (voire plusieurs) centrale nucléaire ...

17.Posté par BAB le 29/03/2011 01:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Le désastre nucléaire au Japon semble s’aggraver de jour en jour.j

Ce que nous savons déjà est assez catastrophique :
L’iode-131 qui a déjà été libéré dans l’environnement est de 73% la quantité de Tchernobyl mais la demi-vie de l’iode 131 n’est que de 8 jours.
Le Cesium-137 qui a déjà été libéré dans l’environnement est d’environ 60% la quantité de Tchernobyl et sa demi-vie est de 30 ans, ce qui veut dire que tout ce cesium va rester avec nous pendant encore tres longtemps.

Il est également important de tenir compte que le désastre de Tchernobyl n’a brulé en émettant des gaz radioactifs que seulement pendant 10 jours alors que les réacteurs de Fukushima continuent toujours d’émettre des materiaux radioactifs et risquent encore de le faire pendant encore longtemps, au train ou vont les choses.
Qui plus est le complex de Fukushima contient une énorme quantité de matériaux nucléaires ; 1760 tonnes alors que celui de Tchernobyl ne contenait que 180 tonnes. Pour ces raisons la catastrophe de Fukushima pourrait devenir bien pire que celui de Tchernobyl ..

Le corps humain absorbe tres facilement les poussières d’iode et de cesium par la respiration et ces substances sont ensuite transportés par la circulation sanguine. L’iode est ensuite rapidement absorbé par la thyroide alors que le cesium est absorbé par les muscles, et peuvent provoquer des cancers de ces organes.
Et quelles sont les quantités de cesium qui pourraient être émises ?

Mes sources indiquent que la quantité de cesium stockée dans les piscines de combustible usagé serait de 24000 fois la quantité libérée par la bombe atomique d’Hiroshima qui avait été lancée à la fin de la deuxième guerre mondiale. Ca fait peur !!

Malheureusement les choses pourraient devenir encore bien pires au cas où le réacteur N°3 commencerait à laisser échapper plutonium. Ce réacteur utilise un combustible MOX qui est une combinaison d’uranium et de plutoniem tres dangereuse et extrèmement toxique : un seul milligramme de MOX peut vous tuer et est aussi toxique que 2,000,000 mg d’uranium enrichi.
En considerant le fait que le plutonium 239 a une demi-vie de 24 000 ans, il me semble qu’on devrait commencer a prendre beaucoup plus serieusement qu’on ne le fait le desastre nucléaire au Japon.
Ce qui est certain ; toutes les émissions radioactives émises par Fukushima et transportés par les vents dans le monde entier, vont demeurer parmi nous tous pendant encore tres longtemps.

18.Posté par Saber le 29/03/2011 02:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A VOIR GRAVE

19.Posté par BAB le 30/03/2011 12:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On dirait que tous nos medias sont maintenant passés en mode "silence radio" concernant Fukushima et les émissions radioactives produites ??

20.Posté par BAB le 31/03/2011 01:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

SABER : Vous faites bien d'évoquer les tempêtes de sable.

En effet, Moins spectaculaire que les accidents nucléaires de Tchernobyl et d’ Fukushima, l’utilisation continuelle des munitions dites « à l’uranium appauvri » (l'uranium 238) constitue une menace bien plus grave encore pour l’avenir de toute l’humanité.
Depuis la première utilisation de ces nouvelles armes à l’uranium par Israël en 1973 contre les armées arabes, des tonnes de ces munitions à uranium ont déjà été utilisées, en dégageant une fine poussière radioactive sur les champs de bataille, laquelle est ensuite transportée dans toute l'atmosphère de la planète par les vents, parfois violents.
La demi-vie de l'uranium 238 est de 4.5 Milliards d'années. Toutes ces poussières qui s’accumulent dans l’atmosphère resteront donc radioactives et dangereuses pour tous les êtres vivants pendant encore des dizaines de milliards d'années, autant dire pour l’éternité.
Ce sous-produit de l’industrie nucléaire civile est très prisé par les militaires pour sa dureté et sa densité.
De plus, en raison de son affinité pour l'oxygène, il s'enflamme spontanément dans l'air. Il est donc employé comme arme antichar ayant un fort pouvoir pénétrant et incendiaire. À très haute vitesse, il perfore aisément les blindages en s'enflammant lors de l'impact provoquant un incendie qui fait exploser le véhicule touché en projetant dans l’air environnant une très fine et très nocive poussière radioactive.
Ces micropoussières radioactives extrêmement toxiques restent suspendues dans l’air et voyagent autour de la Terre comme composantes radioactives de la poussière atmosphérique, contaminant l’environnement et tout ce qui vit et respire.
Des scientifiques ont déclaré qu’au lieu de rester dans les zones de conflit, comme le prétend l’armée, « des aérosols d’uranium » provenant d’Irak avaient été largement dispersés dans l’atmosphère jusqu’en Grande Bretagne et disséminés par les vents à travers l’Europe.
Ces aérosols peuvent donc être inhalées ou avalées des jours, des semaines ou des années et pas forcément au voisinage d'une carcasse de blindé détruite. Ils peuvent contaminer à la fois les populations locales et toutes les autres à des milliers de kilomètres. Ils provoquent une pollution de l’air, de l’eau et des sols pour des milliards d’années et s’accumulent dans l’atmosphère après chaque conflit, augmentant petit à petit le taux de la radioactivité ambiante.
Une dispersion irréversible dans l’atmosphère terrestre de ces particules microscopiques d’uranium peut provoquer une contamination des êtres vivants entraînant cancers, leucémies, mutations génétiques et naissances monstrueuses chez les populations locales, mais qui peut aussi avoir des conséquences à l’échelle planétaire.
Ce qui est le plus inquiétant, est que presque toute l’ogive en uranium est vaporisée dès l’impact et immédiatement libéré dans l’atmosphère et dans l’environnement formant une source de contamination des eaux souterraines par les particules d’uranium emportées par la pluie, puis ont traversé le sol pour atteindre les nappes d’eau souterraines. D'autres microparticules se sont ensuite dispersées à grande distance sous l'effet des vents ascendants puis des pluies radioactives sont venues les renvoyer au sol.
De sévères anomalies congénitales ont été rapportées chez des bébés nés de civils contaminés en Irak, Yougoslavie, et Afghanistan et l’incidence et la gravité des anomalies s’accroissent avec le temps. Les parallèles entre l’Iraq, la Yougoslavie et l’Afghanistan sont étonnamment similaires. Et maintenant on aurait commencé à utiliser ces munitions en Libye.
Suite aux guerres incessantes menées en utilisant ces munitions radioactives, l’uranium appauvri contamina définitivement de vastes régions en détruisant doucement le futur génétique des populations vivant dans ces régions. Les grands vents de sable annuels qui partent d’Afrique du Nord, du Moyen-Orient, et d’Asie Centrale ont rapidement répandu la contamination des poussières radioactives autour du monde, ce qui pourrait provoquer une augmentation des cancers du sein, des leucémies et des diabètes infantiles.
Admettre la généralisation de ce type de munitions revient à légaliser la contamination par radioactivité et ce pour une durée sans comparaison avec les conséquences des bombardements atomiques d'Hiroshima et de Nagasaki.
Nous ne pouvons pas continuer à ignorer les effets nocifs sur la santé et l’environnement de l’usage continu des munitions à l’uranium par de plus en plus de pays car alors cela annihilera doucement toutes les espèces sur terre y compris l’espèce humaine. Il ne reste que quelques générations épargnées avant l’effondrement de notre environnement, et après il sera trop tard pour nous tous.




Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires