EUROPE

FMI: la Grèce en défaut de paiement


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 17 Juillet 2019 - 00:35 La course à la domination de l’Espace



Mercredi 1 Juillet 2015

FMI: la Grèce en défaut de paiement
La Grèce n'a pas honoré le remboursement de 1,6 milliard d'euros dû le 30 juin, a annoncé le Fonds monétaire international.
 
  A quelques heures de l'échéance du programme d'aide actuel, le gouvernement d'Alexis Tsipras a envoyé aux présidents de la Commission européenne, de l'Eurogroupe et du Mécanisme européen de stabilité (MES) une demande pour obtenir un troisième plan d'aide pour une restructuration de sa dette. Athènes a également demandé au FMI de reporter le paiement de 1,6 milliard d'euros.  
Néanmoins, peu après minuit le FMI a officiellement annoncé que le remboursement de 1,6 md EUR n'avait pas été honoré par la Grèce qui se trouvait donc en défaut de paiement, tout en confirmant la demande de report d'échéance formulée par Athènes.
  Tant que l'arriéré de 1,6 md EUR ne sera pas réglé, la Grèce ne sera plus en mesure de recevoir de financements du Fonds monétaire international, a expliqué le FMI.  
La Grèce devient ainsi le premier pays développé à accumuler des arriérés de paiement vis-à-vis du FMI, qui a accordé à Athènes le plus grand prêt de son histoire.
Auparavant, le gouvernement grec a fixé au 5 juillet un référendum sur un nouvel accord avec ses créanciers internationaux. Les Grecs devront se prononcer notamment sur l'acceptation ou non des mesures d'austérité imposées à Athènes.
Mardi soir, l'agence internationale de notation financière Fitch a abaissé la note grecque à CC sur fond d'échec des négociations sur la dette et de tenue de la consultation populaire. Plus tôt dans la semaine, l'agence Standard and Poor's avait également abaissé la note grecque à CCC-.
Une réunion de l'Eurogroupe consacrée aux nouvelles propositions d'Athènes est programmée mercredi en fin de matinée. Le président de l'organisation Jeroen Dijsselbloem a déjà prévenu qu'un nouveau programme d'aide à la Grèce pourrait être assorti de conditions plus strictes qu'auparavant.


Mercredi 1 Juillet 2015


Commentaires

1.Posté par Depositaire le 01/07/2015 10:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On peut se poser la question de la santé mentale des membres de la Troïka, (FMI, Banque centrale européenne et Commission européenne) ?

Déjà, en un premier temps, prêter de l'argent à la Grèce pour qu'elle puisse rembourser ses dettes, il y a là une absurdité manifeste. Ca ne fera qu'accroître cette dette. Un enfant de dix ans est capable de comprendre cela. On sait qu'il est impossible à la Grèce de rembourser. De plus cet argent va directement au FMI et aux banques occidentales. Tant qu'à faire, cette instance devrait donner directement l'argent aux banques plutôt que de le donner à la Grèce pour qu'elle rembourse sa dette. De plus cette dette est qualifiée d'illégale et d'odieuse et n'a pas à être remboursée.

Nous sommes déjà là devant un déni de réalité qui est assez sérieux. Mais en plus, cette troïka à émis la plus invraisemblable et absurde exigence : augmenter encore plus la politique d'austérité de la Grèce ! Sachant qu'il n'y a aucun exemple connu de l'application de cette doctrine ayant pu donner des résultats positifs, au contraire.

Là aussi, c''est élémentaire. Comment voulez-vous qu'en appauvrissant de plus en plus le pays et la population, ce pays puisse être capable de retrouver la prospérité ? C'est un non sens !

En conclusion, de deux choses l'une : ou ces gens sont des malades mentaux et devraient être internés et pour le moins démis de leurs fonctions afin de réduire leur capacités de nuisance, ou alors délibérément ils sont en train d'agir pour détruire la Grèce, laboratoire de ce qui est prévu pour l'intégralité des pays du monde, en vue d'instaurer le Nouvel Ordre Mondial qui veut réduire l'humanité en esclavage pour le seul profit d'une infime partie de la population, les très riches. Mais même dans ce cas, ces gens sont des psychopathes très dangereux. C'est cela qu'il faut dénoncer, cette "main" diabolique qui est à l’œuvre derrière cela. C'est celle-là qu'il faut mettre au grand jour et dont il faut dénoncer la malfaisance et l'empêcher de nuire d'avantage.

2.Posté par Aldamir le 01/07/2015 15:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L’Islande qui a refusé de régler sa dette et préféré revenir à sa condition antérieure, pour rétablir en quelques années une situation économique saine et se trouver en tête de peloton parmi les membres de l’UE disposant d’une stabilité économique saine. Les dirigeants actuels au pouvoir dans l’UE sont à la merci des pouvoirs financiers qui les ont placés à leur fonction dans leur pays respectif. Un exemple probant et indéniable de réussite et surtout de récupération de souveraineté totale pour son peuple, que les autres sont appelés à imiter et suivre.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires