MONDE

Evo Morales : l’Iran et la Bolivie partagent leur lutte contre l’impérialiste


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 19 Avril 2018 - 13:06 Le trio de l’apocalypse



Mercredi 27 Octobre 2010

Evo Morales : l’Iran et la Bolivie partagent leur lutte contre l’impérialiste
Le président de la Bolivie, Evo Morales, a déclaré lundi soir au cours de sa rencontre avec le gouverneur de la province d’Azerbaidjan-oriental, Ahmad Ali-Reza Beigi que l’Iran et la Bolivie partagent la lutte contre l’impérialisme et l’injustice dans le monde.
"La conscience révolutionnaire de l'Iran et de la Bolivie sont de même nature et il constitue un bon facteur au service de l'élargissement des relations bilatérales, même si ce n'est que l'un des nombreux facteurs qui contribuent au rapprochement de nos deux pays" a affirmé le président bolivien.

"Puisque nos deux pays sont déterminés à renforcer leurs relations bilatérales au rythme de l'évolution rapide actuelle, nous pouvons prédire que nos liens d'amitié et fraternels seront chaque jour de plus en plus forts "a souligné le chef d’Etat bolivien.

Se référant aux progrès accomplis par la République Islamique d'Iran dans les secteurs industriels et économiques, le président Morales a déclaré: «Je n'avais jamais imaginé que l'Iran progresserait sur la voie du développement à une vitesse aussi grande" tout en ajoutant qu’observer un tel progrès dans votre pays m'a vraiment surpris. "

Il a plaidé pour le renforcement des relations économiques et commerciales avec l'Iran et en particulier avec la province de l'Azerbaïdjan-oriental, faisant valoir que" lors de ma visite de la société de fabrication de tracteurs à Tabriz, j'ai remarqué l'importance de cette unité industrielle".

Evo Morales a souligné que son pays est intéressé par une coopération avec cette société de Tabriz ajoutant: "nous sommes prêts à signer un contrat pour le transfert d’une chaine de production de cette usine en Bolivie."

Lors de cette rencontre dans un prestigieux Hôtel de Tabriz, le gouverneur général de la province d'Azerbaïdjan-oriental, a rappelé que «cette province dispose d’atouts économiques et industriels indéniables et qu’il était disposé à mettre en place une étroite coopération avec le pays frère qu’est la Bolivie."

Ahma Ali-Reza Beigi d’ajouter: «actuellement, la province dispose de quelques 8500 grandes, petites et moyennes entreprises actives dans divers domaines qui représente une part importante de la production industrielle du pays".

Le président Evo Morales est arrivé à Tabriz lundi midi, débutant dans cette ville sa visite d’Etat de trois jours en Iran.

Le président bolivien Evo Morales qui est arrivé dimanche soir à Téhéran doit avoir une série d'entretiens avec les responsables iraniens, notamment le président Mahmoud Ahmadinejad.

Les deux pays doivent signer plusieurs accords de coopération notamment dans les secteurs minier, textile et agricole. Evo Morales doit notamment discuter d'un accord d'investissement de 287 millions de dollars par l'Iran dans le secteur minier bolivien. Il s'agit de la seconde visite d'Evo Morales à Téhéran.

Le président Ahmadinejad s'est rendu en Bolivie en 2009 en brève visite officielle pour signer avec son homologue bolivien Evo Morales des accords de coopération économique.

Au terme de leur entretien, les deux présidents ont signé un accord sur la participation iranienne à la mise en valeur du gisement de lithium à Salar Uyuni (sud-ouest de la Bolivie. Ce gisement contient plus de 100.000 tonnes de lithium utilisé dans la production de batteries, de téléphones portables, ainsi que dans beaucoup d'autres domaines, notamment dans le nucléaire.

La première visite a eu lieu en 2007 au terme de laquelle l'Iran et la Bolivie ont convenu de coopérer et de se soutenir afin de contrer "l'impérialisme américain". Téhéran s'était alors engagé à investir dans l'économie de son partenaire latino-américain 1,1 milliard de dollars.

L'Iran a développé ces dernières années ses relations avec plusieurs pays d'Amérique latine, en particulier le Venezuela, la Bolivie, le Brésil et le Nicaragua, qui ont pris leurs distances par rapport aux efforts américains pour isoler l'Iran.

La visite du président bolivien intervient une semaine après la neuvième visite du président vénézuélien Hugo Chavez à Téhéran.


Mercredi 27 Octobre 2010


Commentaires

1.Posté par gabreau le 28/10/2010 03:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

voilas comment les ricains vont l'avoire dans le c... toute l'amerique latine vas se lever contre eux associés a l'iran . incroyable mais vrais . je ne vois pas comment , maintenant les usa pouraient attaquer l'iran . genial . bravos les latinos .

2.Posté par paul mohad dhib le 29/10/2010 12:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien.........bravo....encore
a propos la haine d'où vient elle , je parle des business man, commerçants,militaires ,
neo-cons,sionistes qui disent que seul leur monde est possible et qui transpirent la haine a chaque seconde de leur vie bien sur et tant d'autres si nombreux que ca concerne toute la planète..alors d'où vient la haine ?.....
allez je vous donne une piste....les humains souffrent , de leurs peurs a laquelle ils ne comprennent rien , et de plein de choses desquelles ils sont totalement ignorant...
ils souffrent , mais ils continuent sur la même voie, chaque generation reproduit l'exact meme schema...les cons !
la haine de l'autre n'est pas seulement une manipulation c'est aussi la capacité de quelqu'un de lâche vis a vis de lui qui va s'en prendre aux autres parce qu'il souffre...non ???

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires