Palestine occupée

Fin de la trêve du Hamas avec le régime sioniste‎



Samedi 20 Décembre 2008

Fin de la trêve du Hamas avec le régime sioniste‎
La trêve établie, il y a 6 mois, entre le mouvement ‎de la Résistance islamique de la Palestine (Hamas) et le ‎régime sioniste est arrivée à son terme, ce vendredi, alors ‎que le Hamas a rejeté, dans un communiqué, la ‎possibilité de la reconduire; à cause, justement, des ‎multiples cas de violation du cessez-le-feu, par Israël.

‎Dans le cadre d'un accord de cessez-le-feu conclu, le 19 ‎juin dernier, avec la médiation du Caire, entre le régime ‎sioniste et les groupes palestiniens, Tel-Aviv s'était ‎engagé à arrêter ses attaques contre la bande de Gaza et à ‎en lever immédiatement le blocus; engagements ‎totalement bafoués de la part du régime sioniste qui ‎depuis n'a fait qu'intensifier ses attaques contre les ‎territoires palestiniens, en resserrant l'étau autour de ‎Gaza.

Dès sa signature, la trêve a été bafouée, au moins ‎‎195 fois, par le régime sioniste qui, en plus, a tué en ‎martyrs 23 palestiniens, ces 6 derniers mois. Dans son ‎communiqué, le Hamas reproche, surtout, au régime ‎sioniste, la poursuite du blocus imposé à la bande de ‎Gaza et avertit également qu'il est hors de question de ‎laisser sans réponse la moindre attaque visant cette ‎région. Entre temps, le régime sioniste a prétendu que la ‎levée du blocus de Gaza ne faisait pas partie des ‎engagements inclus dans l'accord de cessez-le-feu, et ‎d'ajouter que le blocus ne serait levé que lorsque les tirs ‎de roquettes palestiniens depuis la bande de Gaza contre ‎les positions israéliennes seraient arrêtés.

Pour sa part, le ‎porte-parole de l'Autorité autonome palestinienne Nabil ‎Abou Roudaina a affirmé que Mahmoud Abbas était ‎pour la poursuite de la trêve, une attitude qui a laissé ‎sceptique le Hamas, car un haut responsable et porte-‎parole du Mouvement, Aïman Taha a affirmé, jeudi soir, ‎que tous les groupes palestiniens étaient unanimes quant ‎aux conséquences négatives d'une reconduction du ‎cessez-le-feu, car "l'ennemi sioniste n'a respecté ‎aucun de ses engagements concernant la réouverture des ‎passages de la Cisjordanie et la levée du blocus imposé à ‎Gaza", comme l'indique le communiqué du Hamas. La ‎responsabilité de l'expiration de la trêve revient, donc, ‎totalement, à l'ennemi sioniste, ajoute le texte. Le Front ‎populaire pour la Libération de la Palestine (FPLP) ‎défend aussi cet argument et affirme en plus que les ‎groupes palestiniens sont prêts à répondre à toute attaque ‎de l'armée israélienne.‎


Samedi 20 Décembre 2008


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires