ALTER INFO

Frères musulmans


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 22 Septembre 2018 - 01:10 Algérie l’Impérialisme à l’algérienne



Hani Ramadan
Jeudi 7 Novembre 2013

Frères musulmans
J’ai grandi dans un milieu familial intimement lié à l’histoire des Frères musulmans. Hassan al-Bannâ - fondateur du mouvement - est mon grand-père maternel.


Tous ceux qui ont étudié objectivement et sans a priori la vie et l’œuvre de cet homme remarquable ne peuvent qu’être touchés par la force de sa conviction et la détermination de son engagement sans faille au service de ses semblables, qui s’est traduit finalement par son martyre : il fut assassiné par les agents du roi Farouk le 12 février 1949, à 42 deux ans.
Aujourd’hui encore, plus de soixante années après son décès, son influence s’exerce non seulement dans l’ensemble du monde musulman, mais oriente aussi le travail du mouvement islamique en Occident.
Je me demande à présent pourquoi beaucoup d’intellectuels, de journalistes et d’acteurs de la vie politique ont une image négative de l’engagement des Frères. Sans être exhaustifs, j’y vois plusieurs raisons :
 
-        Le mouvement préconise un retour aux sources de l’Islam, tout en reconnaissant les acquis positifs de la modernité. Or, il ne peut être question pour l’Occident de remettre en cause son hégémonie sur le Moyen-Orient. Les enjeux matériels et géostratégiques sont trop importants pour laisser la révolution suivre son cours en Egypte, et pour défendre même le peuple syrien contre le dictateur de Damas. Il faut donc tout mettre en œuvre pour souligner que les fondements de l’Islam sont incompatibles avec l’idée du progrès. Il faut que les pseudo-gouvernements arabes soutenus ou mis en place répondent entièrement aux exigences des administrations étrangères.  Il est plus commode de s’arranger avec des pétromonarchies qu’avec des démocraties réelles. Le coup d’Etat des militaires survenu en Egypte au début du mois de juillet 2013 contre le président Morsi dévoile parfaitement cette stratégie. L’armée bénéficie toujours des subventions américaines qui ne sont pas données seulement à titre gracieux, on s’en doute. Les faits confirment à présent que jamais il n’a été question de respecter le choix des urnes. De l’extérieur et de l’intérieur, un immense travail de sabotage a été mis en place dès l’investiture du président Morsi.
 
-        Le mouvement appelle à la libération des territoires occupés en Palestine et à la condamnation de la colonisation que poursuit sans relâche l’Etat hébreu. Les lobbies sionistes exerçant une influence considérable sur les dirigeants états-uniens et européens, ainsi que sur les médias et la presse, il est donc normal que les Frères musulmans soient soumis au feu d’une critique superficielle, qui trahit la réalité de leur doctrine, qui n’est autre que le Message de l’Islam, et que l’on peut résumer en quelques mots : appeler les hommes à aimer Dieu et à s’aimer en Dieu. 
Cela pour dire que la violence ne vient pas des Frères.   Ce sont eux qui la subissent aujourd’hui. Les militaires tirent sur des manifestants pacifiques, qui s’obstinent à avancer mains nues. Faire le choix des armes contre celui des urnes montrent bien jusqu’où peut aller la veulerie des hommes pour défendre leurs intérêts financiers, contre la liberté des peuples.
Et pourtant, l’Islam ne cessera de porter ce Message universel à l’adresse de tous les humains. Il faut aimer Dieu plus que l’or et la tyrannie. Il faut être frères dans notre humanité.


Hassan al-Bannâ disait ainsi :
 
 « Ô frères ! Soyez comme les arbres à qui  les hommes lancent des pierres, et qui donnent des fruits. »


Hani Ramadan
http://haniramadan.blog.tdg.ch
 


Jeudi 7 Novembre 2013


Commentaires

1.Posté par khalid le 07/11/2013 16:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le chemin de Hassan el Banna est remarquable et irréprochable...s'attaquer à la base du problème à savoir l'éducation et revenir aux sources de l'islam, être honnête, juste et droit voilà les valeurs que défendait El Banna, ce combat à été repris par Zaynab el Razzali. Dans son ouvrage "Des jours de ma vie" elle y relate les traitements, acharnement, insultes proferées par Nacer (soutenu par la France, US...). Et malgré tout elle leur demandaient de se convertir, et avec une force limite sur-humaine refusait de pactiser avec l'ennemi, que Dieu lui ouvre les porte du Paradis. Voilà le vrai modèle de la femme, et non les Femens qui se dénudent en pensant faire avancer la cause.


"Des jours de ma vie" un livere poignant que je vous invite à lire.

wa salaaam

2.Posté par Farid Algerie le 07/11/2013 17:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'Imam Hassan al-Bannâ est irréprochable et arrive a incarner la forme tolérante de l'Islam, mais se sont ses disciples qui sont sujettes a caution. Parfaitement comme si on faisait un rapprochement entre les musulmans de l’ère de la Révélation, le Salef Assalih et les musulmans que nous sommes.

L’intolérance est bannie par toutes les religions dont la religion de l'Amour qui est l'Islam. Les frères musulmans de notre époque sont intolérants, c'est eux qui jettent les pierres a la place des fruits.

3.Posté par Al Tayr le 07/11/2013 20:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Farid Algerie

Je suis en partie d'accord avec vous, mais une question: En quoi les Frères Musulmans sont intolérants et avec qui?

Salam

4.Posté par web le 07/11/2013 21:35 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

..donc treize attributs, celui qui les confirme à la manière des Ash’ari est un Ash’ari.

5.Posté par web le 08/11/2013 08:49 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

soufis. Hassan Al-Banna : c’est un ash’ari, il confirme dans son livre Al-‘Aqa’id, treize attributs, sept attributs qu’on appelle attributs de sens, cinq attributs qu’on appelle attributs d’essence, et il a aussi confirmé l’attribut de l’existence...

6.Posté par Hamid le 08/11/2013 16:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Web
Développe qu ont comprenne ?!
Qui es tu?Chiaas?laïc maçon ?

7.Posté par Web le 08/11/2013 20:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Hamid

Il aurait été peut-être plus judicieux de me demander comme cela; "Es-tu Musulman?" plutôt que ; "Qui es tu?Chiaas?laïc maçon ? "
Car je suis Musulman. Toi aussi??

Pour développer un peu plus ce que j'ai tenté, maladroitement de poster.

Hassan Al-Banna : c’est un ash’ari, il confirme dans son livre Al-‘Aqa’id, treize attributs, sept
attributs qu’on appelle attributs de sens, cinq attributs qu’on appelle attributs d’essence, et il a
aussi confirmé l’attribut de l’existence, donc treize attributs, celui qui les confirme à la
manière des Ash’ari est un Ash’ari.

b[La base chez les Ash’aris est de nier les attributs d'Allah u[[Qu'Allah Se donne dans le Coran et ce que nous rapport notre Prophète Mohammed (sws)],]u soit en en donnant une interprétation fausse, soit en se taisant sur leur interprétation, tout en croyant qu’il ne sont pas confirmés.]b

Quand Hassan Al-Banna a fondé Al-Ikhwan Al-Muslimun, il a gardé sa croyance Ash’ari, puis il
a écrit des épîtres sur la croyance pour tous les frères musulmans, afin qu’ils aient une
croyance Ash’ari, puis il a écrit Al-Adhkar et d’autres livres pour que les frères musulmans
aient leur propres wird (formules de rappel à répéter plusieurs fois tous les jours) puisque les
autres sectes ont leur propres wird, puis il a ouvert la porte aux soufis pour qu’ils organisent
les frères musulmans, et il leur a laissé le choix d’adopter n’importe laquelle de leurs voies, en
contrepartie ils devaient adhérer au groupe des frères musulmans, faire acte d’allégeance et
s’engager à respecter les règlements intérieurs du groupe. etc...

8.Posté par FLETOX le 09/11/2013 09:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si-Hassan al Banna, Rahima ALLAH Rouhahou.
Fut assassinée par les sionistes juif- Arabes, dont le Roi des Cons Farouk et ses acolytes et confrères al saoud qui occupe notre états musulman qui est le HIJJAZ (mekka wa la madina) et les grands territoires arabes, ses mafioso juif sioniste arabes, qui se sont appropriées de cette états musulmane, et qu'il l'on appelée Arabie -saoudite comme si elle appartenait au saoud les cafards et de leurs doctrine sectaires le wahhabisme des ignorants.
Les roitelets des golfs également des sionistes, ainsi que celui qui est planquée au nord-ouest de l’Afrique du nord, l'homo M6, il a souiller mon Pays, qui est aujourd'hui après la Thaïlande le 2 états de la prostitution masculine et féminine.
La pratique de l'islam des charlatans actuelles qui sont (les wahhabites, salafistes, takfiristes) sont au service de ses assassins sionistes roitelets arabes, qui essaie de détruire de l'intérieur l'Islam Universelles, telle qu'il est pratiquée par des innocents dans les pays Arabes.
wa salam allaikoum

9.Posté par Web le 09/11/2013 13:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ FLETOX

Pour commencer, appartement tu es l'un de ceux que tu cites... ("takfiristes" ). Car tu te comportes comme tel !

Je voulais savoir une première chose: Qu'est ce qui te permet de faire le takfir d'un tel ou tel musulman??
Car, comme tu dois certainement le savoir, pour faire le takfir d'un musulman, il y a des conditions et des règles à respecter.
Notre noble religion qu'est L'Islam, comporte des règles tirées du Coran et de la Sunna. Ce n'est pas l’anarchie où n'importe qui décide de faire le takfir de n’importe qui!

10.Posté par Elhadi BRAHIMI le 19/11/2013 20:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

i[Le passé est enterré avec ses hommes, à quoi ça sert de se chiffoner sur les actes d'autrui.
Ce qui est sur c'est que Hassan Albanna (Rahimahou Allah) est mort en Martyre de Dieu, sans aucun équivoque la dessus. Écoutez-donc ce que dit un autre Cheikh non des moins illustres de l'École du prophète Mohamed (SAAS) en la personne du Cheikh Kichk (Rahimahou Allah), qui raconte l'assassinat du Cheikh Hassan Albanna (Rahimahou Allah) par Farouq.
Aujourd'hui, très peu d'hommes sont à la hauteur du message que portait cette mouvance et comme disait si bien Cheikh Chaarawi (Rahimahou Allah) sur Harakat Al Ikhwan : "Rahima Allahou man istanbataha, wa ghafara Allahou li mane ista'ejala tamrataha." (Que Dieu couvre de Sa Clémence ceux qui l'ont implanté et qu'Il pardonne à ceux qui ont précipiter la récolte de ses fruits.).
Encore une chose, L'islam des anciens se basait sur deux éléments indispensables pour que la foi reste vivace, Achariâa wa alhaqiqa, donc il avaient souvent une appartenance à une des quatre écoles sunnites (Hanbaliya, Chafiiya, Malikiya et Hanafiya) et faisaient parties d'une "confrérie" Soufie (comme Qadiriya, Chadhiliya, hamidiya...).
Le Cheikh Dassouqi a dit "من تشرع ولم يتحقق فقد تفسق ومن تحقق ولم يتشرع فقد تزندق" (pas de traduction).
]i

11.Posté par Web le 21/11/2013 15:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si l’on atteste à une personne en particulier qu’elle est martyre, alors, ce n’est permis que pour ceux à qui le Prophète l’a attesté ou sur lesquels la communauté est unanime.


Al‑Bukhârî, qu’Allah lui accorde Sa miséricorde, a mis pour titre de chapitre, dans son Sahîh : « On ne dit pas untel est martyr ». Ibn Hajar a dit dans Fath ul-Bâri, 6/90 : « Et il est interdit de dire cela de façon absolue sauf par révélation d’Allah, comme faire allusion au hadith de ‘Umar Ibn ul-Khattâb dans lequel il a prêché puis il a dit : « Vous dites pendant vos expéditions : « Untel est martyr et untel est mort martyr » alors qu’il a accablé sa monture. Donc ne dites pas cela, mais dites comme le Prophète a dit :


« Celui qui meurt dans le chemin d’Allah ou est tué est martyr. »[1]


C’est un hadith Hassan rapporté par Ahmad, Sa’ïd Ibn Mansûr et d’autres, selon Muhammad Ibn Sirîn, selon Abû al-‘Ajfâ, selon ‘Umar. »


En effet, témoigner d’une chose ne peut-être que basé sur la connaissance de cette chose, et la condition pour qu’une personne meure martyre est qu’elle ait combattu pour que la parole d’Allah soit élevée. Comme ceci est une intention intérieure, on ne peut la connaître ; et le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a mentionné cela en disant :


« L’exemple de celui qui combat dans le chemin d’Allah - et Allah sait mieux que quiconque qui combat dans Son chemin… »[2]


et il a dit :

« Par celui à Qui mon âme appartient, toute personne blessée dans le chemin d’Allah – et Allah sait mieux que quiconque qui est blessé dans Son chemin - viendra le Jour du Jugement sa blessure coulant de sang, dont la couleur est la couleur du sang et l’odeur est l’odeur du musc. »[3]


Ces deux hadiths ont été rapporté par Al‑Bukhârî et font partie des hadiths d’Abû Hurayra. Néanmoins, nous espérons le martyr pour celui que l’on considère pieux, mais nous ne l’attestons pas, ni ne pensons de mal de lui. L’espérance est un degré entre les deux degrés.

Cependant, nous lui donnons dans ce bas monde les droits du martyr. Si une personne est tuée dans le Jihâd sur le chemin d’Allah, elle est enterrée vêtue de ses vêtements ; son sang n’est pas lavé, on ne prie pas sur elle, et si elle est tuée martyre d’une autre manière (noyée, en accouchant…), on la lave, on l’enterre dans un linceul et on prie sur elle.

En effet, si nous attestons qu’untel est martyr, cela signifie que nous devons attester aussi qu’il entrera au Paradis et ceci est en contradiction avec l’avis des savants de la Sunna qui n’attestent le Paradis qu’à celui à qui le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a attesté le Paradis, par la description générale [rapportée dans les hadiths] ou en le nommant. Certains autres savants sont d’avis qu’il est permis d’attester le Paradis (ou l’Enfer) à celui sur lequel la communauté est unanime pour en faire l’éloge. Ce deuxième avis est celui qu’a choisi Cheikh ul-Islâm Ibn Taymiyya, qu’Allah lui fasse miséricorde.

Il nous apparaît donc clairement qu’il n’est pas permis d’attester à une personne en particulier qu’elle est martyre, sauf par un texte ou l’unanimité de la communauté. Quant à celui qui est en apparence pieux, nous espérons pour lui le martyr comme nous l’avons rappelé précédemment. Cela suffit pour le qualifier, et la connaissance [de ses intentions] est auprès de son Créateur le Très-Haut.

12.Posté par Al-muriid le 25/11/2013 21:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bismi l-Làhi r-Raxmàni r-Raxiim

D’HIER À AUJOURD’HUI, LE PARTI DES "FRÈRES MUSULMANS (AL-XIZBU L -‘IKHWÀN) "


Hani Ramadan, le frère de Tariq conseiller de Tony BLAIR le complice de George Debbleyou BUSH, nous parle du parti dit "Les Frères Musulmans(Al-Xizbu l-‘Ikhwàn) " de façon tellement dithyrambique et complaisante que les internautes non avertis risquent de se laisser berner.

Force est de dire, que Chaykh Xasan Al- Bannà(1906-1949), que Dieu lui fasse miséricorde, est reconnu comme étant un imàm de ‘Ahlu s- Sunnah wa l-Jamà^ah. Al- Jamà^ah est le terme prophétique et providentiel qui désigne ‘Ahlu s-Sunnah wa l-Jamà^ah, c’est-à-dire la majorité des Musulmans sounnites qui suivent, conservent et transmettent la Tradition du Prophète Muxammad çalla l-Làhu ^alayhi sallam qui est arrivée jusqu’à nous par une chaîne de transmission ininterrompue ; depuis les Compagnons (Çaxàbah) en passant par leurs disciples (Tàbi^iin), les Savants des trois premiers siècles de l’Hégire(Salaf) et ceux des siècles suivants(Khalaf).

C’est ainsi qu’il nous est parvenu du Prophète Muxammad çalla l -Làhou ^alayhi wa sallam :

( ^Alaykumu sawàdu l-‘A^dham man chadh-dha chadh-dha ‘ila n-nàr ) ce qui signifie : « Attachez-vous à la grande majorité, celui qui se singularise se retrouvera en enfer ! ».


Cela consiste tout simplement à adorer Dieu- Lui Qui est Unique et Qui n’a besoin de rien et Qui ne ressemble à aucune de Ses créatures- selon ce qui est ENSEIGNÉ PAR LE CORAN ET LA SUNNAH, tout en se gardant de tous les extrémismes, des mauvaises innovations (bid^ah sayyi’ah) des faux çuufiyy et du laxisme.

Les ‘Ach^ariyy et les Màturiidiyy, qui suivent les quatre Écoles de Jurisprudence(Madhà-hib)- fondées par les Imàm ‘Abuu Xaniifah, Màlik, Ach-Chàfi^iyy et Axmad Ibnu Xanbal- forment la Majorité des Musulmans Sounnites (‘Ahlu s- Sunnah wa l-Jamà^ah). Ce sont eux qui suivent la voie de la modération et du juste milieu.

Chaykh Xasan Al- Bannà fonda en 1928 l’Association " Les Frères Musulmans " . Malheureusement, certains- parmi ceux qui suivaient son enseignement de droiture sunnite- se sont déviés du chemin qu’il leur avait indiqué. Et parmi ceux-là, figurent un certain Sayyid Qoutb(1906-1966) et un dénommé Sa^iid Ramadan(1926 -1995 à Genève), qui comme vous le devinez peut-être, est le propre père Hani le frère de Tariq qui se trouve être le père de mademoiselle Maryam Ramadan. De nos jours, cette dernière cherche maladroitement à se faire connaître en suivant les pas tortueux de son petit papa.

Sa^iid Ramadan , dont je parlerai plus tard- 'in chà’ Allàh- est connu également pour être le gendre de Chaykh Xasan Al- Bannà, que Dieu lui fasse miséricorde.

LE PARTI DES "FRÈRES MUSULMANS (AL-XIZBU L -‘IKHWÀN) " : DE LA BONNE GUIDÉE À L’ÉGAREMENT.

À SUIVRE ‘IN CHÀ’ ALLÀH

13.Posté par Al-muriid le 06/12/2013 15:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LE PARTI DES "FRÈRES MUSULMANS (AL-XIZBU L -‘IKHWÀN) " : DE LA BONNE GUIDÉE À L’ÉGAREMENT.


C’est durant la vie de l’Imàm Xasan Al- Bannà- que Dieu lui fasse miséricorde- que Sayyid Qoutb ainsi que d’autres ont dévié du chemin de droiture. Il se sont écartés de sa voie qui était une voie saine qui ne comportait aucune déclaration de mécréance envers le musulman qui gouverne avec autre chose que la Loi honorée(Charii^ah). C’est ainsi que Chaykh Xasan Al- Bannà, ayant eu connaissance de leur déviation, a dit en ce qui les concerne :

« Ceux-là ne sont pas des frères, et il ne sont pas musulmans. »


En outre, le Dr Muxammad Al-Ghazàliyy, qui faisait partie de ceux qui ont suivi le Chaykh Xasan Al- Bannà, a mentionné à la page 264 de son livre intitulé “ Min Ma^àlimi l-Xaqq ” ce qui suit :

«Le Professeur Xasan Al- Bannà lui -même, alors qu’il constituait son groupe dans un premier temps, enseignait que les personnes qui ont des responsabilités, ceux qui recherchaient les loisirs dans la société et qui sont nombreux dans ces regroupements, ne sont pas utiles et efficaces dans les périodes de sérieux. Il a ainsi fondé ce qu’il appelle An-Nadhàmou l-khàss qui est un ordre spécial particulier. C’est une organisation composée de jeunes gens ont été entraînés pour le combat. Ce qu’on attendait de leur préparation, c’était de de combattre les colonisateurs, les occupants. Ces jeunes qui s’étaient constitués en cachette constituèrent par la suite une terreur contre la Jam^iyyah !

En effet,ils se sont entre-tués, ils se sont transformés en outil de destruction et de terreur aux mains de ceux qui n’avaient aucune science de l’Islàm, et sur lesquels on ne peut pas compter quant à leur compréhension de l’intérêt général. Xasan Al-Bannà a dit à leur sujet : "Ceux-là ne sont pas des frères, et ils ne sont pas musulmans. " ». fin de citation.

Et parmi ceux-là qui ont dévié de la voie de la droiture et dont parle le Chaykh Xasan Al-Bannà en ces termes : " Ceux-là ne sont pas des frères, et ils ne sont pas musulmans. " , figurent, Sayyid Qoutb et Sa^iid Ramadan(1926 -1995 à Genève).


LES HÉRÉSIES DE SAYYID QOUTB


À SUIVRE ‘IN CHÀ’ ALLÀH

14.Posté par Al-muriid le 13/12/2013 11:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LES HÉRÉSIES DE SAYYID QOUTB

Tout comme les Anglais - en la personne de leur espion Hempfer envoyé en mission en Arabie au XVIIIème siècle - ont littéralement manipulé un dénommé Muxammad de Najd(Muxammad Bin ^Abdi l-Wahhàb (1680-1787) le fondateur de la très hérétique secte des Wahhabites), les Illuminati(américains et anglais) ont aidé Sayyid Qoutb à diffuser ses hérésies. Au départ, le parti dit "Les Frères Musulmans(Al-Xizbu l-‘Ikhwàn) " était un mouvement destiné à lutter contre l’impérialisme britannique.Fidèles à leur doctrine, les Britanniques, experts en manipulation d’hérétiques sectaires, ont infiltré et soutenu ce mouvement pour lutter contre les nationalistes arabes ; et contre l’Islàm en général. Rien de moins, et c’est ce qu’ils ont fait avec Muxammad Bin ^Abdi l-Wahhàb au XVIIIème siècle.

RAPPEL : LA NAISSANCE DU WAHHABISME

Pendant deux ou trois siècles, les colonisateurs ont encouragé beaucoup de mouvements qui divisent de nos jours le monde musulman.

Le résultat de tout cela est que maintenant, le monde musulman est déchiré par des sectes issues du Chi^isme dont les Ismaëliens, les Nuçayrites et les Druzes et les innombrables faux ordres çuufiyy, les mouvements INTÉGRISTES, ÉGARÉS ET HÉRÉTIQUES tels que les Wahhabites, les soi-disant salafistes d’Al-Qà’idah -A.Q.M.I.- Ançaru d- Diin, Hizbut- Taxriir, Hizbu t -Takfiir, ceux qui se font appeler Frères musulmans, ^Iibàdu r-Raxmàn, etc.

L’espion HEMPFER a écrit un livre : "Confessions d’un espion anglais " publié par Waqf Ikhlas Publications N°14 (7ème édition) Éd. HAKÎKAT KITABEVI, Istambul 1998.

Dans ce livre, l’espion Hempfer dit :

« L’Empire britannique est très vaste. Le soleil se lève et se couche au-delà de ses mers. […] Ces pays n’étaient pas sous notre entière souveraineté.

[…]

Par conséquent, nous avons conçu un plan à long terme pour répandre la discorde, l’ignorance, la pauvreté et même des maladies dans ces pays. Nous imitons les coutumes et les traditions de ces pays en dissimulant ainsi nos intentions. Ce qui énervait le plus, c’était les pays islamiques.
Nous avions déjà conclu avec l’Empire ottoman quelques accords qui étaient tous à notre avantage. Des membres expérimentés du Ministère des Colonies avaient prédit que dans moins d’un an, l’Empire ottoman serait en décadence. De plus, nous avions conclu quelques accords secrets avec le gouvernement iranien et placé dans ces deux pays des hommes d’État que nous avions convertis à la Franc-Maçonnerie.

[…]

J'ai établi une amitié très intime avec Muxammad Bin ^Abdi l-Wahhàb de Najd. J'ai lancé une campagne d'éloges sur sa personne partout. Un jour je lui ai dit : " Tu es meilleur que ^ Umar et ^Aliyy. Si le Prophète était vivant maintenant, il t'aurait nommé pour être son successeur (khalifa) au lieu d'eux. Je m'attends à ce que l'Islam soit renouvelé et amélioré par tes mains.
Tu es le seul savant qui répandra l'Islàm à travers le monde."

À SUIVRE IN CHÀ’ ALLÀH


15.Posté par Al-muriid le 13/12/2013 11:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Muxammad Bin ^Abdi l-Wahhàb et moi avons décidé de faire une nouvelle interprétation du Qur'àn ; cette nouvelle interprétation consistait à refléter seulement nos points de vue et serait entièrement contraire aux explications faites par les Çaxàbah, les Imàm des Madh-hab et par les Mufassirs (des savants spécialisés dans l'explication du Qur'àn). Nous lisions le Qur'àn et parlions de certaines àyah. Mon but, dans cette action, était d'induire en erreur Muxammad de Najd. Après tout, il essayait de se présenter comme un révolutionnaire et acceptait par conséquent mes points de vue et mes idées avec plaisir pour que je puisse lui faire confiance.

[…]

Je pressentais que Muxammad de Najd désirait une femme à ce moment. Il était célibataire. Je lui ai dit : " Allez, prenons chacun une femme par mut^a nikàh. Nous passerons un bon moment avec elles." Il accepta par un signe de la tête affirmatif. Cela fut une bonne opportunité pour moi, donc je lui ai promis de lui trouver une femme pour le divertir. Mon but était d'allier la timidité qu'il avait envers les gens. Mais il avait posé comme condition que cette affaire devait rester un secret entre nous et que la femme ne devait pas connaître son nom. Je suis parti précipitamment chez les chrétiennes qui ont été envoyées par le ministère des colonies avec pour mission de séduire les jeunes musulmans d'ici.

J'ai expliqué l'affaire à l'une d'elle qui accepta de m'aider, et je lui ai donné le prénom de Safiyyah. J'ai emmené Muxammad de Najd chez elle. Safiyyah était seule chez elle. Nous avons fait un mariage d'une durée d'une semaine avec Muxammad de Najd, qui donna à la femme un peu d'or en guise de maxr (dot). Ensuite, nous commencions à tromper Muxammad de Najd, Safiyyah de l'intérieur et moi de l'extérieur.Muxammad de Najd était complètement entre les mains de Safiyyah, maintenant. De plus, il avait goûté au plaisir de désobéir aux commandements de la Charii^ah (la Loi musulmane honorée) sous le prétexte de la liberté de l'ijtihad et des idées.

[…]
C'est lorsque Muxammad de Najd et moi étions devenus des amis très intimes que je reçu un message venant de Londres qui m'ordonnait de quitter l'endroit où je me trouvais et de me rendre dans les villes de Karbalà et Najaf, les deux plus grands centres chii^ah de la connaissance et de la spiritualité. Donc, je devais me séparer de Muxammad de Najd et quitter Bassora. Mais j'étais content parce que j'étais sûre que cet homme ignorant et moralement dépravé allait établir une nouvelle secte qui aura pour conséquence de démolir l'Islàm de l'intérieur, et surtout parce que j'étais l'auteur des dogmes hérétiques de cette nouvelle secte.

À SUIVRE ‘IN CHÀ’ ALLÀH


16.Posté par Al-muriid le 13/12/2013 11:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Après un séjour d’un mois à Londres, je reçus l’ordre de me rendre en Irak et de rencontrer une nouvelle fois Muxammad de Najd. Lorsque j’étais sur le point de partir pour accomplir ma mission, le secrétaire me dit : " Ne soyez pas négligent envers Muxammad de Najd ! Comme on le comprend dans les rapports envoyés par nos espions, Muxammad de Najd est jusqu’à maintenant un parfait idiot très approprié à la réalisation de nos projets ".

[…]

Je questionnai le Ministre sur ce que j’allais pouvoir faire, sa réponse fut : " Le Ministère a conçu un plan subtil ; et c’est Muxammad de Najd qui en personne l’exécutera, et qui est :

1-Il déclarera tous les Musulmans comme étant des mécréants et annoncera qu’il est licite (xalàl) de les tuer, de s’emparer de leurs propriétés, de voiler leur chasteté, de faire des hommes des esclaves, et des femmes des concubines, de les vendre au marché aux esclaves.


2-Il déclarera que la Ka^bah est une idole, donc elle devra être démolie. Dans le but d’éviter le Pèlerinage, il provoquera les tribus et effectuera des rafles parmi les groupes de pèlerins, pillera leurs biens et les tuera.

3-Il s’efforcera de dissuader les Musulmans d’obéir au Calife. Il exploiera toutes les opportunités pour répandre la conviction qu’il est nécessaire de lutter contre les notables du Xijàz (La Mecque, Médine et Taef) et de leur porter le déshonneur.

4-Il prétendra que les mausolées, les dômes et les places sacrées sont de l’idolâtrie et du polythéisme, donc ils doivent être détruits. Il devra faire de son mieux pour trouver des occasions pour insulter le Prophète Muxammad, les Califes et tous les Savants proéminents des Écoles de Jurisprudence.

5-Il devra faire de son mieux pour encourager les insurrections, les oppressions et l’anarchie dans les pays musulmans.

6-Il devra publier une copie interpolée du Qur’àn avec des ajouts et des réductions dans les Textes et pour les paroles prophétiques. "

Après m’avoir expliqué ce plan en six étapes, le secrétaire ajouta : "Ne sois pas paniqué par cet immense programme, car notre devoir est de semer les graines pour détruire l’Islam. Des générations viendront pour compléter ce travail.
Le gouvernement britannique a pour habitude d’être patient et d’avancer pas à pas. Le Prophète Muxammad, l’artiste de cette grande révolution qu’est l’Islam, n’est-il pas après tout un être humain ? Et notre Muxammad de Najd nous a promis d’accomplir notre révolution comme le fit le Prophète. "

[…]

Je suis resté deux ans avec Muxammad de Najd. Nous avons préparé un programme pour annoncer son appel.[…] Muxammad de Najd me promit qu’il exécuterait tous les six articles du plan et ajouta : " Pour l’instant, je ne peux en accomplir qu’une partie. "

[…]

Deux jours plus tard, le Ministre du Commonwealth réussit à s’occuper de Muxammad Bin Sa^uud, l’Émir de Dar^iyyia, qui rejoignit nos positions.

Ils envoyèrent un messager qui m’informa de cela. Ensuite, nous avons établi une affection et une coopération mutuelle entre les deux Muxammad. En ayant gagné le cœur et la confiance des Musulmans, nous exploitons notre Muxammad de Najd religieusement et Muxammad Bin Sa^uud politiquement.

[…]

Ainsi, nous sommes devenus de plus en plus puissants. Nous fîmes de la ville de Dar^iyyia notre capitale et nommâmes notre nouvelle religion "le Wahhabisme".
[…] »Fin de citation du livre de Hempfer

Fort du soutien des Illuminati, Sayyid Qoutb qui pendant tout d’abord vécu dans l'athéisme et dans le marxisme ou autre pendant onze ans-ce qu’il a d’ailleurs reconnu lui-même- a infiltré le parti dit "Les Frères Musulmans(Al-Xizbu l-‘Ikhwàn) " et ne tarda pas à diffuser ses hérésies à travers ses livres dont celui qu’il intitulé : "Fi Dhilàli l-Qur’àn". Dans ce torchon insipide et nauséabond, il se livre à une interprétation erronée de versets(àyah) du Qur’àn pour justifier ses hérésies.

POUR SAYYID QOUTB : HORMIS SON GROUPE, LA TOTALITÉ DES MUSULMANS SONT DES APOSTATS(MURTAD) EN CE SES QU’ILS SONT REVENUS À LA JÀHILIYYAH (L’IGNORANCE PRÉ-CORANIQUE).


À SUIVRE ‘IN CHÀ’ ALLÀH

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires