MONDE

François , un pape pour détruire la révolution en Amérique Latine


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 3 Septembre 2018 - 01:26 COMPLICITÉ ?

Jeudi 23 Août 2018 - 19:30 LA LETTRE DU PAPE AU PEUPLE DE DIEU



Vendredi 15 Mars 2013

un pape pour détruire la révolution en marche en Amérique Latine

Le nouveau pape, l’Argentin Jorge Mario Bergoglio, a dénoncé les prêtres progressistes à la dictature militaire Agentine (1976 - 1983). Il est aujourd’hui considéré comme une opposition solide face au couple Kirchner qui "dirige" l’Argentine. Couple qui a refusé le remboursement des trois quarts des 100 milliards de dollars de dette extérieure :
http://mai68.org/spip/spip.php?article3837
Rappel : l’élection en 1978 du cardinal polonais qui deviendra Jean-Paul II intervient deux ans avant les grèves des chantiers navals de Gdańsk en Pologne, commencées le 14 août 1980, et qui furent un déclencheur essentiel à la destruction de l’URSS et des pays de l’Est. Certes, à l’Est, il s’agissait seulement de pseudo-communisme, mais qui était de toute façon bien mieux pour les gens que le capitalisme qui l’a remplacé :
http://mai68.org/spip/spip.php?article4442
Et ce pape nous arrive juste après la mort du révolutionnaire castriste Hugo Chavez du Venezuela, assassiné par la CIA à l’aide d’un cancer induit.
Chavez a-t-il en fait été assassiné par les Amerloques ?
http://mai68.org/spip/spip.php?article4930
Tous les dirigeants progressistes d’Amérique Latine ont eu un cancer ! :
http://mai68.org/spip/spip.php?article4961
Bien à vous,
do
http://mai68.org
Autre Rappel : Les papes choisissent leurs nom en fonction de la politique qu’ils on choisi de mener. Sachez par conséquent que l’ordre des Franciscains (fondé par Saint François d’Assise en 1210) a joué un rôle essentiel au fonctionnement de l’inquisition.

"canempechepasnicolas" pose la question "Pourquoi le conclave a-t-il choisi un pape argentin, venu du bout du monde ?"
http://canempechepasnicolas.over-bl…
par Jean LEVY
POURQUOI LE CONCLAVE A-T-IL CHOISI
"UN PAPE ARGENTIN",
"VENU du "BOUT DU MONDE" ?
pour reprendre les formules reprises par la presse de ce matin…


 
Selon le quotidien La Croix, "il est considéré comme une opposition solide face au couple Kirchner dont il ne cesse de dénoncer l’autoritarisme". Quand on connaît l’hostilité de l’impérialisme, US en premier, à la présidente argentine, coupable de défendre la souveraineté de son pays, et qui, venue à Caracas aux obsèques d’Hugo Chavez, s’est permis de saluer la mémoire du président du Venezuela, le choix du cardinal argentin par le conclave n’est pas anodin.
Bernard Guetta, le chroniqueur de France Inter, rappelle que l’élection du cardinal polonais en 1978, qui deviendra alors Jean-Paul II…in tervient deux ans avant les grèves des Chantiers navals Lénine de Gdańsk déclenchées le 14 août 1980.
C’est tout dire !
Mais dans le concert unanime de louanges,orchestré par la presse régionale vis-à-vis de ce "Pape des pauvres", qui "prend le métro comme tout le monde, "il n’est pas rappelé que "la soutane blanche du nouveau pape argentin", décrit comme un saint homme à l’égal de Saint françois d’Assise par les journaux français, "est entachée symboliquement" selon le mensuel chrétien progressiste Golias, qui écrit
"Certains spécialistes de l’histoire de l’Argentine estime que Jorge Mario Bergoglio a eu une attitude contestable sous la dictature militaire, entre 1976 et 1983. Fortunato Mallimaci, ancien doyen de l’université de Buenos Aires, explique qu’"il a été très indulgent avec les militaires".
Et son directeur, Christian Terass, interrogé ce matin par France Inter, va plus loin : il précise que le futur pape François "a dénoncé à la junte militaire, nombre de prêtres progressistes…"
Cela devrait modérer l’enthousiasme des médias français pour ce nouveau pape, Jorge Mario Bergoglio est considéré comme un conservateur. Il s’était prononcé contre le mariage homosexuel en Argentine, y voyant une « prétention destructrice du plan de Dieu », rapportait le journal argentin La Nacion
canempechepasnicola

http://mai68.org/spip/spip.php?article4966
François , un pape pour détruire la révolution en Amérique Latine


Vendredi 15 Mars 2013


Commentaires

1.Posté par Tom-Bola le 15/03/2013 12:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci pour cet article, l'Argentine a effectivement fait une démonstration trés forte qu'elle ne fait pas partie des pays sous influence des US-Israél !!

Cristina Fernández de Kirchner dérange l'empire, elle s'est montrée insoumise aprés avoir mit en place une commission créée avec l'Iran pour enqueter sur un attentat contre une agence de la mutuelle juive AMIA, ce qui biensure risque d'exploser les rapports Argentine-Israél en mettant en évidence l'implication du Mossad dans attentat !!

Ce nouveau pape est sur les pas de son prédécesseur, abattre définitivement les adeptes de la théologie de la libération !!

2.Posté par Depositaire le 15/03/2013 12:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Encore une fois, c'est trop tôt pour juger ce que fera ce nouveau pape. Certes il y a des points "négatifs", mais il peut changer. Ca ne serait pas la première fois dans l'histoire de la papauté.

Ceci dit, je ne considérerais pas le fait de son opposition au mariage homosexuel comme quelque chose de négatif, bien au contraire.

Par contre, je ne vois pas très bien en quoi, selon l'auteur de l'article, les franciscains ont joué un rôle important dans l'inquisition. Autant que je le sache, Torquemada, fondateur de l'inquisition, était dominicain, pas franciscain. et c'est toujours dans cet ordre que les inquisiteurs étaient recrutés. mais peut-être que l'auteur de l'article a des informations plus précises que les miennes. dans ce cas, il faudrait les donner au lieu de faire une simple affirmation.

3.Posté par Paul le 15/03/2013 14:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qui était derrière l'Inquisition ? Un indice : voir le film Jour de Colère de Adrian Rudomin avec Christopher Lambert, Blanca Marsillach, Brian Blessed entre autres. Ils sont toujours là... à refaire l'histoire, assassiner, voler, piller... rien n'a changé.

4.Posté par BAB le 15/03/2013 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Rassurez vous le Pape François n'etait pas "Grand Inquisiteur" et le cinéma n'est pas toujours à prendre au serieux.

Tous les anti-chrétiens ressortent régulièrement "l'Inquisition" sans même connâitre l'Histoire.

Attendons de voir ce que ce pape va faire. Il faudra déja qu'il remette en peu d'ordre dans l'Eglise Catholique et la permettre de corriger ses erreurs passées.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires