MONDE

Espion américain : une activité de recrutement très inopportune


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 1 Octobre 2018 - 02:10 SE DÉFROQUER, BERGOGLIO !



Dmitri Varnavine
Mercredi 15 Mai 2013

Espion américain : une activité de recrutement très inopportune

On en apprend toujours davantage sur Ryan Christopher Fogle, 3e secrétaire du département politique de l'ambassade américaine interpellé mardi à Moscou. L’agent secret russe, que celui-ci a essayé de recruter était spécialisé dans le terrorisme au Caucase du nord. Déclaré persona non grata par le ministère russe des Affaires étrangères, le diplomate devra prochainement quitter le territoire de la Russie.

La tentative de recrutement d’un agent secret russe spécialiste du Caucase du nord coïncide avec les remerciements adressés par Obama à Poutine pour la contribution de la Russie à l’enquête sur les attentats de Boston et avec la prochaine la visite du patron du Service fédéral de sécurité (FSB) russe Nikolaï Patrouchev aux Etats-Unis en vue de remettre au président américain un message personnel du président russe. Il semble que les services secrets russes avaient de solides raisons d’interpeler le diplomate US, car la manie de voir partout des espions américains en Russie ne risque pas d’améliorer l’atmosphère de la coopération russo-américaine qui reprend timidement.

« Dernièrement, les services secrets américains ont fait plusieurs tentatives de recrutement d’agents des forces de sécurité et des services spéciaux russes qui ont été repérées et suivies par le FSB », explique Vassili Bogomolov, porte-parole du Service fédéral de sécurité.

Diaporama : Un espion américain arrêté à Moscou

Apparemment quelqu’un cherche à saper la compréhension mutuelle entre la Russie et les Etats-Unis sur le volet syrien. Le fait que les services secrets américains ont fait pâle figure face au FSB dans l’affaire des attentats de Boston a peut-être provoqué des jalousies aux Etats-Unis.

Le politologue russe Pavel Daniline fait en outre remarquer que le moment choisi par la CIA pour envoyer son agent sur le terrain était plutôt mal choisi : Poutine et Obama se rencontrent en Irlande du Nord en juin, et une conférence sur la Syrie devrait avoir lieu le mois prochain.
Ce scandale risque d’avoir de graves conséquences. Le communiqué du ministère russe des Affaires étrangères indique que « l'arsenal classique de l'espionnage et l’importante somme d'argent saisis sur Mr. Fogle (…) suscitent de nombreuses questions sérieuses auxquelles les Etats-Unis devront répondre ».

http://french.ruvr.ru



Mercredi 15 Mai 2013


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires