MONDE

Exécutions de masse par l’EI pour le trafic d’organes, mais pour le compte de ... qui sont les plus gros traficants d'organes au monde ?


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 28 Juin 2018 - 02:04 UNE OBSESSION MALÉFIQUE



Jeudi 19 Février 2015

Exécutions de masse par l’EI pour le trafic d’organes, mais pour le compte de ... qui sont les plus gros traficants d'organes au monde ?
Le représentant permanent de l’Irak au Conseil de sécurité de l’Onu, Mohamed lhakim, a annoncé mercredi que les combattants de Etat islamique (EI) pratiquaient le trafic d’organes prélevés sur les prisonniers et les otages exécutés.    

Selon le diplomate, cette pratique constitue l’une des principales sources de financement des activités terroristes de l’EI. 

Vitali Tchourkine, délégué russe auprès de l'Onu
 
A titre d’exemple, M. Alhakim a cité la découverte d’incisions chirurgicales sur de nombreux corps enterrés dans des charniers. Il a souligné que la plupart des morts avaient subi une ablation des reins.  

L’ambassadeur a supposé que les djihadistes perpétraient des exécutions en masse pour prélever des organes et a invité la communauté internationale à lancer une enquête pour repérer les filières de leur écoulement.

« Nous avons des corps. Venez et examinez-les », a-t-il par ailleurs lancé à des journalistes. « Il est clair qu’il manque certaines parties ».

Toujours selon lui, au moins une douzaine de médecins auraient été exécutés à Mossoul, l’une des villes d’Irak dont s’est emparé l’Etat islamique (EI), pour avoir refusé de participer à ces prélèvements d’organes.

Le principe de la greffe d’organe n’est-il pas coupable en lui-même ?

PAKISTAN-HEALTH-TRADE-KIDNEY

Le trafic d’organes est en train de devenir une pratique banale qui surfe sur le terrorisme, la guerre, la mafia et la misère. Dés l’origine, le principe de la greffe d’organe a entrainé la tentation pour les voyous ou les groupes sans scrupule de lancer ce trafic juteux, soit sur des vivants qui vendent une partie de leur corps, soit sur des morts assassinés dans ce but. On ne compte plus les réseaux de ce trafic qui ont été mis à jour, depuis que la greffe d’organes existe, des confins de la Chine en passant par l’Inde jusqu’au Brésil. C’est un trafic qui se développe sur la misère, et qui se nourrit des conflits. Le premier ministre en exercice du Kosovo, Hashim Thaçi,  a été accusé lui-même d’avoir trempé dans ce trafic sur des prisonniers Serbes avec la mafia albanaise, des soupçons planent également à propos des charniers laissés par les troupes ukrainiennes dans le Donbass. Il aurait été surprenant que l’Etat Islamique qui coupe des têtes aussi facilement que d’autres se coupent une tranche de pain, ne soit pas tenté de profiter d’une « matière première » dont il regorge, qui l’encombre, et que finalement il en soit venu à tuer massivement et de plus en plus pour prélever de plus en plus d’organes et en tirer de gros profits.  

Le principe des greffes d’organes semblerait donc être l’un des viviers du crime le plus atroce en entrainant beaucoup plus de meurtres et d’abominations qu’elle ne sauve de personnes. Ce principe tourne à l’horreur. Cette pratique n’est de toute évidence pas morale, ne serait-il pas temps de la remettre en cause? Après tout, le monde s’en est passé au cours des siècles durant lesquels les abominations actuelles n’existaient pas. N’est-il pas temps de réagir ou tout au moins de se poser des questions ? N’est-ce pas un principe purement égoïste et typiquement païen? Sommes-nous si loin de l’anthropophagie ? source http://www.medias-presse.info/

A lire sur le sujet
"Survivant de l’holocauste" et trafiquant d’organes
Israël à nouveau impliqué dans un trafic d’organes
Afrique du Sud: des médecins inculpés pour trafic d'organes à des Israéliens
Les trafiquants d'organes internationaux opèrent en Syrie
Récolte d’organes en Ukraine : des révélations troublantes
Trafic d’organes en Ukraine. L’horreur monte d’un cran
La transplantation noire en Ukraine

Trafic d'organes au Kosovo : les amis de Bernard Kouchner arrêtés les uns après les autres

Cinq médecins condamnés pour trafic d'organes au Kosovo

Un nouveau témoin dans l’affaire des trafics d’organes


 


Jeudi 19 Février 2015


Commentaires

1.Posté par Depositaire le 19/02/2015 10:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Effectivement, bonne question finale : "Sommes-nous loin de l'anthropophagie" ? Certes, personne ne se nourrit du corps d'êtres humains, mais tuer des gens pour récupérer leurs organes et les greffer à des gens aisés ne revient-il pas à la même chose ?

On peut même dire que c'est un intermédiaire entre l'anthropophagie et le vampirisme. Tout cela est particulièrement sordide et est l'indice d'une dégradation, d'une perversion, et même d'une subversion de la conscience humaine !

Soit-dit en passant, si certains avaient encore un doute sur le côté "musulman" de ces gens de l'EI, j'ose espérer qu'il est dissipé ! Ces actes de barbarie ignoble n'ont absolument rien à voir ni de près, ni de loin et à quelque degré que ce soit avec l'Islam, pas plus, d'ailleurs, qu'avec une quelconque religion.

Naturellement, il se trouvera toujours certains individus dont la consultation d'un psychiatre est plus que recommandable, pour mettre sur le dos de l'Islam ces horreurs au prétexte que ceux qui les commettent se prétendent "musulmans". Mais à supposer qu'ils l'aient été à l'origine, les actes parlent d'eux-mêmes. Ils ont perdu tout lien avec l'Islam, comme tout lien avec la religion, voire avec le sens de l'humain. Cela devrait être évident pour tout le monde.

Le fait que certains médias, et certains milieux politiques et pseudo intellectuels instrumentalisent ces horreurs pour accentuer la haine contre l'Islam déjà bien assez forte comme cela est l'indice d'une forme de complicité tacite avec cette horreur pour des fins plus que suspectes. Nous verrons dans les jours et semaines à venir ce qui se dira dans les médias et dans d'autres milieux. S'il y a de la surenchère contre l'Islam et les musulmans, c'est que cela correspond très précisément à ce que je viens de dire. J'espère sincèrement me tromper.

2.Posté par Blabla le 19/02/2015 21:49 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Trop grosse a avaler...
Je crois même qu''ils les transferts (les organes ) ,dans les trois avions qu''ils ont pris au régime syrien. C''est plus crédible.

3.Posté par recoulou le 14/03/2015 08:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La cupidité n'a ni morale,ni patrie,ni religion.La vente d'organes humains n'est que la continuité d'un processus de marchandisation du vivant,l'eau,les graines,les brevets sur les plantes etc...demain l'air que nous respirons sera taxé au nom de n'importe quel argumentaire fallacieux. Aprés les expérimentations dans d'horribles souffrances sur nos frères inférieurs les animaux,l'homme n'en est que la suite logique.

4.Posté par Ali le 26/04/2015 08:09 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Voilà où la cupidité, l''égoïsme mènent.
Ces gens si c''est reellement eux, bien que nous ne pouvons pas déclarer kouffars,sont des gens qui desonorent leur combat pour un pouvoir juste en Syrie et en Iraq.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires