ALTER INFO

FIFA : LA COUPE DU MONDE DE LA FRAUDE ! QUAND LES MEDIAS AUX ORDRES DECOUVRENT CE QUE TOUT LE MONDE SAVAIT DEPUIS DEUX ANS …


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 22 Septembre 2018 - 01:10 Algérie l’Impérialisme à l’algérienne



Jeudi 28 Mai 2015

FIFA : LA COUPE DU MONDE DE LA FRAUDE ! QUAND LES MEDIAS AUX ORDRES DECOUVRENT CE QUE TOUT LE MONDE SAVAIT DEPUIS DEUX ANS …
# PCN-INFO/ FIFA : LA COUPE DU MONDE DE LA FRAUDE ! QUAND LES MEDIAS AUX ORDRES DECOUVRENT CE QUE TOUT LE MONDE SAVAIT DEPUIS DEUX ANS …
 
Luc MICHEL pour PCN-Info/ 2015 05 27/
Avec ELAC Website – AFP - Libération/
http://www.scoop.it/t/pcn-spo  
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office  
 
« C'est la Coupe du monde de la fraude. Aujourd'hui nous avons sorti le carton rouge »
- Richard Weber, responsable du fisc américain.
 
« Au final, une instance sportive (la FIFA) complètement vérolée, dont la seule implantation de son siège en Suisse en dit déjà long sur son souci de transparence financière, une politique d’attribution d’événements sportifs internationaux motivée par de seules considérations économiques comme autant de marchés à conquérir et une monarchie autoritaire pour laquelle le sport ne représente rien d’autre qu’un outil d’influence. L’attribution de la Coupe du Monde au Qatar aura au moins le mérite d’attirer l’attention des médias et du public sur les mœurs douteuses des instances dirigeantes et la culture de « tromperie » qui gangrènent le football à tous les niveaux. De même que sur l’instrument de lobbying économique, politique et diplomatique qu’est devenu ce qui n’était au départ qu’un sport »
- France Football, janvier 2013.
 
La presse du Système semble soudain découvrir … ce que tous les gens bien informés et la presse sportive française savent depuis longtemps ! la FIFA c’est surtout la coupe du monde de la fraude …
 
* Relire mon édito du 2 janvier 2013 sur la « Géopolitique du sport » pratiquée par le Qatar, la corruption de la FIFA et le scandale qui couvait :
PCN-SPO / GEOPOLITIQUE / QATARIGATE : LA GANGRENE QUI RONGE LA FRANCE!
sur ELAC WEBSITE http://www.elac-committees.org/2013/02/01/pcn-spo-geopolitique-qatarigate-la-gangrene-qui-ronge-la-france/
 
LA FIFA SOMBRE DANS LA CORRUPTION ...
ET LA SUISSE DANS LA SOUMISSION AUX USA !
 
Après la Suisse qui s'était aplatie devant les USA dans le dossier UBS, la voici qui récidive ...
Coup de tonnerre dans le milieu du football à deux jours de l'élection du nouveau président de la FIFA. Le New York Times annonce que plusieurs hauts responsables ont été arrêtés ce mercredi matin. La justice américaine demande leur extradition pour des faits présumés de corruption commis lors des 20 dernières années (conditions d'attribution de plusieurs Coupes du monde, contrats de marketing, droits tv,...).
 
Selon le journal américain, la police suisse a débarqué aux premières heures ce mercredi dans un luxueux hôtel de Zurich et plus de dix responsables devraient être inculpés. On ignore encore les noms des personnes arrêtées mais ceux-ci devraient être dévoilés ce mercredi par un tribunal new-yorkais. Les hauts responsables de la FIFA étaient réunis à Zurich à l'occasion de l'élection du nouveau président qui doit avoir lieu ce vendredi. Ce coup de filet, commandée par l'Office fédéral de la justice (OFJ), pourrait changer la donne...
 
QUAND LA JUSTICE US S’EMPARE DU DOSSIER !
 
Les 14 inculpations annoncées à New York contre des responsables et partenaires de la Fifa ne sont "que le début de notre effort" a déclaré mardi le procureur fédéral de Brooklyn Kelly Currie. "C'est le début de notre effort, pas la fin", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse durant laquelle la ministre américaine de la justice Loretta Lynch a accusé ces inculpés d'avoir "corrompu les affaires du football mondial pour servir leurs intérêts et pour s'enrichir personnellement". La ministre a ajouté que la prochaine étape dans ce dossier était une demande d'extradition des accusés vers les Etats-Unis pour y être jugés. "C'est la Coupe du monde de la fraude. Aujourd'hui nous avons sorti le carton rouge", a lancé Richard Weber, un responsable du fisc américain.
 
Neuf élus de la Fifa et cinq partenaires de l'instance mondiale du football ont été inculpés mercredi de corruption, racket et blanchiment à New York, accusés d'avoir reçu ou distribué plus de 150 millions de dollars depuis 1991, pour les droits de diffusion de tournois internationaux. Sept d'entre eux ont été arrêtés à Zurich, ville où siège la Fifa, et où doit être organisée vendredi l'élection du président de la Fifa. Ils risquent jusqu'à 20 ans de prison.
 
Les membres de la Fifa inculpés sont Jeffrey Webb, vice-président de la Fifa et président de la Concacaf (Confédération de football d'Amérique du nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes); Eduardo Li, membre des comités exécutifs de la Fifa et de la Concacaf; Julio Rocha, chargé du développement à la Fifa; Costas Takkas, attaché au cabinet du président de la Concacaf; Eugenio Figueredo, actuel vice-président de la Fifa; Rafael Esquivel, membre du comité exécutif de la Conmebol; José Maria Marin, membre du comité d'organisation de la Fifa pour les jeux Olympiques; Nicolas Leoz, ancien membre du comité exécutif de la Fifa, ainsi que Jack Warner, ancien membre du comité exécutif de la Fifa, déjà impliqué dans de nombreuses affaires de corruption
 
Les partenaires de la Fifa inculpés sont des « professionnels du marketing sportif, soupçonnés d'avoir payé de manière systématique et accepté de payer bien au-delà de 150 millions de dollars en pots-de-vin et rétrocommissions pour obtenir de lucratifs droits médiatiques et marketing pour des tournois internationaux de football », selon les autorités judiciaires américaines.
 
Six autres personnes avaient plaidé coupable dans ce dossier entre juillet 2013 et mai 2015, dont Charles Blazer, ancien secrétaire général de la Concacaf et ancien membre du comité exécutif de la Fifa, et deux fils de Jack Warner, a précisé la justice américaine.
 
PLUSIEURS COUPES DU MONDE "CORROMPUES", DONT LES COUPES DU MONDE 1998 EN FRANCE ET 2010 "CORROMPUES" !
 
L'attribution de la Coupe du monde de football 2010 à l'Afrique du Sud était "corrompue", a accusé mercredi la ministre américaine de la Justice à New York, lors d'une conférence de presse sur le scandale de corruption au sein de la FIFA. "La Coupe du monde 2010 (...) a été attribuée à l'Afrique du Sud, pour la première fois le tournoi se tenait sur le continent africain", a expliqué Loretta Lynch.
 
"Mais même pour cet événement historique, des dirigeants de la FIFA et d'autres ont corrompu le processus en utilisant des pots-de-vin pour influencer la décision d'attribution", a-t-elle déploré. "Il ne s'agit que d'accusations", a réagi auprès de l'AFP Dominic Chimhavi, porte-parole de la Fédération sud-africaine de football. "Personne n'est sous le coup d'une enquête ici", a-t-il ajouté, sans davantage de commentaires sur les déclarations de Mme Lynch.
 
RETOUR AU ‘QATARIGATE’ :
L'ATTRIBUTION DES COUPES DU MONDE DE FOOTBALL 2018 ET 2022 DANS LE COLLIMATEUR DE LA JUSTICE SUISSE
 
Mais revenons au « Qatarigate » et au scandale annoncé de 2013 !
« A côté du dossier instruit par la justice américaine, la justice suisse s'intéresse à des faits présumés de blanchiment d'argent et de gestion déloyale. Historique d'une affaire trouble que la Fifa n'a eu de cesse de minimiser », commente La Libre Belgique (Bruxelles). n séisme a frappé la Fifa (Fédération internationale de football association) avec l'arrestation, mercredi, à Zürich, à la demande des autorités américaines, de sept responsables soupçonnés de corruption, à deux jours de l'élection à la présidence pour laquelle le Suisse Sepp Blatter briguera un cinquième mandat. Selon les autorités suisses, les sept hommes sont soupçonnés des dessous de table d'un montant de plusieurs millions d'euros depuis les années '90 jusqu'à nos jours »
 
Dans une procédure distincte de celle initiée par les autorités judiciaires américaines, le parquet suisse a annoncé, mercredi, « voir saisi des documents électroniques au siège de la Fifa, à Zurich. Ces saisies ont eu lieu dans le cadre d’une procédure pénale contre X pour soupçon de blanchiment d’argent et gestion déloyale entourant les attributions des Coupes du monde de football de 2018 ( à la Russie) et de 2022 (au Qatar) ». Cette procédure, ouverte depuis le 10 mars, n’avait pas été rendue publique jusqu’à aujourd’hui.
 
« Concernant le Qatar, précise LLB, une note (ndla : de la Commission d’enquête d’éthique – sic - de la FIFA) évoque notamment “la conduite douteuse de deux personnes agissant comme conseillers auprès de l’équipe de candidature de l’émirat. Mais, ajoute la chambre de jugement, “l’enquête menée par M. Garcia n’apporte aucun élément attestant une possible corruption ou d’éventuelles violations graves des règlements.” A propos du Mondial 2018, le rapport conclut qu’aucun élément ne permettait “d’établir des comportements répréhensibles liés à la candidature russe (…) Pour rappel, depuis le 2 décembre 2010, cinq des vingt-deux membres du comité exécutif de la FIFA ayant pris part au scrutin ont été suspendus ou ont démissionné dans le cadre de scandales ou de soupçons de corruption ».
 
MALGRE LES SCANDALES, L'AFRIQUE SOUTIENT TOUJOURS SEPP BLATTER !
 
La Confédération africaine de football (CAF) a maintenu ce mercredi son soutien à Joseph Blatter, qui brigue vendredi un 5e mandat à la présidence de la Fifa, malgré un nouveau scandale avec l'arrestation de sept responsables soupçonnés de corruption et la perquisition du siège de l'instance à Zurich. Ce matin, le comité exécutif de la CAF a réitéré son soutien à M. Blatter tout en laissant libres ses membres de leur vote", a déclaré à l'AFP un responsable d'une fédération africaine, sous couvert d'anonymat, à l'issue d'une réunion de la CAF à Zurich à la veille de l'ouverture du 65e congrès de la Fifa. Même si la CAF vote habituellement en bloc en faveur de Sepp Blatter, "ce qui est arrivé ce matin peut rebattre les cartes pour l'élection", a ajouté ce responsable.
 
A 79 ans, Sepp Blatter brigue un 5e mandat à la présidence de la Fifa, face à un seul adversaire, le prince jordanien Ali bin Hussein, qui dans un communiqué, a évoqué jeudi "un jour triste pour le football". Malgré ces scandales à répétition, "il y a beaucoup de raisons de croire que la Fifa a fait beaucoup de bien à l'Afrique. C'est une institution respectable car elle donne la parole à chaque pays et a fait beaucoup en termes de développement pour l'Afrique", a cependant encore souligné ce responsable africain.
La Fifa a indiqué mercredi par la voix de son directeur de la communication, Walter de Gregorio, que ni le président Joseph Blatter ni son secrétaire général Jérôme Valcke n'étaient impliqués et indiqué que l'élection à la présidence prévue vendredi était maintenue. Malgré les demandes de report suite au scandale des arrestations en Suisse …
 
"FIFA NOSTRA", LA MAFIA DU FOOTBALL :
 QUAND LE FRIC ET LES INTERETS ETATIQUES DE LA "GEOPOLITIQUE DU SPORT" ONT TUE LE FOOTBALL …
 
Derrière tout cela il n’y a pas seulement de sordides affaires de très gros sous. Il y a aussi des intérêts d’états. Dans notre monde globalisé, l’hypermédiatisation artificielle a conduit à une « géopolitique du sport et du football », où le sport est devenu un enjeu important de la politique internationale. Le sport, qui donne aussi, par exemple, au Qatar un rôle international démesuré, est évidemment un sujet sensible. Et a fait de la FIFA une arène pour tous ces intérêts. Le sport lui a depuis longtemps été laissé mort au bord du chemin …
 
Luc MICHEL
 
(la couverture du Libé de demain jeudi, pour une fois très bien inspiré …)
_____________________
http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office
 


Jeudi 28 Mai 2015


Commentaires

1.Posté par Aldamir le 28/05/2015 11:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils sont gentils lorsqu’ils affirment que les gens ne sont au courant que depuis deux ans. Depuis Avalange en passant par Bletter, depuis 1990 les scandales sont légions, ainsi qu’au niveau de la CAF avec Hayatou et même l’UFA avec Platini.
C’est une éternelle mascarade qui est servi à la population , car le pouvoir financier, toujours lui, tire les ficelles.
Bertolt Brecht disait : je ne sais pas ce qu'est un homme,, je ne connais que son prix.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires